abeilles & tournesol (04) Valensole 18.7.19 © PhI

Info Dernière octobre 2020

Infos glanées par des laïques

feuilles de frêne (05) Poligny-en-Champsaur 7.10.20 © PhI
feuilles de frêne (05) Poligny-en-Champsaur 7.10.20 © PhI

Rassemblements suite à la décapitation d’un prof, Arles, etc.

fin août, le riz de Camargue commence à brunir (13) Arles 22.8.20 © PhI
fin août, le riz de Camargue commence à brunir (13) Arles 22.8.20 © PhI

Québec & Laïcité

Le Québec nous montre en quoi la laïcité est un principe d’émancipation et non de soumission, 12.10.20 Marianne.net « Notre chroniqueur Henri Peña-Ruiz, auteur du « Dictionnaire amoureux de la laïcité » (éd. Plon), salue la Loi 21, votée au Québec l’an dernier. Il explique en quoi la laïcité et son principe d’émancipation entrent en contradiction avec l’idéologie multiculturaliste, qui, elle, est moins du côté des libertés que ce que l’on pourrait croire. []« 

un pied de vigne qui surplombe le Rhône (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI
un pied de vigne qui surplombe le Rhône (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI

La laïcité au Québec, Loi 21, un sujet qui continue de diviser. Questions série n° 2 vidéo 9 – Congrès des Kabyles du Canada 21.5.19 Youtube, Taddart.tv nmey… [Après la conférence, des interventions qui peuvent éclairer nos réflexions]

"plage la nuit" Piémanson 22.8.20 Salin-de-Giraud (13) Arles © PhI
« plage la nuit » Piémanson 22.8.20 Salin-de-Giraud (13) Arles © PhI

La laïcité au Québec, Conférence-débat [Taddart.tv Liens Vidéos Laïcité] 11.5.19, à l’initiative du Congrès Des Kabyles du Canada (CKC), a eu lieu une conférence-débat sur le thème très controversé en ce moment au Québec sur la laïcité. Après la présentation du CKC qui soufflera sa première bougie demain le 13 mai, les panelistes Omar Aktouf, Farida Zerar, Nadia El Mabrouk, Michèle Sirois et Kamal Amari ont eu 15 mn chacun pour présenter leurs sujets et leurs points de vues respectifs.[]« 

Flamants roses (66) Le Canet-en-Roussillon 8.20 © PhI
Flamants roses (66) Le Canet-en-Roussillon 8.20 © PhI

Voile intégral, quel bilan 10 ans après ? Questions d’islam, Ghaleb Bencheikh, FranceCulture.fr 11.10.20. Dix ans après la promulgation de la loi proscrivant la dissimulation du visage dans l’espace public, quel bilan peut-on dresser ? Pourquoi ces femmes sont-elles dans une démarche réislamisation, en portant le voile intégral ? A l’occasion du dixième anniversaire de la promulgation de la loi proscrivant la dissimulation du visage dans l’espace public, un état des lieux relatif au port du voile intégral en France est dressé par la sociologue documentariste Agnès De Féo. Dès 2008 à la demande de mon directeur de thèse Michel Wieviorka je me suis intéressée à ce phénomène en France qui était très minoritaire.[] Pourquoi ces jeunes femmes, souvent issues de familles musulmanes laïcisées, s’inscrivent-elles aujourd’hui dans une démarche de réislamisation ou de conversion pour marquer la rupture avec leurs familles ? [] Agnès De Féo est sociologue et réalisatrice de documentaires. Auteure de « Derrière le niqab » éd. Armand Colin. Elle a réalisé entre 2006 et 2017 plus d’une dizaine de documentaires autour de ces femmes. » [Cette sociologue a beaucoup d’empathie pour ces femmes, et, pense qu’il faut accueillir favorablement leur voile intégral avec un discours différent du féministe, celui du relativisme culturel.]

lavande 28.6.15 Valensole (04) © PhI
lavande 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Libération de l’otage du Mali. 10.10.20 LaDepeche.fr « Convertie à l »islam retour à Gao monnaie d’échange critiquée ce que l’on sait de la liberation de -Sophie Petronin […] Des Propos Ambigus. Je me suis placée dans l’acceptation », détaille Sophie Pétronin, qui qualifie sa captivité de « retraite spirituelle ». « Je me suis accrochée car je sais que c’est l’anse la plus ferme », poursuit l’humanitaire avec beaucoup de résilience. Interrogée par plusieurs médias, dont RFI et TV5-Monde, sur les « djihadistes » qui l’ont séquestrée, Sophie Pétronin offre une réponse déconcertante. « Appelez-les comme vous voulez. Moi, je dirais que ce sont des groupes d’opposition armée au régime ». L’humanitaire confie d’ailleurs être convertie à l’islam : « je suis musulmane, vous m’appelez Sophie, mais c’est Mariam que vous avez devant vous ». Puis, elle implore pour le Mali la « bénédiction et la miséricorde d’Allah » []« .

dans les tournesols 20.7.19 Valensole (04) © PhI
dans les tournesols 20.7.19 Valensole (04) © PhI

Séparatisme, Islamisme & E. Macron

« Séparatisme » : des propos radicaux… contredits par un « islam de France » offert aux extrémistes«  Ch. Arambourou, UFAL.org, 6.10.20

Naëm Bestandji réagit sur Cnews au discours d’Emmanuel Macron sur le « séparatisme » 4.10.20 YouTubeDailyMotionNaemBestandji.fr – Le Président de la République a prononcé son discours sur le séparatisme islamiste le 2.10.20. Ce qui a été présenté est intéressant. E. Macron a nommé les choses, même s’il répète les mêmes erreurs sémantiques que d’autres : « islamisme radical » est un pléonasme. L’islamisme est radical par définition. Les différences sont sur les méthodes : djihadisme, « quiétisme » (repli sur soi sectaire) ou politique. Les différences sont aussi sur la temporalité : temps courts pour le salafisme, temps longs pour les Frères musulmans. []« .

lavande et araignée 28.6.15 Valensole (04) © PhI
lavande et araignée 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Discours du Président de la République sur le « séparatisme » : l’islamisme est enfin désigné… mais c’est avec certains de ses représentants que l’État construit « l’islam de France » 6.10.20 UFAL.org Union des FAmilles Laïques. L’UFAL se félicite qu’enfin, au plus haut niveau de l’État, une prise de conscience officielle se manifeste du danger pour la République que représentent les menées de l’islam politique. Il était plus que temps de sortir du déni, sans confondre une religion avec ceux qui l’instrumentalisent pour embrigader les musulmans au service d’une idéologie rétrograde et mortifère. […] Cependant, la contradiction la plus grave vient de la volonté présidentielle de favoriser la création d’un « islam de France » qui serait « l’interlocuteur des pouvoirs publics » — situation quasi concordataire — donc contraire à la laïcité. Le pire est que cette construction inclura notamment des personnages issus ou proches des Frères musulmans. Ce mouvement extrémiste international vise le rétablissement du califat et l’instauration de la charia, avec l’aide des milliards du Qatar aussi bien par le terrorisme que par le prêche. En France, ils dissimulent leur violence fondamentale derrière une apparence « d’islam du juste milieu ». Les salafo-wahhabites financés par l’Arabie saoudite les rejoignent : même islam fondamentaliste moyenâgeux, antisémite, homophobe, minorant systématiquement les femmes, et violent. Or l’organisation de l’islam de France, et en particulier la formation des imams, serait confiée notamment à l’AMIF (association des musulmans pour un islam de France) — laquelle comporte dans ses organes dirigeants des personnages proches ou issus des Frères musulmans. De loin les mieux organisés grâce à une multitude d’associations, ils pourront imposer à tous les musulmans ainsi qu’aux pouvoirs publics leurs redoutables conceptions théologiques, et accroître ainsi leur pouvoir politique. L’UFAL alerte depuis longtemps sur ce danger, que le précédent ministre de l’Intérieur a purement et simplement nié devant nous (entrevue du 27 février 2020 avec les associations laïques). Certes, l’on ne peut que souscrire aux fortes paroles du Président quand il affirme : « l’adhésion [de chaque individu]à l’universel républicain, c’est cela qu’il faut défendre ». Malheureusement, en ouvrant la porte aux salafistes et aux frères musulmans, il s’engage dans le chemin inverse. »

araignée 28.6.15 Valensole (04) © PhI
araignée 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Lire le discours de E. Macron « protéger les libertés en luttant contre le séparatisme islamiste« 2.10.20 Elysee.fr « […]C’est pourquoi notre ennemi est, à ce titre, le séparatisme c’est-à-dire ce phénomène que nous observons depuis des décennies qui est une volonté de quitter la République, de ne plus en respecter les règles, d’un mouvement de repli qui, en raison de croyances et d’appartenance, vise à sortir du champ républicain et ça ce n’est pas acceptable [] ».

abeille grapillant le pollen de lavande (04) Valensole 28.6.15 © PhI
abeille grapillant le pollen de lavande (04) Valensole 28.6.15 © PhI

La DRH de « Charlie Hebdo » exfiltrée de son domicile. « À la suite de menaces sérieuses, Marika Bret, responsable des ressources humaines du journal « Charlie Hebdo », a dû partir de chez elle lundi soir. Interview. Par Clément Pétreault. 21.9.20 Le Point.fr – Marika Bret ne rentrera plus chez elle. En plein procès des attentats de 2015, la responsable des ressources humaines de Charlie Hebdo a été exfiltrée de son domicile à la suite de menaces suffisamment concrètes pour être jugées sérieuses. C’est ainsi que vivent ceux qui travaillent chez Charlie Hebdo. Marika Bret fait partie de ceux qui ont relancé le journal en 1992. Elle a décidé de rendre cette exfiltration publique pour alerter ceux qui pensent que ce genre d’événements n’arrivent qu’aux autres. Si Charlie est toujours Charlie, c’est d’abord au prix de la liberté de mouvement de ceux qui le fabriquent et espèrent, un jour peut-être, retrouver une vie normale. Elle dénonce aujourd’hui la responsabilité de l’extrême gauche dans cette ambiance délétère et dans le procès politique qui est fait aux morts de Charlie. [] » 

robinier faux-acacia (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI
robinier faux-acacia (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI

