Archives de catégorie : Histoire

La Calotte, revue anticléricale, coll. Laicite.fr

La Calotte

Hier & Aujourd’hui. Revue(s) La Calotte, revues anticléricales illustrées (et antireligieuses). Du slogan « A bas la Calotte » aux journaux « La Calotte ». Et, constatons que les propos d’hier étaient bien plus violents que ceux d’aujourd’hui.

Dessins d’hier et d’aujourd’hui

L’arme du rire, adaptation d’un mémoire de maîtrise d’histoire, avec pour sous-titre « La presse satirique radicale à Marseille 1871-1879 » [éd. Via Valeriano, 2004], un titre qui illustre bien notre sujet. Bien avant Charlie Hebdo et Le Canard Enchaîné, le dessin de presse d’actualité, la caricature étaient une expression de la contestation des pouvoirs politiques et religieux. Parmi les revues qui publiaient ces dessins et des textes au « vitriol », il y avait les différentes versions de « La Calotte« …

La Calotte est toujours publiée…

La Calotte n° 539, 4e trimestre 2017 © Coll. Laicite.fr
La Calotte n° 539, 4e trimestre 2017 © Coll. Laicite.fr

Aujourd’hui, La Calotte, trimestriel (La Calotte, J.-M. Lecompte, BP 90924, 51060 Reims Cedex), abonnement simple, 16 € / an, abonnement de soutien, à partir de 20 € (à l’ordre de « La Calotte« )

"Pour une société humaine" La Calotte n° 539, 4e trim. '17 © Laicite.fr
« Pour une société humaine » La Calotte n° 539, 4e trim. ’17 © Laicite.fr

La Calotte, c’est quoi ?

  • Calotte (paramentique). fr.wikipedia.org, vu 1.12.20. « La calotte est une coiffe ronde, portée par les ecclésiastiques dans la liturgie catholique. Elle est également en usage chez les Anglicans. Chez les catholiques, on la nomme parfois de son italien zucchetto [] En France, sous la Troisième République, fortement anticléricale, un slogan populaire souvent répété est « À bas la calotte« , employé pour dénoncer l’influence de la religion sur la vie publique. []« 

A Bas La Calotte !

A bas la Calotte ! la caricature anticléricale & la séparation des Eglises & de l’Etat, Guillaume Doizy & J.-Bernard Lalaux, éd. Alternatives 9.05, 30 €, 172 pp. couleur, ISBN 2-86227-459-3 [Multi-Mediathèques Laïq]. « A la fin du XIXe siècle, l’Église catholique et la République s’affrontent pour la domination des institutions du pays. Élaborant un langage trivial et violent, la caricature anticléricale, imprimée sur les supports les plus variés, devient une arme de combat aux mains du milieu libre-penseur, très actif depuis l’affaire Dreyfus. Volontiers effrontée et blasphématoire, cette imagerie satirique envahit la rue, commente les crises et les alimente, diffusant non seulement une vision infamante du clergé mais attaquant aussi les dogmes. Si les Républicains au pouvoir font finalement voter, en 1905, la loi de séparation de l’Église et de l’État, l’imagerie anticléricale s’était donner pour tâche de séparer l’Église de toute la société, sur le terrain moral, affectif et idéologique. Une œuvre immense et passionnante d’une étonnante actualité qui aura inspiré certains des meilleurs dessinateurs de la Belle Époque comme André Gill, Pépin, Grandjouan, Delannoy« 

croix sur un sommet autour de Gap (05) 22.8.07 Laicite.fr © PhI
croix sur un sommet autour de Gap (05) 22.8.07 Laicite.fr © PhI

Querelle, ou plus ?

La République & l’Eglise, Images d’une Querelle. Michel Dixmier, Jacqueline Lalouette, Didier Pasamonik, éd. de la Martinière 7.05, 152 pp. 29 €, ISBN 2-7324-3288-1. Multi-Mediathèques Laïq.