Photographie : femmes iraniennes contre le port du voile en 1979. 24.9.15 fr.Euronews.com « L’expo photo s’intitule “Witness 1979” et nous plonge dans une révolution iranienne. Non pas celle qui provoqua la chute du régime du chah Mohamed Reza Palavi en septembre 79, mais celle qui, le 7 mai, imposa aux femmes le port du voile ou du tchador. Au lendemain de cette loi, des dizaines de milliers d’entre elles battent le pavé à Téhéran. Alors âgée de 27 ans, la photographe Hengameh Golestan a immortalisé cette mobilisation, et présente aujourd’hui au Showroom Gallery de Londres ces clichés de femmes au poing levé. “Personne ne prêtait vraiment attention à ces manifestations, se souvient-elle. Même les journaux de l‘époque ne publiaient pas d’articles sur ces événements. Je me suis dit que c‘était un bon moment pour exposer ces photos. Quand je les regarde, je vois une représentation complètement différente des femmes iraniennes. Ce que je veux dire, c’est que maintenant, ça devient quelque chose d’historique.” Les droits des femmes comme indicateur de la politique iranienne… Cette exposition offre ainsi l’opportunité de remonter le fil de l’histoire politique de ces dernières décennies en Iran. En 1936, tenté par la politique “moderniste” du premier président turc, Ataturk, Reza Chah Pahlavi, interdit le port du foulard. Dans les années 70, le port du voile se diffuse à nouveau, se généralisant avec l’avènement de la République islamique. Mais les droits des femmes évoluent dans le même temps et notamment le droit à l‘éducation. “Les photos de Hemgameh Golestan attirent un public divers, des personnes s’intéressant à la photographie, à l’histoire contemporaine de l’Iran, mais aussi des militantes des droits des femmes, étant donné qu’une telle exposition ne serait pas possible en Iran”, commente Ali Kheradpir; correspondant d’Euronews à Londres. »

abeille sur une lavande 28.6.15 Valensole (04) © PhI
abeille sur une lavande 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Hugo Micheron : « Le jihadisme n’est pas superposable à la question des banlieues » 6.2.20 France24com/fr Youtube. « Pendant près de cinq ans, le chercheur Hugo Micheron a mené une vaste enquête sur le jihadisme. Il s’est entretenu avec des jihadistes et des candidats au jihad, à l’étranger et en France, dans les quartiers comme dans les prisons françaises. Son objectif était de « réinvestir le terrain » et de « faire sens » à la vague d’attentat qui a frappé la France et l’Europe de l’Ouest ces dernières années. Il signe une enquête inédite : « Le jihadisme français : quartiers, Syrie, prisons » (Ed. Gallimard) et nous livre ses conclusions. Entretien. »

lavande 28.6.15 Valensole (04) © PhI
lavande 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Rencontre avec Hugo Micheron – Le Jihadisme Français, vidéo 1 h 32 YT 3.3.20. Librairie Mollat.com & SciencesPo Bordeaux Rencontre avec Hugo Micheron à Sciences Po Bordeaux autour de son ouvrage « Le Jihadisme Français : quartiers, Syrie, prisons » éd. Gallimard.

lavande et fils 28.6.15 Valensole (04) © PhI
lavande et fils 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Jihadisme français : l’enquête choc 18.1.20 France 5, C l’Hebdo Youtube « Un document exceptionnel sur la fabrique du terrorisme. 5 ans de recherche, une centaine d’entretiens réalisés dans les quartiers, au Levant et dans les prisons. Titre de cette enquête : « Le jihadisme français ». Signée par un jeune chercheur, Hugo Micheron — jamais personne n’avait pu interroger autant de jihadistes après leur retour en France. Et un travail qui permet de mieux comprendre leur parcours, leurs croyances. Le livre paraît alors que le débat sur le sort qu’il faut réserver à ceux qu’on appelle « les revenants » attise toujours beaucoup de tensions. »

lavandes 28.6.15 Valensole (04) © PhI
lavandes 28.6.15 Valensole (04) © PhI

Le jihadisme français. Quartiers, Syrie, prisons, Hugo Micheron, préface de Gilles Kepel, Coll. Esprits du monde, éd. Gallimard 9.20, 416 pp. 22 €, ISBN 978-2-07287599-1. « Cinq ans après les attentats qui ont ensanglanté la France – de la tuerie de Charlie Hebdo au massacre du Bataclan –, ce livre est le premier récit de l’intérieur du processus qui a vu croître le jihadisme français. Né dans les «cités» enclavées des banlieues populaires, il a mené ses activistes, en passant par le «califat» de Daech au Levant, jusqu’aux prisons de l’Hexagone. À partir de quatre-vingts entretiens avec des terroristes incarcérés, Hugo Micheron analyse la nature du jihadisme français. Loin d’être coupée du reste de la société, la prison est en interaction constante avec les quartiers. Dans quel terreau français se creuse le jihadisme? Comment se transplante-t-il dans le jihad syrien? Comment s’épanouit-il dans les prisons de l’Hexagone ? Voici le récit édifiant d’une emprise moderne, méthodique, qui a bouleversé les profondeurs de la société. »

abeilles & tournesol (04) Valensole 18.7.19 © PhI
abeilles & tournesol (04) Valensole 18.7.19 © PhI

Maintien des Guichets des Gares du Pays d’Arles, 11.9.20, « Le directeur des lignes Ouest Provence de la SNCF est venu informer M. Lucien Limousin, maire de Tarascon de la fermeture de la billetterie en gare de Tarascon à compter du 1er novembre prochain. Malgré une fréquentation de la gare en hausse de 13 % cette fermeture serait motivée par « une baisse drastique de l’activité de guichet ». Nous, habitantes et habitants de Tarascon et de la région, usagers SNCF, nous demandons à M. le Président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, et son prestataire SNCF, le maintien d’un guichet pour les usagers du train (travail, scolaires, tourisme, retraités…) tarascon(a)laicite.fr – 06 52 27 09 38 –
SIGNEZ la PETITION pour le Maintien du Guichet SNCF de Tarascon (13) Nouvelle PETITION sur MesOpinions.com

Gare (13) Tarascon 6.5.14 © PhI
Gare (13) Tarascon 6.5.14 © PhI

Mamadou Diouf : “L’identité noire ne se résume pas à la traite” 10.8.20 LaVie.fr, Chantal Cabé. Même si elles ont bouleversé les sociétés africaines, la traite et la colonisation n’ont finalement constitué qu’un bref épisode dans l’histoire du continent. Pour l’historien sénégalais Mamadou Diouf, les cultures ont su se réinventer sans perdre leur essence. Entretien extrait de L’Atlas des Afriques, un hors-série de La Vie et du Monde. […] La traite négrière est-elle toujours un élément constitutif de l’« identité noire » et du regard porté sur l’Afrique ? La traite et la colonisation définissent cette identité noire, mais les deux ne la définissent pas exclusivement. Si vous lisez toute la littérature africaine, vous y trouverez le produit de cette histoire précoloniale qui montre que l’Afrique s’est très tôt inscrite dans la condition humaine, depuis le début et jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi les grands penseurs noirs – comme le sociologue, historien et écrivain afro-américain W.E.B. Du Bois (1868-1963), le poète, écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor (1906-2001), et bien d’autres – considèrent que l’Histoire n’est pas linéaire – « l’Histoire comme progrès », comme le pensent certains Européens –, mais qu’elle est, au contraire, cyclique. On peut être en bas, puis en haut, puis monter, redescendre, remonter, etc. Ainsi, l’Afrique était-elle en haut à l’époque de l’Égypte ancienne, qui était maîtresse du monde. Et si l’Afrique paraît aujourd’hui être en bas, elle pourrait nous surprendre et retrouver une place tout en haut. []« 

plage-la-nuit de Piémanson Salin-de-Giraud (13) Arles 22.8.20 © PhI
plage-la-nuit de Piémanson Salin-de-Giraud (13) Arles 22.8.20 © PhI

Chaudun, mise à mort d’un hameau [Gap, Hautes-Alpes], Fabrice Drouzy, Next.Liberation.fr, 7 & 8.10.20. L’ex-directeur de la rédaction du «Monde» Luc Bronner reconstitue le destin d’un village vendu au XIXe siècle à l’Etat par ses habitants pour cause de désastre écologique.[…] «Ce sont les restes d’un village. Au fond de la vallée, au milieu de nulle part, hors du monde, dans un des plus beaux paysages des Alpes françaises.» []« 

création, 1.10.20

Salin-de-Giraud (13) Arles 22.8.20 vers Piémanson © PhI

Info Dernière septembre 2020

Infos glanées par des laïques d’ici et d’ailleurs

robinier faux-acacia (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI
robinier faux-acacia (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI

« La DRH de « Charlie Hebdo » exfiltrée de son domicile. À la suite de menaces sérieuses, Marika Bret, responsable des ressources humaines du journal « Charlie Hebdo », a dû partir de chez elle lundi soir. Interview. Par Clément Pétreault. 21.9.20 Le Point.fr – Marika Bret ne rentrera plus chez elle. En plein procès des attentats de 2015, la responsable des ressources humaines de Charlie Hebdo a été exfiltrée de son domicile à la suite de menaces suffisamment concrètes pour être jugées sérieuses. C’est ainsi que vivent ceux qui travaillent chez Charlie Hebdo. Marika Bret fait partie de ceux qui ont relancé le journal en 1992. Elle a décidé de rendre cette exfiltration publique pour alerter ceux qui pensent que ce genre d’événements n’arrivent qu’aux autres. Si Charlie est toujours Charlie, c’est d’abord au prix de la liberté de mouvement de ceux qui le fabriquent et espèrent, un jour peut-être, retrouver une vie normale. Elle dénonce aujourd’hui la responsabilité de l’extrême gauche dans cette ambiance délétère et dans le procès politique qui est fait aux morts de Charlie. []« 

abeilles & tournesol (04) Valensole 18.7.19 © PhI
abeilles & tournesol (04) Valensole 18.7.19 © PhI

« Photographie : femmes iraniennes contre le port du voile en 1979. 24.9.15 fr.Euronews.com 24.9.15. L’expo photo s’intitule “Witness 1979” et nous plonge dans une révolution iranienne. Non pas celle qui provoqua la chute du régime du chah Mohamed Reza Palavi en septembre 79, mais celle qui, le 7 mai, imposa aux femmes le port du voile ou du tchador. Au lendemain de cette loi, des dizaines de milliers d’entre elles battent le pavé à Téhéran. Alors âgée de 27 ans, la photographe Hengameh Golestan a immortalisé cette mobilisation, et présente aujourd’hui au Showroom Gallery de Londres ces clichés de femmes au poing levé. “Personne ne prêtait vraiment attention à ces manifestations, se souvient-elle. Même les journaux de l‘époque ne publiaient pas d’articles sur ces événements. Je me suis dit que c‘était un bon moment pour exposer ces photos. Quand je les regarde, je vois une représentation complètement différente des femmes iraniennes. Ce que je veux dire, c’est que maintenant, ça devient quelque chose d’historique.” Les droits des femmes comme indicateur de la politique iranienne… Cette exposition offre ainsi l’opportunité de remonter le fil de l’histoire politique de ces dernières décennies en Iran. En 1936, tenté par la politique “moderniste” du premier président turc, Ataturk, Reza Chah Pahlavi, interdit le port du foulard. Dans les années 70, le port du voile se diffuse à nouveau, se généralisant avec l’avènement de la République islamique. Mais les droits des femmes évoluent dans le même temps et notamment le droit à l‘éducation. “Les photos de Hemgameh Golestan attirent un public divers, des personnes s’intéressant à la photographie, à l’histoire contemporaine de l’Iran, mais aussi des militantes des droits des femmes, étant donné qu’une telle exposition ne serait pas possible en Iran”, commente Ali Kheradpir; correspondant d’Euronews à Londres. »

Gare (13) Tarascon 6.5.14 © PhI

Tarascon (13) gare SNCF 5.14 © PhI

Maintien des Guichets des Gares du Pays d’Arles

Maintien des Guichets des Gares du Pays d’Arles, 11.9.20, « Le directeur des lignes Ouest Provence de la SNCF est venu informer M. Lucien Limousin, maire de Tarascon de la fermeture de la billetterie en gare de Tarascon à compter du 1er novembre prochain. Malgré une fréquentation de la gare en hausse de 13 % cette fermeture serait motivée par « une baisse drastique de l’activité de guichet ». Nous, habitantes et habitants de Tarascon et de la région, usagers SNCF, nous demandons à M. le Président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, et son prestataire SNCF, le maintien d’un guichet pour les usagers du train (travail, scolaires, tourisme, retraités…) tarascon(a)laicite.fr – 06 52 27 09 38 –
SIGNEZ la PETITION pour le Maintien du Guichet SNCF de Tarascon (13) Nouvelle PETITION sur MesOpinions.com

Tarascon (13) gare SNCF 5.14 © PhI

2018 « Mélenchon sur l’Unef : « La religion devient de plus en plus ostentatoire » 20.5.18 Gd Jury RTL. Le leader de la France insoumise réagit à la polémique, après la diffusion d’une vidéo de l’Unef, où l’on y voit l’une de ses dirigeantes porter un voile. Une vive polémique a éclaté cette semaine après la diffusion d’une vidéo dans laquelle s’exprime une dirigeante de l’Unef voilée. Interrogé sur le sujet, Jean-Luc Mélenchon explique : « Il y a une opinion personnelle qui entre en ligne de compte. J’ai été adhérent de l’Unef et membre de son bureau national. Je sais ce qu’il y a dans les statuts et je les ai respectés scrupuleusement ». Le leader de la France insoumise ajoute : « Ils disent que l’Unef regroupe tout le monde. Cela crée deux devoirs. Tout le monde est bienvenu, mais à l’inverse ceux qui le dirigent doivent se mettre en situation de ne pas faire en sorte que l’adhésion syndicale puisse avoir d’une façon ou d’une autre, la couleur d’une adhésion à une religion ». Jean-Luc Mélenchon qualifie ce débat de « politique ». « En tant qu’individu, pour ma part, je ne suis pas d’accord. (…) Ça bloque. C’est comme si j’arrivais avec une énorme croix (…) On est dans un moment où la religion devient de plus en plus ostentatoire (…) L’État est laïque, le service public est laïque. La société n’est obligée de rien, sinon de respecter les lois de la République »[]« 

plage-la-nuit de Piémanson Salin-de-Giraud (13) Arles 22.8.20 © PhI
plage-la-nuit de Piémanson Salin-de-Giraud (13) Arles 22.8.20 © PhI

« Charlie Hebdo » : Le recteur de la Grande Mosquée de Paris encourage le journal à « user de son art ». B.Ch. 20minutes.fr 5.9.20 avec AFP. Soutine Chems-eddine Hafiz explique aussi pourquoi il avait attaqué en justice l’hebdomadaire satirique pour avoir publié des caricatures de Mahomet. Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, a soutenu la rédaction de Charlie Hebdo, dans une tribune, où il explique également sa décision de poursuivre, en 2006 et en tant qu’avocat, le journal satirique pour avoir caricaturé Mahomet. « Que Charlie Hebdo continue d’écrire, de dessiner, d’user de son art et surtout de vivre. Que le drame qui a frappé cette publication, des policiers et nos compatriotes juifs serve de leçon à la communauté nationale, mais aussi à ceux qui se réclament de l’islam, à ceux qui se disent « amis des musulmans » et qui ne condamnent pas clairement ces crimes terroristes : en quoi le meurtre de dessinateurs a fait avancer la cause des musulmans ? Et en quoi la destruction et la barbarie peuvent-elles servir l’image de l’islam ? », interroge-t-il, alors que s’est ouvert, mercredi devant la cour d’assises spéciale à Paris, le procès des attaques djihadistes de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, des policiers et l’Hyper Cacher. []« 

Arles-sur-Rhône (13) nuit 31.8.20 © PhI
Arles-sur-Rhône (13) nuit 31.8.20 © PhI

Procès des attentats de janvier 2015: l’esprit «Charlie» fait pouffer les assises. 19.9.20 LeFigaro.fr Stéphane Durand-Souffland. Après la projection de dessins de Charb, une collaboratrice a dénoncé les «compromissions» qui tuent le dessinateur «une seconde fois». Soudain, les cœurs se desserrent, les larmes changent de saveur, une vague inattendue rafraîchit les assises: on rit. Pas à gorge déployée mais franchement, comme cela arrive à un enterrement, pour faire la nique au chagrin. À la demande de la famille du directeur de Charlie Hebdo assassiné avec plusieurs de ses camarades par les frères Kouachi, au nom d’al-Qaida, le 7 janvier 2015, le président fait projeter une sélection de dessins de Charb. Là où, lundi, s’étalait la photo indicible de la scène de crime, surgit une ribambelle de ridicules petits bonshommes. Il y a des curés, des rabbins, des imams, des croix, des croissants, des étoiles. Des gros mots, des blasphèmes, des vacheries. Même dans le box, certains des accusés pouffent. Avaient-ils déjà vu un dessin de Charb? Il n’est pas demandé à ces hommes passibles pour la plupart de vingt ans de réclusion criminelle ce qui, à cet instant, les amuse. []« 

acacia, sous-bois (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI
acacia, sous-bois (84) Chateauneuf-du-pape 21.8.20 © PhI

Mamadou Diouf : “L’identité noire ne se résume pas à la traite” 10.8.20 LaVie.fr, Chantal Cabé. Même si elles ont bouleversé les sociétés africaines, la traite et la colonisation n’ont finalement constitué qu’un bref épisode dans l’histoire du continent. Pour l’historien sénégalais Mamadou Diouf, les cultures ont su se réinventer sans perdre leur essence. Entretien extrait de L’Atlas des Afriques, un hors-série de La Vie et du Monde. […] La traite négrière est-elle toujours un élément constitutif de l’« identité noire » et du regard porté sur l’Afrique ? La traite et la colonisation définissent cette identité noire, mais les deux ne la définissent pas exclusivement. Si vous lisez toute la littérature africaine, vous y trouverez le produit de cette histoire précoloniale qui montre que l’Afrique s’est très tôt inscrite dans la condition humaine, depuis le début et jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi les grands penseurs noirs – comme le sociologue, historien et écrivain afro-américain W.E.B. Du Bois (1868-1963), le poète, écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor (1906-2001), et bien d’autres – considèrent que l’Histoire n’est pas linéaire – « l’Histoire comme progrès », comme le pensent certains Européens –, mais qu’elle est, au contraire, cyclique. On peut être en bas, puis en haut, puis monter, redescendre, remonter, etc. Ainsi, l’Afrique était-elle en haut à l’époque de l’Égypte ancienne, qui était maîtresse du monde. Et si l’Afrique paraît aujourd’hui être en bas, elle pourrait nous surprendre et retrouver une place tout en haut. []« 

Salin-de-Giraud (13) Arles 22.8.20 vers Piémanson © PhI

Faire TAIRE ! Cancel culture : mais qui censure qui ? 11.9.20 Alternatives-Economiques.fr Régis Meyran 11.9.20. La « cancel culture », qui consiste à boycotter des personnes jugées criminelles ou offensantes, constitue-t-elle une régression de la démocratie à l’heure des réseaux sociaux, ou au contraire une affirmation inédite des minorités dans l’espace public ? Retour sur un débat au départ américain et désormais français, qui fait couler beaucoup d’encre. Tout a commencé par un règlement de comptes musclé au New York Times. Le 7 juin dernier, le rédacteur en chef des débats, James Bennet, a démissionné à la suite d’une fronde inédite contre lui, émanant de lecteurs et de centaines de ses collègues journalistes. Le motif de la révolte ? Celui-ci avait publié une tribune d’un sénateur républicain, Tom Cotton, qui proposait d’envoyer []« 