  • Critique. La République et L’Eglise. Images d’une querelle, G. Doisy, CaricaturesEtCaricature.com 6.1.07, « Ce livre de Jacqueline Lalouette, Michel Dixmier et Didier Pasamonik publié à l’occasion du centenaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat entreprend de dresser l’inventaire des relations entre l’Eglise (surtout catholique) et l’Etat dans les premières décennies de la Troisième République. Les auteurs s’intéressent avant tout à la traduction de ces rapports houleux (un peu plus qu’une « querelle » pour reprendre l’expression du sous-titre de cet ouvrage) par l’image satirique et principalement au travers des dessins publiés par la presse []« 
La Calotte, revue anticléricale, coll. Laicite.fr
La Calotte, revue anticléricale, coll. Laicite.fr

Auteur du slogan ?

Croix des Alpes et du Midi 5.20 Laicite.fr © PhI
Croix des Alpes et du Midi 5.20 Laicite.fr © PhI

Croix hors-la-loi, mini-dossier sur Laicite.fr

Paris & Marseille

La Calotte [de Paris]G. Doizy, caricaturesetcaricature.com 13.1.07.  » Revue anticléricale illustrée, La Calotte est fondée à Paris en 1906 par l’éditeur Louis Grenêche. Lancée dans un contexte fin de crise autour des Inventaires faisant suite au vote et à l’application de la loi de 1905 sur la Séparation des Eglises et de l’Etat, La Calotte surfe sur une puissante vague anticléricale et reprend la formule lancée un an plus tôt en France par le belge Didier Dubucq, Les Corbeaux. La Calotte, hebdomadaire composé de 16 pages, est pour moitié illustrée de dessins satiriques visant exclusivement l’Eglise. Pour le reste, il s’agit de textes de la même veine, chansons, blagues, articles défendant les idées rationalistes et dénonçant le cléricalisme et ses méfaits. Dans son premier numéro du 14 septembre 1906, la rédaction explique à ses lecteurs, « vous pouvez vous rendre compte de l’allure combative de La Calotte. Nous n’avons qu’une arme : le rire, seule arme que redoutent les soldats de Tartuffe, c’est vous dire que nous ne manquerons pas d’ennemis qui chercheront à nous étouffer par tous les moyens. Si vous partagez notre avis, chers lecteurs, insistez auprès de vos kiosques et marchands de journaux, qui sont nos seuls vendeurs afin qu’ils nous affichent en bonne place. Vous soutiendrez ainsi notre cause ». […] »

Mouton noir et ciel bleu (04) Pierrerue 2.7.05 © PhI
Mouton noir et ciel bleu (04) Pierrerue 2.7.05 © PhI

La Calotte (1897-1902, Marseille) sur CaricaturesetCaricature.com Notice extraite de Ridiculosa n° 18, « La presse satirique française ». La presse satirique illustrée de province s’aligne en général mais avec retard et moins de brio, sur sa consœur de Paris. La Calotte de Marseille []« 

  • création, 9.12.10 (sur l’ex-laicite.free.fr) # Re-fondation 9.12.20Merci à Alain et ses amis historiens
Isnard-s Michel, Dominique, Maximin

Les Isnard-s

Isnard-s. Autour des patronyme et toponyme « Isnard »…

Le nom Isnard sur Genealogie.com ; autre interprétation lue sur un dictionnaire de patronymes : « is » comme « is / ice » de Islande (glace) et toujours « hard », donc « glace – dure »… Blasons Isnard (Genealogie.com)

objet agricole (05) Brutinel-Laye 10.4.19 © PhI
objet agricole (05) Brutinel-Laye 10.4.19 © PhI

04 – Alpes-de-Haute-Provence

Isnard, Céramiste(s) « depuis 1962 », Les Craux 04870 St-Michel-l’Observatoire, tél. 04 92 76 61 89. DominiqueIsnard.wordpress.com [Anne-Laure qui repris les activités de ses parents, Francis & Maxilienne, en 2000] – ? Le même F. Isnard ou un homonyme ? : « Catherine Defernez, en collaboration avec F. Isnard, « La céramique provenant de la structure elliptique », dans Ph. Brissaud, Chr. Zivie Coche (éd.), Tanis. Travaux récents sur le tell Sân el-Hagar 2, Paris, 2000, p. 155-218 »