Trottoir "végétalisé" 27.8.20 ©PhI

Camaret-sur-Aigues : le maire conduisait (encore) sans permis. 9.9.20 LeDauphine.com – Philippe de Beauregard avait déjà été arrêté en 2018 [https://www.ledauphine.com/vaucluse/2018/04/07/le-maire-conduisait-sans-permis]. Il y a quelques semaines, le maire de Camaret-sur-Aigues, Philippe de Beauregard (Rassemblement national [extrême-droite]), a été arrêté lors d’un contrôle de gendarmerie alors qu’il conduisait sans permis. En 2018 déjà, le maire avait été condamné par le tribunal correctionnel de Carpentras à payer une amende de 700 € pour le même motif. Après avoir perdu tous ses points pour des excès de vitesse, il avait conduit pendant trois ans sans permis. « J’ai beaucoup d’arguments en ma faveur ». À l’époque, il avait assuré à la barre qu’il allait louer une voiture sans permis. « Je l’ai bien loué et je me déplace avec celle-ci. Mais le jour du contrôle, j’avais pris de façon très exceptionnelle mon véhicule pour une raison familiale impérieuse, explique Philippe de Beauregard. J’ai beaucoup d’arguments en ma faveur, c’est pourquoi je bénéficie de la procédure la plus allégée. ». L’édile doit en effet se présenter en novembre prochain au tribunal de Carpentras pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Le maire assurant que les pertes des points de son permis de conduire n’étant dues qu’à « des petits excès de vitesse, jamais d’alcoolémie ou de grands excès… » []« 

Chateauneuf-du-pape (84) 21.8.20 © PhI
Chateauneuf-du-pape (84) 21.8.20 © PhI

Médical, les deux substances du chanvre. « Le cannabis thérapeutique en 5 questions.Quels sont les médicaments autorisés ? Qui peut participer à l’expérimentation ? Le chocolat au CBD est-il thérapeutique ? 60 Millions fait le point. 60millions-mag.com 11.7.19 & 10.6.20 Nina Schretr. En raison de l’épidémie de Covid-19, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et la Direction générale de la santé (DGS) ont reporté l’expérimentation du cannabis thérapeutique au plus tard en janvier 2021. Les modalités (critères d’inclusion, formation des professionnels de santé, etc.) devraient, quant à elles, être disponibles d’ici la fin de l’été. Le cannabis thérapeutique sera bientôt une réalité en France, du moins son expérimentation. Le 11 juillet 2019, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a donné son feu vert au lancement d’une expérimentation de l’usage médical du chanvre. S’il va falloir probablement patienter jusqu’à 2022 pour connaître les résultats de l’étude, certains espèrent déjà des changements dans la réglementation, à l’instar de la trentaine de pays qui a entériné sa légalisation. L’État de Californie, aux États-Unis, fut le premier à le faire en 1996, afin de répondre aux besoins des malades du sida […] Cannabidiol et tétrahydrocannabinol. Le chanvre médical se distingue aussi par sa composition. Les consommateurs de marijuana recherchent les effets générés par le tétrahydrocannabinol (THC), la principale substance psychoactive de la plante. Dans les produits pharmaceutiques à base de chanvre, ce cannabinoïde est moins concentré – voire totalement absent – au profit du cannabidiol (CBD). Le CBD, qui possède des propriétés psychoactives mais n’est pas classé comme psychotrope, crée un effet relaxant et modère l’action du THC. Aucun pouvoir addictogène n’a encore été démontré pour cette substance, a conclu l’OMS en 2018. […] » Voir la page Le Chanvre.

création, 1.9.20

Gare (13) Tarascon 6.5.14 © PhI

Maintien Guichets Gares Pays d’Arles

Tarascon (13) gare SNCF 5.14 © PhI

« Le directeur des lignes Ouest Provence de la SNCF est venu informer M. Lucien Limousin, maire de Tarascon de la fermeture de la billetterie en gare de Tarascon à compter du 1er novembre prochain. Malgré une fréquentation de la gare en hausse de 13 % cette fermeture serait motivée par « une baisse drastique de l’activité de guichet » écrit le maire.

Nous habitons Tarascon et sa région, usagers SNCF, nous demandons à M. Muselier, président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, et son prestataire SNCF, le maintien d’un guichet pour les usagers du train (travail, scolaires, tourisme, retraités…).

UFAL Familles Laïques – tarascon(a)laicite.fr – 06 52 27 09 38

SIGNEZ la PETITION pour le Maintien du Guichet SNCF de Tarascon (13) Nouvelle PETITION sur MesOpinions.com

  • MERCI à Lucien Limousin, maire de Tarascon, à Nelly Combe-Bouchet de La Provence à Chateaurenard (13), aux signataires (près de 130, mercredi 16.9.20 à 11 h), et, en particulier à Brigitte, à Jeanne..

Gare (13) Tarascon 6.5.14 © PhI

Bus LER 18 Arles-Tarascon-Avignon. Nous avons demandé le maintien de cette ligne, avec les soutiens de L. Limousin, maire-CD de Tarascon, de N. Koukas, conseiller départemental d’Arles, M. Michel, députée d’Arles…

Création, 11.9.20 – tarascon(a)laicite.fr 06 52 27 09 38

Arles (13) digue de Trinquetaille, drapé de coquelicot 9.4.20 © Ph

Info Dernière mai 2020

Brèves infos glanées par laïques

La procession de Boulbon (13) du 1er juin 2020 est annulée… Souhaitons que le nouveau maire fasse évoluer la tradition vers l’égalité femmes-hommes. [correspondance locale] – « A Boulbon, Ni Egalité, Ni Laïcité » – « Procession Bouteille Bénie, Boulbon« .

« Affaire Tariq Ramadan : la notion d’« emprise » au cœur d’une expertise, 20.5.20 LeMonde.fr, Par Yann Bouchez. Le psychiatre Daniel Zagury, désigné en 2019 par les juges d’instruction pour analyser l’épais dossier judiciaire concernant l’islamologue suisse, a rendu ses conclusions. L’expertise était attendue depuis longtemps, mais le coronavirus a retardé de plusieurs semaines la remise des conclusions aux différentes parties. Dans l’affaire visant Tariq Ramadan, qui vaut à l’islamologue suisse quatre mises en examen en France pour viol, le psychiatre Daniel Zagury avait été désigné, en 2019, par les juges d’instruction. Avec pour mission de donner son avis, après analyse de l’épais dossier judiciaire, sur la notion d’« emprise » de M. Ramadan sur plusieurs femmes, dont certaines ont porté plainte contre lui. Fin mars et mi-avril, M. Zagury, plus connu pour ses travaux concernant les tueurs en série, a rendu ses conclusions, que Le Monde a pu consulter. [] » [Merci au GEMPPI.org]

  • « Les fêlés qui nous entourent, Denise Bombardier, journaldequebec.com 23.5.20 Citation de l’écrivain anglais G. K. Chesterton : « Lorsque les hommes ne croient plus en Dieu, ce n’est pas qu’ils ne croient en rien, c’est qu’ils sont prêts à croire en tout. » . La vie est paradoxale. En ces temps de pandémie où les scientifiques sortent de l’ombre pour nous éclairer grâce à leur science, l’irrationalité reprend ses droits. À cause des réseaux sociaux, tous les toqués et perturbés diffusent leurs délires plus ou moins élaborés. Les adeptes du complot, contrairement à ce que pensent plusieurs, ne sont pas tous des ignorants et des incultes. Ce sont parfois des universitaires bardés de diplômes. [] » [publié sur FB par D. Pachoud, GEMPPI.org]

« Pour atteindre la vérité, il faut une fois dans la vie se défaire de toutes les opinions qu’on a reçues, et reconstruire de nouveau tout le système de ses connaissances. Descartes – Le scepticisme est le premier pas vers la connaissance, 21.10.17 & 20.5.20 FranceCulture.fr Comment le dialogue entre réflexion philosophique et expériences littéraires a favorisé le développement d’une pensée morale sceptique ? Quelles formes de résurgence du scepticisme aujourd’hui ? Penser le scepticisme avec Descartes. [] »

Puimichel (04) dans le village et à l'observatoire 6.8.11 © PhI
Puimichel (04) dans le village et à l’observatoire 6.8.11 © PhI
  • Puimichel (04) est « à 700 m d’altitude », « Dany Cardoen, astronome belge s’installe à Puimichel en 1982 et y construit un observatoire astronomique avec le plus grand télescope amateur du monde (à l’époque : 102 cm). Cet observatoire est connu dans le monde des astronomes amateurs, notamment en Belgique, en Allemagne, en Suisse, au Canada » Wikipédia.

Infox décortiquées « Traçage, vaccins empoisonnés… Bill Gates, « poupée-vaudou » des complotistes, 15 & 17.5.20 Factuel.Afp.com Déjà nombreuses depuis des années, les infox et théories du complot visant le cofondateur de Microsoft Bill Gates ont trouvé un nouvel élan à la faveur de la pandémie de nouveau coronavirus. Le milliardaire américain – très engagé dans la lutte contre le Covid-19 – est accusé de vouloir exterminer une partie de la population ou de contrôler les gens via la vaccination et/ou l’implantation de puces électroniques ou encore d’avoir contribué à la propagation du virus. L’AFP a décortiqué plusieurs affirmations, infondées mais extrêmement virales sur les réseaux sociaux. [] »

Sauveterre (30) roses de mai confiné 3.5.20 © PhI
Sauveterre (30) roses de mai confiné 3.5.20 © PhI

« Rassemblements dans les lieux de culte, le Conseil d’Etat ordonne au premier ministre de prendre des mesures moins contraignantes, 18.5.20 Conseil-Etat.fr Le juge des référés du Conseil d’État ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de « déconfinement » […] »

« L’Église catholique et la pandémie : revendication d’exception et surenchère encombrante, 13.5.20 Mezetulle.fr Catherine Kintzler. La date de reprise éventuelle des rassemblements cultuels, fixée initialement au 11 juin puis ramenée au 2 juin, a soulevé les protestations de l’Église catholique, au point que le Premier ministre a évoqué, dans une de ses récentes déclarations, la possibilité de l’avancer au 29 mai. On remarque depuis quelques jours une multiplication de déclarations mi-plaintives mi-indignées de la part de responsables catholiques (soutenus par des responsables politiques) qui semblent décidés à revendiquer un statut d’exception, prétendument « vital », sinon pour leur religion, du moins pour les religions en général. En quoi ils sont surclassés par l’outrance offensive d’un appel catholique international qui, pour revendiquer une liberté exclusive, n’hésite pas à recourir au complotisme […]. »