Isnard-s Michel, Dominique, Maximin
Isnard-s Michel, Dominique, Maximin

« Francis Isnard [Wikipédia], né le 11 avril 1945 à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), et mort le 25 juin 2010 à Monaco, est un footballeur professionnel français. International espoirs, ayant également évolué en équipe de France militaire, il signe son premier contrat professionnel avec l’OGC Nice en 1963 et porte le maillot rouge et noir jusqu’en 1975, lors d’une période entrecoupée par deux saisons de relégation en Division 2 (1964-1965 et 1969-1970). Ayant disputé 433 matchs avec Nice, toutes compétitions confondues, il reste à ce jour le plus joueur le plus capé de l’histoire du club. Références. « Adieu Francis Isnard… », sur archives.nicematin.com (consulté le 30 décembre 2015). Articles connexes : Liste des joueurs de l’Olympique gymnaste club Nice Côte d’Azur ; Ressource relative au sport ; FootballDatabase.eu – » [Wikipédia, consulté 21.7.19]

  • Quartier des Isnards à Digne (avec un chenil, une décharge, un campement de gens du voyage et la célèbre dalle d’ammonites des Isnards, de la Réserve Géologique de Haute-Provence)
  • Quartier La Trinque d’Isnard à Manosque (04)

Philippe Isnard, ex-prof d’histoire de Manosque, révoqué de l’Education Nationale pour diffusion d’un film de propagande anti-IVG à ses élèves à l’intérieur du lycée (public) des Iscles à Manosque (04)

coquelicot, Arles, digue de Trnquetaille 4.19 bando © PhI
coquelicot, Arles, digue de Trinquetaille 4.19 bando © PhI

« Histoire des Isnard, Patrick Isnard, 14.4.17, Facebook groupe « Isnard du Monde« . Au VIIIe siecle on sait qu’ un Isenhard (dur comme le fer) devenu Isnard par déformation latine fils d’un comte franc Warin petit fis du roi Charles Martel reçu de Charlemagne un immense territoire en Provence pour le récompenser de sa bravoure au combat et de lui avoir sauvé la vie lors d une chasse. Au IXe siècle nous trouvons Isnard évêque de Nîmes, en 896 l’évêque Hugues parlant d’un d’un fief qui leur appartenait, le désigne en disant : « quod est de gente Isnarda » ; et ce mot « gente », locution romaine servant à désigner une agglomération considérable de personnes d’une même race, presque « la tribu, le clan » , montre clairement combien cette famille était alors nombreuse et importante dans la région […] »

bando Jardin Gap 8.13 © PhI
Jardin Maison Isnard-Bourgeois Gap St-Roch 8.13 © PhI

05 – Hautes-Alpes

Hameau les Isnards (commune de Esparron (05) ex-canton de Barcilonnette, avec trois familles Isnard).

06 – Alpes-Maritimes

  • Isnard Paul, (place dite de l’homme au mouton, 06 Vallauris-Golfe-Juan) « Paul Isnard né à Vallauris le 20 septembre 1827, élève de l’école Polytechnique, capitaine au 24ème régiment d’Infanterie de Ligne, chef des bureaux arabes, fut tué à l’ennemi le 8 avril 1864, à Ain-Bou-Beker, lors de l’insurrection de la province d’Oran, dans l’affaire connue sous le nom de « Affaire du Colonel Beauprêtre ». Pour honorer sa mémoire en transmettant son nom aux générations futures, le Conseil municipal dans sa séance du 15 juillet 1889 a décidé de donner son nom à la place du Marché qui devint par la suite la place dite de l’Homme au mouton. »
  • Lisnard (Jean-René, un sportif, tennis, de Monaco ; David, un élu porte ce patronyme dans Alpes-Maritimes, conseiller régional et 1er adjoint de la ville de Cannes, UMP, devenu maire…). 4.4.13 & 5.8.19
  • Isnardy (un notaire portait ce nom à Puget-Théniers (06), etc.)
  • Isnard Michel, musicien, jazz…
  • Isnard, parfumeur, Grasse (isnardgrasse.com)
  • Isnard Patrick, Histoire des Isnard, Facebook (Grasse?),
    groupe Facebook « Isnard du Monde », https://www.facebook.com/groups/145177273036/?multi_permalinks=1015688
Isnard-s Michel, Dominique, Maximin
Isnard-s Michel, Dominique, Maximin

13 – Bouches-du-Rhône

  • Philippe Isnard, éleveur de chiens à Lamanon (13) près de Salon-de-Provence, www.elevage-chiensdechasse13.com
  • Les Frères Isnard, facteurs d’orgue, ouvrage chez Edisud, orgue à Marseille, vers la rue de la République /derrière la Poste Colbert (Jean-Esprit Isnard, originaire de Vaucluse)
  • « avenue Augustin Isnard » à Cassis (13), « ancien maire de Cassis 1925-1945 (…) ingénieur des arts et métiers (…) obtenant l’AOC pour le vin de Cassis (…) » in « lesRuesDeCassis.fr« . [Mairie de Cassis]. 4.4.13
  • Inard (Chateaurenard (13), etc.), patronyme Inard en France
  • Isnard Suzanne, épouse Pezet, institutrice retraitée, historienne (13 Eygalières), auteur de livres historiques.
  • Mas de la Brune /  Isnard, Eygalières (13)
  • Pierre Isnard-Dupuy, journaliste (Marseille)
  • Philippe Isnard, Imag’ine & Graphie, animateur d’associations laïques (04-05-13-83-84, PACA & Gard) , Blog (une 15e de personnes recensées, en France et ailleurs, se nomment « Philippe Isnard », après consultation de l’annuaire PagesBlanches et des recherches sur Facebook) De Brutinel-Laye (05), du Drac & d’Arles.

13 – Toponyme

  • lieu-dit La Gaffe d’Isnard (Camargue, 13 Arles / Gimeaux ; et deux Mas Isnard en Camargue)
  • lieu-dit La Gaffe d’Isnard (Meyrargues 13)
  • rue « des Isnards » (Venelles 13). 3.6.11
  • rue « Moulin d’Isnard » (Salon-de-Provence), 19.11.13

26 – Drôme

Vins : « Jaboulet-Isnard » [Jaboulet] (Côtes-du-Rhône Hermittage ; étiquette Côtes du Ventoux ; entreprise radiée en 2010)

30 – Gard

Domaine « La Jasse d’Isnard », Chardonnay, vin de pays d’oc 2008 (Michelon 30470 Aimargues)

31 – Haute-Garonne

Isnard Dominique, Céramiste 31770 Colomiers.

83 -Var

Isnard Maximin, homme politique né à Grasse (06 aujourd’hui, Var à l’époque) 1755-1825. « Maximin Isnard un foulandre négociant, 4.11.11 PPNM.blog.leMonde.fr, Sources : Mireur Frédéric Les cahiers de doléances de la sénéchaussée de Draguignan, 1889. Les rues de Draguignan, 1921. http://ppnm.blog.lemonde.fr/2011/11/04/maximin-isnard-un-foulandre-negociant/ Né à Grasse le 24 février 1758. Négociant, franc-maçon. 1791, député à l’Assemblée Législative ; 1792, député à la Convention, Girondin ; 1795, Conseil des Cinq Cents ; 1814, se rallie aux Bourbons au cours de la Restauration ; mort le 12 mars 1825 à Grasse. […] »

38 – Isère

  • Olivier Isnard, universitaire, chercheur, CNRS Grenoble (38).
  • Isnard, entreprise d’électricité (logo composé d’un triangle).