« Messes interdites: la colère des évêques. Stupéfaits de voir le culte catholique traité comme accessoire, ils n’entendent pas se laisser faire. Jean-Marie Guénois, LeFigaro.fr 29 & 30.5.20 Depuis le début de la crise du Covid-19, le père Bruno Lefevre Pontalis enregistre sa messe dominicale depuis l’église Saint-Francois-Xavier, dans le 7e arrondissement de Paris. La messe est diffusée ensuite en ligne à l’heure habituelle. Il y a de saintes colères. Elles sont lentes, elles viennent de loin. Quand elles se libèrent, elles tonnent. L’Église catholique est en sainte colère. L’intervention du premier ministre Édouard Philippe, mardi 28 avril, en est la cause. Aucun prélat, prêtres et fidèles ne s’attendaient à une grande permission, celle d’ouvrir partout et aussitôt, dès le 11 mai, la messe au public. Mais les catholiques, pour leur majorité – et pas seulement les ultras – ne s’imaginaient être «sous-traités» aux rayons des accessoires de la société, après le sport, les médiathèques et les petits musées… «Je sais l’impatience des communautés religieuses», avait brièvement expliqué l’hôte de Matignon, mais «je crois qu’il est légitime de demander de ne pas organiser de cérémonies avant cette barrière du 2 juin». La réaction a été immédiate. La très prudente Conférence des évêques s’est manifestée de façon inédite. Par un communiqué de protestation, elle a demandé sur-le-champ une «rencontre» avec les autorités… [article payant] » Et, aussi « L’appel de cent trente prêtres au président de la République: «Le 11 mai, laissez-nous servir !» …5.20 LeFigaro.fr

  • « Mais ces évêques sont fous de la messe ! » (contrepèterie rabelaisienne…) Ch. A.
Trinquetaille 5.5.20 coquelicots au couchant © PhI
Arles (13) digue de Trinquetaille 5.5.20 coquelicots au couchant © PhI

Midi. Hérault, des « Sorcières » « hérétiques » et  » laïques » auraient frappé une croix (selon les inscriptions) !

Croix des Alpes et du Midi 5.20 Laicite.fr © PhI
Croix des Alpes et du Midi 5.20 Laicite.fr © PhI

« L’emblématique croix de fer qui trône au sommet du Pic Saint-Loup, à 658 m d’altitude, a été vandalisée. 12.5.20 France 3 Occitanie YouTube. Elle gît à terre ou plus exactement à moitié dans le vide, après avoir été abattue. Un tag « le pic laïque » a été retrouvé non loin. Certains tweetos rappellent que c’est déjà arrivé en 1989. Zinzin reporter déconfiné de son balcon a fait la montée vers la croix sabotée. Reportage : D.Clerc. » [un reportage manquant vraiment « de recul » et d’analyse]

quot. 20 minutes, www.20minutes.fr/faits_divers/2777663-20200512-montpellier-sorcieres-coupent-deux-emblematique-croix-acier-pic-saint-loup-haute-900-kg

Le Figaro, www.lefigaro.fr/le-departement-de-l-herault-s-engage-a-reparer-la-croix-profanee-du-pic-saint-loup-20200512

Midi Libre, www.midilibre.fr/2020/05/12/herault-la-video-de-la-croix-du-pic-saint-loup-sciee-indignation-et-colere-au-sommet,8884382.php

et, un laïque s’indigne www.facebook.com/boudjemaa.laliam et son Observatoire de Laïcité Montpellier Languedoc Roussillon, www.facebook.com/Observatoire-de-la-laïcité-montpellier-languedoc-roussillon-1410772912496895

Sur cette croix du Pic de St Loup vandalisée, on peut poser des questions (est-elle légale ou illégale) :

  • dates de la première construction et des rénovations (avant ou après 1905) ?
  • Terrain public ou privé (dessin du cadastre accessible par Geoportail de l’IGN) ?
croix sur un sommet autour de Gap (05) 22.8.07 Laicite.fr © PhI
croix sur un sommet autour de Gap (05) 22.8.07 Laicite.fr © PhI

Une Femen scie une croix…

« Une Femen abat une croix à Kiev pour les Pussy Riot 17.8.12 FranceTvInfo.fr Vidéo. Seins nus, une militante s’est armée d’une tronçonneuse en pleine capitale ukrainienne. EUROPE – Les Pussy Riot attendent, vendredi 17 août, le jugement du parquet russe quant à leur prière anti-Poutine. Les trois jeunes femmes du groupe de punk russe risquent trois ans d’enfermement dans des colonies pénitentiaires. Elles ont reçu de nombreux soutiens à travers le monde. Certains sont plus spectaculaires que d’autres. A Kiev (Ukraine), elles en ont reçu un particulièrement fort de la part des activistes du mouvement féministe Femen. Seins nus, une militante a abattu une croix orthodoxe en bois en plein cœur de la capitale ukrainienne. Pourquoi ce geste ? Les Pussy Riot sont jugées à cause d’une « prière punk » dans une église orthodoxe. En février, les jeunes femmes avaient occupé une cathédrale de Moscou (Russie) et appelé la Vierge Marie à « chasser » le président Vladimir Poutine. » – [« Les militants du FEMEN ont [ou auraient] scié la croix catholique à Kiev […] Selon le media pro-gouvernement russe (donc opposé à la critique du président Poutine et de la religion, 18.8.12 fr.sputniknews.com […] Les activistes du mouvement FEMEN protestant contre la décision du tribunal dans l’affaire du groupe russe Pussy Riot, ont scié par erreur dans le centre-ville la croix catholique, et non pas orthodoxe, a déclaré l’organisation publique ukrainienne « Le choix orthodoxe ». Cette croix avec le crucifix catholique a été installée en 2004 lors de la « révolution orange » par les uniates de Transcarpathie en mémoire des victimes — les personnes torturées et assassinées en 1920-1930 par la Tchéka-NKVD. »

Berges du Verdon, Vinon (83) coquelicots 11.5.13 © PhI
Berges du Verdon, Vinon (83) coquelicots 11.5.13 © PhI

Monstres légendaires de Provence, Vimeo.com 15.5.20 IMCA ProvencePlus, Gilbert Chalençon et Claude Roux, historiens, nous emmènent à la découverte de monstres légendaires de Provence : la Tarasque et la Coulobre. IMCA Provence 2020 Réalisation : Elsa Leguay et Colombe Valette.

Puimichel (04) l'Observatoire  6.8.11 coll. PhI © Laicite.fr
Puimichel (04) l’Observatoire 6.8.11 coll. PhI © Laicite.fr

AFP Factuel, le « fact-checking » par l’AFP, www.factuel.afp.com

« il n’y a de vrai changement que par le libre consentement des hommes » Condorcet

11 mai '20 Début du Déconfinement, ça va pas être tout rose 9.5.20 © PhI
11 mai ’20 Début du Déconfinement, ça va pas être tout rose 9.5.20 © PhI

« Tu as l’impression d’avoir été libre ces deux derniers mois ? Nous avons été « assignés à résidence » : la contrainte (« par corps ») n’invite pas à la responsabilité du citoyen, mais à son infantilisation et-ou à la révolte ! Mieux valait vivre en RFA [qu’en France]. » Lu sur Facebook 9.5.20

« Béziers, l’initiative de Robert Ménard fait bondir les maires du territoire, 9.5.20 MidiLibre.fr, Le maire de Béziers veut étendre [sa] distribution des masques aux communes alentours. Le maire de Béziers veut donner des masques aux habitants de 30 communes. L’initiative en a fait bondir plus d’un. Des Biterrois, qui ne comprennent pas trop pourquoi leur maire va s’occuper des affaires des autres, mais surtout des élus de villages alentours qui l’accusent d’ingérence. Et puis les présidents de l’Agglo de Béziers et de La Domitienne, qui se demandent clairement à quoi il joue. […] Parce que les maires savent bien ce qui se cache derrière tout ça : de la politique. L’opération, qui dans le sens inverse aurait sans doute fait bondir le maire de Béziers, sera forcément populaire auprès des habitants, qui ne cracheront pas sur deux ou trois masques de plus. Et Robert Ménard saura sans aucun doute leur rappeler, dans quelques mois, quand il s’agira d’élire les candidats qu’il défendra aux prochaines Départementales… G. Richaud

Compostelle, chemin Rome-Dolomites, franco-italien (05) Montgenèvre 10.5.09
Compostelle, chemin Rome-Dolomites, franco-italien (05) Montgenèvre 10.5.09

Laïcité et l’inverse

Pluralisme religieux (différent de la Laïcité). « Laïcité : cette association organise des marches inter-convictionnelles, 11.11.19 Positivr.fr. Mathilde Sallé de Chou, Au cœur de la tempête médiatique qui interroge sur le modèle de laïcité à la française, certains gardent le cap du vivre ensemble. C’est le cas de l’association Compostelle-Cordoue, qui organise des marches inter-convictionnelles. Des agnostiques, des juifs, des musulmans, des catholiques, des protestants et des bouddhistes de tous âges qui marchent ensemble, ça vous étonne ? C’est pourtant le beau projet inter-convictionnel que soutient l’association Compostelle-Cordoue depuis plus de dix ans []« 

Arles (13) Trinquetaille, gare maritime 1.5.20 © PhI
Arles (13) Trinquetaille, gare maritime 1.5.20 © PhI

Interconfessionnel. « La Fondation et Compostelle-Cordoue[2016]. Une association née pour dépasser l’image du Matamore, Fondation David-Parou. Une trentaine de personnes, réunies à Genève les 18 et 19 avril 2009, sur le thème du pèlerinage, chemin d’ouverture et de tolérance confronté à la figure guerrière du Matamore, ont décidé de créer l’association Compostelle-Cordoue. En novembre 2010, cette association a organisé un colloque de deux jours à Cordoue précédé par une marche symbolique de Compostelle à Cordoue. Considérés comme représentatifs de l’Europe pèlerine du Moyen Age, les chemins de Compostelle ont été définis par le Conseil de l’Europe, en octobre 1987, comme un symbole de la construction de l’Europe. Les routes médiévales européennes étaient parcourues par de nombreux pèlerins. Tous n’allaient pas à Compostelle mais tous se dirigeaient vers un sanctuaire pour rendre gloire ou remercier. Leur ancêtre commun peut être reconnu en Abraham, le patriarche biblique, père des croyants, le premier à s’être mis en route à l’appel de son Dieu. Ce personnage biblique fait partie de la tradition commune des trois religions monothéistes présentes dans le sud de l’Espagne au début du culte de saint Jacques à Compostelle. Elles y ont vécu un temps en bonne intelligence et ce temps, bien que très court, reste un symbole d’espérance. Un autre itinéraire culturel du Conseil de l’Europe, Al Andalus, en témoigne, reconnaissant l’apport de cette époque à l’identité européenne. La marche vers Cordoue. En 2010, l’association a invité ses membres et sympathisants à marcher de Compostelle à Cordoue. Le trajet proposé symbolisait celui de la Reconquista. Mais il était parcouru dans un esprit bien différent. Quatre grands marcheurs sont partis de Compostelle mi-octobre 2010. Ils ont rejoint un groupe de 18 personnes réunies à Mérida le 14 novembre pour une marche de 230 km []« .