83 – Var

Isnard Maximin, homme politique né à Grasse (Alpes-Maritimes aujourd’hui, Var à l’époque) 1755-1825
Orgue des frères Isnard (facteurs d’orgue) à St-Maximin. Mise à jour, 4.4.1

84 – Vaucluse

Hameau Les Isnards (84) Monieux
Hameau Les Isnards (84) Monieux
  • Anne-Marie & Jean-Luc Isnard, viticulteurs bio à Mazan (84) Domaine de Solence ; également viticulteur à Mazan, Marc-Raymond Isnard. 4.4.13
  • Les Isnards, lieu-dit de Bonnieux (84) ; Bonnieux / Wikipédia.
  • Frères Isnard, facteurs d’orgue, ouvrage chez Edisud, (Jean-Esprit Isnard, originaire de Vaucluse) ; Un orge de Joseph Isnard à Bonnieux (1777) dans une église du XIIe siècle, « à sauver » (des orgues Isnard, également à Marseille 2e, à côté de l’église du quartier Colbert, à St-Maximin, Var…) ; J. R. Cain – R. Martin – J. M. Sanchez : Les Isnard. Une révolution dans la facture d’orgues, Edisud, Aix-en-Provence, 1991
  • « La famille des Isnards du Comtat-Venaissin » : « Isnardi, Isnards ou des Isnards, maison originaire de la ville de l’Isle ; au Comtat Venaissin, l’une des plus anciennes et des plus distinguées de cette province, où elle est connue depuis la fin du XIIe siècle ». 4.4.13.

71 – Haute-Saône

Mâcon : le préfet salue chaleureusement la carrière de Guy-Michel Isnard, 13.3.19 LeJSL.com [Le Journal de Saône-et-Loire]. Le préfet Jérôme Gutton a rendu un hommage à Guy-Michel Isnard qui a passé une bonne partie de sa carrière à Mâcon où les compétences de cet attaché de préfecture étaient unanimement reconnues[…] »

bando UniversElles EXPO Manosque 7.16 (c) PhI
UniversElles EXPO Manosque 7.16 (c) PhI

Lieux-Dits

  • les Isnardes (84)
  • La Gaffe d’Isnard & Mas Isnard (Camargue, 13 Arles / Gimeaux),
  • Quartier la Trinque d’Isnard & rue Isnardy (Manosque 04)
  • quartier des Isnards (Digne ; décharge, gitans et Dalle d’amonites des Isnards)
  • Hameau les Isnards (commune de Esparron, 05, canton de Barcilonnette)
  • Les Isnards (Bonnieux 84, hameau perché de Vaucluse près du 04).

Auteurs

  • Des Isnards Alexandre (co-auteur de « L’Open-space m’a tuer » et de « Facebook m’a tuer »)
  • Isnart Cyril, auteur de « Saints Légionnaires des Alpes du Sud » éd. Maison des Sciences de l’Homme
  • Isnard Jacques, « Journaliste au Monde de 1965 à 2004, Jacques Isnard a été chef adjoint du service Société et chroniqueur spécialisé dans le domaine de la défense », participation à la revue Défense Nationale « L’opinion publique, les media et la défense » nov. 2001

Huile d’Olive& Vin

  • Huile d’olive Isnardi (Italie)
  • Vins : « Jaboulet-Isnard » [Jaboulet] (Côtes-du-Rhône Hermittage ; étiquette Côtes du Ventoux ; entreprise radiée en 2010) ; Domaine de Solence (Mazan 84, Anne-Marie & Jean-Luc Isnard) ; Marc-Raymond Isnard, viticulteur (84) Mazan ; Domaine « La Jasse d’Isnard », Chardonnay, vin de pays d’oc 2008 (Michelon 30470 Aimargues)
Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI
Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI

Variantes des Patronymes & Toponymes « Isnard »

  • Des Isnards
  • Isnart
  • Hisnard
  • Lisnard : Jean-René (sportif, tenis) ; David (homme politique 06 Cannes). 4.3.13
  • Isnardon
  • Isnardes
  • Isnardi (Italie)
  • Isnardon
  • Isnardy
  • Les Isnards
  • Les Isnardes
  • Pierrisnard
  • (A SUIVRE)
Des "Isnard" au Brésil © Laicite.fr
Des « Isnard » au Brésil © Laicite.fr

16.11.12, encouragements et suggestions de Gérard Isnard (Var) par tél. – 13.11.12, le « merci » de Dominique Isnard depuis Buenos Aires (par courriel)

création, 21.3.12 (débuté sur Laiq.info et Philippe.Isnard.info) – http://laiq.blog.free.fr/index.php?post/isnard-s