Esplanade de la Laïcité (13) Arles
Esplanade de la Laïcité (13) Arles

Constat Laïque

1° – On peut noter dans ces deux textes : l’utilisation des termes « laïcité », « laïcité à la française », « vivre ensemble », « tolérance », « inter-convictionnel »… et un « oubli » ou une incompréhension ; la laïcité concerne l’organisation politique de la société qui permet l’égalité des citoyens par une neutralité des pouvoirs publics envers les différentes options spirituelles, religieuses et philosophiques. La laïcité ne traite pas des options spirituelles qui concernent l’intime des individus-citoyens.

2° – Il y a un « aveu », par l’évocation du « Matamore » (le tueur de Maures) et de la « Reconquista » (la reconquête catholique des terres conquises par l’invasion musulmane) : la base idéologique sur laquelle le mythe de ce pèlerinage est construit, et, que méconnaissent la plupart des pèlerins de Compostelle [autrefois, « on faisait brûler des petites mosquées en carton », nous disait Francine, laïque catholique de Golias.fr, 9.04 à Arles, à l’université d’été d’ATTAC ; et, ce que nous confirmait une bénévole de l’association des Chemins de Compostelle d’Arles].

3° – Les « Chemins de Compostelle » définis par le Conseil de l’Europe comme un « symbole de la construction de l’Europe » 9.87. Par cette « consécration », cette instance avalise une période à la fois, violente, réactionnaire, pro-chrétienne et anti-musulmane ! L’association « Compostelle-Cordoue » propose Abraham pour « ancêtre commun », ce qui ne concerne que les citoyens croyants des trois religions du Livre, et exclue, de fait, les citoyens d’autres croyances, et d’autres philosophies, agnostiques et athées, en particulier. Pour réunir tous les citoyens d’Europe autour d’un symbole commun, qui doit être neutre religieusement, cette instance européenne pourrait promouvoir un humaniste d’un pays du continent européen : Erasme, Voltaire, Giordano Bruno…

"Laïcité, Une Idée Européenne" CLR 2003
« Laïcité, Une Idée Européenne » CLR 2003

Social

« Pourquoi je m’oppose à l’implantation d’Amazon près du Pont du Gard”, Thierry Cenatiempo [22.5.20 Vincent Nouzille, Vimeo.com] , maire d’une commune voisine. Thierry Cenatiempo, maire (jusque fin mai 2020) de la commune de St-Hilaire-d’Ozilhan, située à quelques kilomètres du futur (possible) centre de tri d’Amazon à Fournès (Gard) et du Pont du Gard explique son opposition à ce projet qu’il juge aberrant pour plusieurs raisons « .

  • La Réunion. « Ils étaient dans l’enceinte portuaire. 2.5.20 iprenion.com ImazPress. Célébration du 1er mai : aucun docker n’a été verbalisé. Une quarantaine de dockers syndiqués se sont rassemblés à l’appel de la CGTR port et docks pour célébrer la fête du travail du 1er mai et applaudir toutes celles et ceux qui travaillent depuis le début du confinement, notamment les dockers qui assurent la réception des marchandises arrivées par bateau. Contrairement à ce qui a été dit dans plusieurs médias locaux, aucun docker n’a été verbalisé hier au port-est, indiquent les forces de l’ordre à Imaz Press []« 
Arles (13) sur la digue de Trinquetaille, Lumières couleur désir 8.4.20 © PhI
Arles (13) sur la digue de Trinquetaille, Lumières couleur désir 8.4.20 © PhI

1er mai et symboles

« L’églantine rouge – généralement artificielle – portée à la boutonnière servit de signe de reconnaissance aux socialistes à partir de 1899 (manifestations du 11 juin à l’Hippodrome de Longchamp, la droite nationaliste et antidreyfusarde arborant pour sa part des œillets blancs. Après la Première Guerre mondiale, cet insigne fut encore porté lors des grands rassemblements de la gauche socialiste et communiste jusqu’au Front Populaire » extrait de la page l’Eglantine rouge« , Wikipédia, (vue, 30.4.20)

églantine (04) Roumoules © PhI
églantine (04) Roumoules © PhI

« L’églantine du 1er mai, « En 1907, à Paris, le muguet remplace l’églantine. Le brin de muguet est porté à la boutonnière avec un ruban rouge. Lorsque, le 24 avril 1941, le régime de Vichy décrète le 1er mai « Fête du Travail et de la Concorde sociale », le maréchal Pétain impose le muguet à la place de l’églantine dont il trouve la couleur rouge trop associée à la gauche et au mouvement communiste » extrait de la page « Journée internationale des travailleurs« , Wikipédia (vue, 30.4.20)

coquelicot (13) Arles, digue de Trinquetaille 4.19 © PhI
coquelicot (13) Arles, digue de Trinquetaille 4.19 © PhI

Bella Ciao, trois versions

En public et dansant, sur des sons des Balkans. « Bella Ciao, par Goran Bregovic, en public, Paris 2013 (chaine YouTube) de Goran Bregovic) 14.3.13

Social Punk. « Bella Ciao, Chumbawamba, A Singsong and a Scrap (P) 2005 Chumbawamba, 5.11.14, chaine YouTube de Chumbawamba. « Chumbawamba est un groupe de punk rock britannique, originaire de Burnley, Lancashire, en Angleterre. Il est rendu célèbre en 1997 à la suite de la sortie du single Tubthumping. Originaires pour la plupart d’entre eux de Burnley, les membres de Chumbawamba se rencontrèrent aux alentours de 1979 /1980 dans les différents concerts punk de l’époque ou bien à l’université. En plus de 25 ans, Chumbawamba sort de nombreux albums souvent très différents des uns aux autres. Fortement engagé sur les questions de société, ils sont toujours restés fidèles à une idéologie marquée très à gauche, dans un esprit anarcho-punk. L’album le plus célèbre de Chumbawamba reste Tubthumper, sorti en 1997 sur le label EMI [] » Vu 1.5.20

Arles (13) digue de Trinquetaille, drapé de coquelicot 9.4.20 © Ph
Arles (13) digue de Trinquetaille, drapé de coquelicot 9.4.20 © PhI

Trinquetaille (13) Arles

Sur une rue qui mène à la digue de Trinquetaille (13) Arles…

Ancien élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI
Ancien élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI

« il était une fois… le parc des animaux de feu Jean-Louis Falgon, « papy Jeannot », qui a ravi des générations d’enfants et d’adultes, à Trinquetaille (13) Arles, devant la résidence L’île des sables, rue Henri Dunant (qui mène à la digue de Trinquetaille) 21 janv. 2007″

"l'Arche de Noé" ex-élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI
« l’Arche de Noé » ex-élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI

création, 1.5.20

Saïda Boudina (04) Oraison 17.3.12 © PhI

Info Dernière avril 2020

Infos glanées par des laïques…

Chiens & Brebis, Arles (13) digue de Trinquetaille 3 & 4.'20 © PhI
Chiens & Brebis, Arles (13) digue de Trinquetaille 3 & 4.’20 © PhI

Croyance & Laïcité

« Croire en Dieu aujourd’hui. Dossier coordonné par Hélène Frouard, SciencesHumaines.fr n° 324, 4.20, 76 pp. 7,50 €. On les prend rarement au sérieux, ou alors, pour s’en méfier : dans une France à longue tradition laïque, les religions seraient le reliquat d’un monde révolu ou les porteuses de nouvelles dérives, des terroristes islamistes aux catholiques intégristes. C’est balayer un peu vite la question. Des millions de Français se disent croyants, la plupart sont loin d’être des extrémistes… À quelle religion se rattachent-ils ? D’où vient leur foi ? Quelles sont leurs pratiques quotidiennes ? Comment vivent-ils leur engagement spirituel dans un monde laïc ? ». Sommaire. « Comment peut-on être croyant ? » J.-P. Dortier. «La religion reste un acteur de la vie des sociétés», entretien avec Denis Pelletier. « Des croyances diversifiées » Claude Dargent. « La laïcité, garante de la liberté de conscience » Michael Behrent. « Les religions saisies par le droit » Hélène Frouard. « Pratiquer au jour le jour » Anne Gotman. « La Mecque, le voyage d’une vie ? » Hélène Frouard. « Les religions se radicalisent-elles ? » Clément Quintard. « Se convertir, un choix transgressif » Loïc Le Pape. « De la charité à la solidarité » Justine Canonne []

"l'Arche de Noé" ex-élevage de feu J.-Louis Falgon (13)  Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI
« l’Arche de Noé » ex-élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI
  • « La laïcité, garante de la liberté de conscience, Michael Behrent, 4.20 SciencesHumaines.fr n° 324, pp. 39-40, 7,50 €. Début de l’article [payant] : En France, la laïcité s’est construite en réaction à la puissance de l’Église catholique. Aux États-Unis en revanche, elle s’est forgée pour protéger les différentes sectes chrétiennes. Deux voies différentes pour un même objectif. Égalité, liberté, fraternité… laïcité ? Pendant plus de cent ans, la laïcité a été un enjeu clé dans les affrontements politiques français. Ébauché lors de la Révolution, son principe est institutionnalisé en 1905 avec la fameuse loi sur la séparation des Églises et de l’État. Considérée comme un pilier de l’idée républicaine, la laïcité reste toutefois un enjeu politique, comme en témoigne la récente et très controversée déclaration de la ministre de la Justice affirmant que « l’insulte à la religion est évidemment une atteinte à la liberté de conscience ». Comment mettre en œuvre cette laïcité ? Un seul chemin est-il possible ? Revenons d’abord au texte. On l’oublie trop souvent : la laïcité, telle que définie en 1905, a pour premier objectif de garantir « la liberté de conscience » et assurer « le libre exercice des cultes []« 

Arles (13) Trinquetaille, rue Henri Dunant, devant la résidence Isle des sables 1.07

Ancien élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI
Ancien élevage de feu J.-Louis Falgon (13) Arles Trinquetaille 21.1.07 © PhI

« Les religions saisies par le droit, Hélène Frouard, 4.20 SciencesHumaines.fr n° 324, p. 41, 7,50 €, La laïcité est débattue à grand fracas dans l’espace médiatique et politique. Le droit, lui, est chargé plus prosaïquement de la mettre en œuvre. Le plus souvent avec pragmatisme. Rappelez-vous de la crèche Baby-Loup à Chanteloup-les-Vignes. En 2008, la sous-directrice fut licenciée au motif (entre autres) que le voile qu’elle portait contrevenait au nouveau règlement intérieur. L’épisode donna lieu à une bataille juridique dans laquelle intervinrent la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde), le Conseil des prud’hommes, le tribunal d’instance, la Cour d’appel, la Cour de cassation, et jusqu’au Comité des droits de l’homme de l’Onu. Ces multiples rebondissements témoignent, avant tout, de la difficulté du droit de trancher dans ces affaires. Car en la matière, le diable se niche dans les détails… Pour certains croyants, le respect des obligations religieuses conduit par exemple à arborer des tenues et des symboles spécifiques, ou encore à s’abstenir de travailler certains jours. Ces pratiques sont autorisées tant qu’elles ne troublent pas l’ordre public, ne remettent pas en cause la neutralité de l’Etat et n’occasionnent pas de pratiques prosélytes. []« 

Les George du Verdon (04) Oraison 19.9.12 © PhI
Les George du Verdon (04) Oraison 19.9.12 © PhI
  • « Les tiraillements des enseignants musulmans. Tom Umbdenstock SciencesHumaines.fr n° 324, 4.20, p. 14. La place de l’islam à l’école fait l’objet de débats autour de thèmes tels que la cantine, la place des parents lors des sorties scolaires ou les pratiques des élèves. Mais qu’en est-il des enseignants musulmans ? Le parcours de huit d’entre eux, ayant quitté l’enseignement public pour rejoindre des écoles privées confessionnelles, éclaire sur les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Par peur de révéler ses croyances, Lina, qui s’est mise à porter le voile durant son stage, le dissimule à ses collègues. À l’issue de cette formation, elle renonce à un poste de titulaire, ne supportant plus la tension entre identité d’enseignante et musulmane, qu’elle cache de peur d’être mal perçue. Élodie refuse quant à elle de mettre en place des activités sur le thème de Noël. Elle ne veut pas « stigmatiser des enfants à qui on va parler de Noël et qui, chez eux, n’auront pas de sapin ». Pour prévenir leur radicalisation, Fanta doit identifier chez ses élèves des signes dans lesquels elle se reconnaît pourtant : jeûner régulièrement, ne pas écouter de musique, etc. Difficile à ses yeux de ficher des enfants qui lui ressemblent. Ces départs ne sont d’ailleurs pas toujours réussis : certains empruntent le chemin inverse, notamment lorsque le caractère confessionnel de l’établissement sert de justification à de mauvaises conditions de travail. []« . (« Quitter le public pour le privé ? Dilemmes professionnels et religieux chez les enseignants de confession musulmanes en France« , Diane-Sophie Girin, Sociologies Pratiques n° 39, 2019/2. Cet article analyse les trajectoires de huit enseignants qui ont rapporté des tensions dans l’articulation de leur activité professionnelle et de leurs convictions religieuses avant de rejoindre l’enseignement privé musulman (EPM). La manière dont ils ont géré ces divergences est un bon révélateur de la mise en place de stratégies de conciliation et d’arbitrage entre obligations religieuses et normes professionnelles. Nous explorons la façon dont celles-ci se déploient dans trois situations qui auraient selon eux justifié leur bifurcation vers l’EPM : le port du voile ; les fêtes de Noël ; la prévention de la « radicalisation » [] ».
Arles (13) digue de Trinquetaille, drapé de coquelicot 9.4.20 © Ph
Arles (13) digue de Trinquetaille, drapé de coquelicot 9.4.20 © PhI

« Étouffée. Récit d’un abus spirituel et sexuel, de Sophie Ducrey, éd. Tallandier, 220 p. 17,90 €. Une recension de Céline Hoyeau, la-croix.comDans ce récit d’une rare acuité, Sophie Ducrey témoigne du combat qu’il lui a fallu mener, en elle et dans l’Église, pour sortir de l’emprise exercée par un frère de Saint-Jean et faire reconnaître la violence des abus sexuels subis… » Entretien sur FranceCulture.fr

Saïda Boudina (04) Oraison 17.3.12 © PhI
Saïda Boudina (04) Oraison 17.3.12 © PhI

Commentaire. « Quand des hommes se voileront, comme ces Iraniens qui le font pour défendre la liberté des Iraniennes de ne pas se voiler. Toute coutume ou tradition n’est pas forcément respectable, telle la procession de Boulbon où la chapelle (publique) est interdite aux femmes, et, où l’on bénit le vin en provençal (« c’est [aussi] la tradition »). Autre « exotisme », les touristes qui trouvent Cuba sympa (car ils ne sont pas Cubains, et ne « profitent » ni de la dictature, ni du parti unique). PhI » Commentaire à billet d’un occitaniste qui soulignait la contradiction entre l’obligation du masque et l’interdiction de dissimuler son visage.

Arles (13) agneaux, digue de Trinquetaille 15.4.20 © PhI
Arles (13) agneaux, digue de Trinquetaille 15.4.20 © PhI

« PhI… improbable et magnifique pêcheur d’images ! » selon P. Schaefer ;)

le Revivre des Zoiseaux, Son (13) Arles, digue de Trinquetaille 4.20 © PhI
le Revivre des Zoiseaux, Son (13) Arles, digue de Trinquetaille 4.20 © PhI

Le Revivre des Zoiseaux, de Pascal Schaefer « Festival annuel. Ateliers, happenings, exposition sonore, installation, cinéma… », collecte de son […].

Arles (13) sur la digue de Trinquetaille, Lumières couleur désir 8.4.20 © PhI
Arles (13) sur la digue de Trinquetaille, Lumières couleur désir 8.4.20 © PhI

Edmond Baudoin, téléchargement gratuit, lien direct vers l’album BD reportage « Humains« , éd. l’Association

La baie de Nice (06) mer, Côte d'Azur 29.9.14 © PhI
La baie de Nice (06) mer, Côte d’Azur 29.9.14 © PhI

Abus, Pédophilie & Religion

  • Précision. Les abus et actes pédophiles ne concernent pas uniquement des clercs de l’Eglise catholique. La plupart des cultes sont concernés, y compris les groupes sectaires, tels les Témoins de Jéhovah, comme l’écrit l’association anti-sectaire le GEMPPI.org
Prévention Sectaire GEMPPI, FECRIS, UNADFI, UFAL Familles LAIQUES © Laicite.fr
Prévention Sectaire GEMPPI, FECRIS, UNADFI, UFAL Familles LAIQUES © Laicite.fr

Pédophilie : « le Vatican salue l’acquittement du cardinal australien George Pell« , 8.4.20 RFI.fr « Avec notre correspondant au Vatican, Eric Sénanque. Le cardinal George Pell a été libéré de prison, le mardi 7 mars, après l’annulation de sa condamnation par la Haute-Cour de justice australienne. Une mesure accueillie avec soulagement au Vatican envers celui qui était l’un des plus proches collaborateurs du pape François, architecte notamment de sa réforme financière. Dans un communiqué plutôt bref, la salle de presse du Saint-Siège s’est félicitée du jugement des sept juges de la Haute Cour d’annuler la condamnation de l’ancien secrétaire à l’économie du Vatican, rappelant avoir toujours eu confiance dans la justice australienne […] » (merci à GEMPPI.org)

Baie (83) Côte d’Azur 25.9.14 © PhI
Baie (83) Côte d’Azur 25.9.14 © PhI

LIRE les motifs de la condamnation lors du 1er procès « le juge a détaillé le viol, mais aussi quatre autres attentats à la pudeur qu’il a commis sur deux enfants de chœur de 13 ans en 1996 à la cathédrale de Melbourne » 13.3.19 RFI.fr

Baie la nuit (83) Côte d'Azur 25.9.14 © PhI
Baie la nuit (83) Côte d’Azur 25.9.14 © PhI

Pédophilie: six ans de prison pour l’ancien cardinal australien George Pell » 13.3.19 RFI.fr, Avec notre correspondante à Melbourne, Caroline Lafargue. « Trois mois après avoir été reconnu coupable de crimes pédophiles en Australie, le cardinal Pell, ancien numéro trois du Vatican, a été condamné à six ans de prison, dont près de quatre ans ferme. Un procès hors norme à tous points de vue. George Pell est la plus haute personnalité de l’Eglise catholique à être envoyée en prison pour pédophilie. Le jugement était diffusé en direct sur toutes les chaînes. George Pell est resté parfaitement stoïque, épargné par les caméras qui étaient toutes exclusivement pointées sur le juge, Peter Kidd. Le verdict du magistrat a été diffusé en direct sur tous les médias, fait exceptionnel en Australie. L’âge du condamné pris en compte par le juge. Le cardinal australien déchu n’a manifesté aucune émotion lorsque le juge a détaillé le viol, mais aussi quatre autres attentats à la pudeur qu’il a commis sur deux enfants de chœur de 13 ans en 1996 à la cathédrale de Melbourne […]

Viol, film, graph, réalisatrice 3 & 9.14 Manosque, Tarascon © PhI
Viol, film, graph, réalisatrice 3 & 9.14 Manosque, Tarascon © PhI

Laïcité& Féminisme

En février 2020, avec Olaic34.fr, dans le Midi, vers Béziers, « un pays où, les laïques et féministes ne sont pas en peau de lapin » (d’après l’expression de Edouard Herriot). [merci Cl. Hugues]

Conférence Olaic34.fr Fatiha Agag-Boudjahlat à (34) Colombiers 7.2.20 © PhI Laicite.fr
Conférence Olaic34.fr Fatiha Agag-Boudjahlat à (34) Colombiers 7.2.20 © PhI Laicite.fr

« Toulouse. Fatiha Agag-Boudjahlat : prof, essayiste, féministe et poil à gratter 2.1.20 LaDepeche.fr du Midi. Fatiha Agag-Boudjahlat est professeure d’histoire et géographie à Toulouse. Féministe universaliste et antiraciste, elle est l’auteure de deux essais. En novembre 2019, elle a reçu le prix de la laïcité. […]« 

Fatiha Agag-Boudjahlat (34) Colombiers © Olaic34.fr - Laicite.fr
Fatiha Agag-Boudjahlat (34) Colombiers © Olaic34.fr – Laicite.fr

A la tribune, Fatiha Agag-Boudjahlat, Baya Adji (Olaic34.fr) et Alain Caralp, maire de Colombiers (34) – Olaic34.fr

Laïcité féministe universaliste 7.2.20 Colombiers (34) OLAÏC © PhI
Laïcité féministe universaliste 7.2.20 Colombiers (34) OLAÏC © PhI

Actualité & Humour

« Pierre Desproges « Le Pangolin« , « Chroniques de la haine ordinaire 1986″ 3.4.20 Facebook INA.fr – Desproges vs Le Pangolin. Dans une « chronique de la haine ordinaire » en 1986, l’humoriste présente ses excuses à cet animal pacifique pour l’avoir, un jour, décrit comme ressemblant “à un artichaut à l’envers ». Le pangolin est aujourd’hui soupçonné d’avoir transmis le Covid19 à l’homme. »

Sur la petite route d'Arles à (13) Tarascon 5.2.20 © PhI
Sur la petite route d’Arles à (13) Tarascon 5.2.20 © PhI
  • « Beaucoup d’athées sont des croyants qui s’ignorent, prêts à se saisir d’une idée séduisante, qui apprécient les séducteurs, militants du « contre », de la défiance permanente, oubliant toute nuance et toute approche rationaliste… « Maîtriser nos passions », y a encore du boulot » 5 & 7.4.20 Facebook & Laicite.fr
Sur la petite route d’Arles à Tarascon (13) 15.3.20 © PhI
Sur la petite route d’Arles à Tarascon (13) 15.3.20 © PhI

Les Lumières

« La critique des Lumières 45 mn FranceCulture.fr, Signes des temps, Marc Weitzmann 5.4.20 (rediffusion du 26.12.19). Que l’on y voie l’espoir d’une liberté tolérante, l’éclat terni d’un projet d’autonomie fondé sur la Raison, la lumière d’une démocratie à réinventer ou encore un système philosophique ayant accouché des pires excès d’un monde froid et calculateur, Les Lumières sont au coeur du débat […] Antoine Lilti : Le problème des interprétations des Lumières — surtout en France à cause de la Révolution française qui a largement construit les Lumières comme héritage — c’est qu’on a trop tendance à les envisager comme une sorte de programme théorique dont la modernité serait sortie. Or je pense que c’est le geste inverse : la modernité, c’est-à-dire les transformations sociales, politiques, culturelles du XVIIIe siècle ont des raisons d’être très diverses, elles ne sont pas sorties de la tête des philosophes. En revanche, ces derniers ont été extrêmement attentifs à en décrire les ambivalences et les contradictions. Et c’est ce qui explique qu’il y ait une telle diversité théorique parmi eux. A chaque fois que les historiens de la philosophie ont essayé de construire les Lumières sur le plan doctrinal, ils ont échoué. Rousseau, Voltaire, Diderot ont des positions très différentes. On ne peut comprendre cette diversité que si on comprend qu’au fond « Les Lumières » désigne l’espace de débat qui surgit avec la modernité — au sens commercial, politique, social — pour en comprendre à la fois les potentialités mais aussi les dangers […]« 

Berges de la Garonne (31) Toulouse 10.11.19 © PhI
Berges de la Garonne (31) Toulouse 10.11.19 © PhI
  • « Universalité et durabilité des Lumières, 21.9.19 FranceCulture.fr 44 mn La Suite dans les idées, Sylvain Bourmeau, A la fois victimes de leur succès et critiquées dans un perspective postcoloniales, Les Lumières apparaissent pour l’historien Antoine Lilti comme un objet à la fois historique et politique complexe. Auteure d’un roman en forme conte philosophique, Leonora Miano le rejoint en seconde partie. Nous voyagerons dans le temps cette semaine à La Suite dans les Idées et nous le ferons à la vitesse des Lumières. D’abord en remontant à cette source lumineuse mais surtout en nous intéressant à ses éclats divers et leurs réfléchissements à travers l’espace et le temps. Les Lumières comme une boule à facettes en quelque sorte avec l’historien Antoine Lilti. Puis c’est dans le futur que nous nous projeterons pour évoquer un conte contemporain mais qui se situe dans un siècle et sur un autre continent, avec l’écrivaine Leonora Miano. […]« 
Anes (06) Castaniers, abbaye ND de la paix, avril '04 © PhI
Anes (06) Castaniers, abbaye ND de la paix, avril ’04 © PhI

Laïcité & Egalité

« Suzanne Moore : « Les femmes doivent avoir le droit de s’organiser entre elles » 1.4.20 Tradfem.wordpress.com 1.4.20. Version française de l’édito de Suzanne Moore, quotidien britannique The Guardian 2.3.20. Ils ne nous feront pas taire. La censure dont a été victime Selina Todd ce week-end doit nous alerter. Il nous faut protéger les droits des femmes biologiques. En février 1988, un groupe de lesbiennes descend en rappel le long de la façade de la Chambre des Lords et s’introduit dans le bâtiment; quelques mois plus tard, la militante Booam Temple interrompt le JT de 18 h en surgissant sur le plateau. Toutes protestaient contre l’article 28 du Local Government Act, une disposition légale adoptée à l’initiative de Margaret Thatcher qui prohibait la « promotion de l’homosexualité », accusée de saper les fondements de la famille… »

Ordre moral des politiques (M. Thatcher, W. Poutine…) et-ou politico-religieux qui s’opposent aux homosexuel.le.s par le biais d’une opposition à la « promotion de l’homosexualité » ! « Si l’homosexualité est un fait, je ne cesserai jamais de dénoncer la promotion de l’homosexualité dans l’espace public comme d’autres dénoncent le prosélytisme religieux » [propos « glanés » par notre correspondante Leila Amik, sur le profil Facebook d’un jeune arlésien, qui défend le port des signes religieux à l’école, pour les élèves, et, pour les accompagnants de sorties scolaires]. L.A.

Villeneuve-lez-Avignon (30) centre-ville 11.11.19 © PhI
Villeneuve-lez-Avignon (30) centre-ville 11.11.19 © PhI

Santé & Social

  • « Covid-19, un virus très politique » éditions Syllepse, Le Journal du Confinement n°3, 7 avril 2020. La crise sanitaire, devenue crise sociale, économique et ­politique mondiale, les éditions Syllepse sont contraintes de proposer une deuxième édition, mise à jour et augmentée, de « Covid-19, un virus très politique ». Ce livre est donc désormais entré dans un processus de réédition permanente. – Covid-19 Un Virus très politique, éd. augmentée du 6.4.20 (téléchargement gratuit).

« Bill Gates et la CIA avaient prévu la pandémie, et nous ne sommes pas prêts. Le fondateur de Microsoft, ainsi que les analystes de la CIA, avaient averti sur les risques d’une pandémie semblable à celle du Covid-19. Timothée Vilars, l’Obs 15.3.20 NouvelObs.com. Les grandes catastrophes s’accompagnent toujours de leurs foules de Cassandre de la douzième heure et de leurs litanies à base de « je vous l’avais bien dit ». En l’occurrence, ce sont les recommandations YouTube, souvent taquines comme chacun le sait, qui ont exhumé ces derniers jours sur de nombreuses « timelines » une intervention de Bill Gates qui, il y a cinq ans, décrivait ses craintes d’une pandémie virale très semblable à celle que nous vivons depuis plusieurs semaines… »

Moutons près de la digue de Trinquetaille (13) Arles 22.3.20 © PhI
Moutons près de la digue de Trinquetaille (13) Arles 22.3.20 © PhI

« Rony Brauman répond à Macron : « La métaphore de la guerre sert à disqualifier tout débat ». Rony Brauman, ancien président de Médecins sans frontières, approuve les mesures de confinement, mais dénonce la rhétorique martiale du chef de l’Etat : « Qualifier les soignants de “héros”, c’est gommer les raisons de la crise sanitaire. » Eric Aeschimann, l’Obs 27/28.3.20, nouvelObs.com Médecin, diplômé de médecine tropicale et épidémiologie, Rony Brauman a été président de Médecins sans frontières (MSF) de 1982 à 1994. Il est aujourd’hui directeur d’études à la fondation de l’ONG. Son dernier livre, « Guerres humanitaires ? Mensonges et intox », conversation avec Régis Meyran (éd. Textuel 2018). Interview. Comment analysez-vous l’épidémie du Covid-19 et sa gestion par les autorités françaises ? Cette épidémie n’avait pas été prévue, mais elle avait été prédite. De nombreux épidémiologistes avaient anticipé l’apparition d’un nouveau virus se répandant à la faveur de l’accroissement démographique, de l’accélération des voyages internationaux, de l’urbanisation, du changement climatique. Cette crainte, déjà ancienne, s’était renforcée avec les épidémies de sida, le Sras, le Mers, le Zika, le chikungunya, Ebola. Nous savions que le rêve d’un monde débarrassé d’un risque infectieux était une illusion et les gouvernements successifs ne pouvaient méconnaître ces analyses. Cela ne les a pas empêchés, depuis des années, de réduire les capacités des hôpitaux, avec les effets que l’on voit aujourd’hui. Plus de 4 000 lits ont été supprimés ces trois dernières années, mais c’est depuis trente ans que gagne une logique comptable, entrepreneuriale (notamment la loi Hôpital, Patient, Santé, Territoire de 2009, qui concrétise la notion d’« hopital-entreprise », introduite par Claude Evin dès 1989)… »

Marché aux poissons (13) Marseille Vieux-Port 2009-2010 © PhI
Marché aux poissons (13) Marseille Vieux-Port 2009-2010 © PhI

création, 1.4.20 (merci à : GEMPPI.org, Baya Adji & OLaic34.fr, Leila Amik, Ida Vidal, Edmond Baudoin, PhI, FB UFAL Familles LAIQUES PACA-Midi…)