Archives de catégorie : A la Une

bando Drac's (c) PhI

Le Drac

Lo / Lou / Le Drac [dragon], animal mythologique des pays de dialectes d’oc, mais aussi d’Espagne, de Méditerranée, et d’Europe (jusqu’en Roumanie avec Dracula, et en Albanie, avec la ville Draç / Drac). Le Drac est également un cours d’eau qui prend sa source dans la vallée du Champsaur (Hautes-Alpes), au nord de Gap, qui se jette dans l’Isère, au nord-ouest de Grenoble… Continuer la lecture

Champsaur. Brutinel (05) Laye, vu de la berge du Drac, 2.5.22 © PhI

Info Dernière mai 2022

Infos Rassemblées par des Laïques d’ici et d’ailleurs

Une Voix sans Voile

« Une femme algérienne. Au fil de la résistance, j’écris ton nom« , Horria Saïhi, Témoignage, éd. Maisonneuve & La Rose / Hémispères 5.22, 474 pp. 24 €, ISBN 978-2377011315, HemispheresEditions.com – « Un livre qui est à la fois un parcours de vie, un témoignage et un appel à la résistance, signé par une opposante de la première heure à toutes les formes d’oppression qui s’opposent à la démocratie en Algérie. « Femme, journaliste, réalisatrice et militante, actrice et témoin privilégiée, je choisis désormais d’écrire et d’apporter ma contribution à une histoire vivante en puisant dans nos luttes, notre résistance », écrit Horria Saïhi. « Je dis et décris l’arbitraire du pouvoir avec ses lots d’enlèvements, de séquestrations, de tortures, d’assignations à résidence, d’emprisonnements, de révoltes d’étudiants, de lycéens ou de paysans, la censure et l’interdit, la contestation, la solidarité, la montée de l’islamisme politique, la riposte pacifique ou armée, l’engagement des femmes. Je raconte mon pays tel que je l’ai perçu, tel que je l’ai ressenti au travers de mes rencontres avec Kateb Yacine, les ouvrières de Sidi Bel Abbès, les paysannes de Zrizer, mes camarades du PAGS, d’Ettahadi-Taffat, du MDS, des Patriotes, des Groupes de légitime défense, des militaires, des artificiers, des familles de victimes du terrorisme, des militantes républicaines, mes collègues de la télévision… ». Pour redonner vie à ce passé tragique qu’elle fait défiler sous nos yeux, Horria Saïhi s’est attachée à recueillir la parole de femmes et d’hommes qui ont comme elle vécu, subi, résisté ou fui tout ce que l’Algérie n’a pu ou su offrir à son peuple. Leurs récits entrecoupés de silences, de rires et de larmes esquissent le terrible tableau d’une souffrance multiforme, toujours aiguë et trop longtemps tue. » [Notes de l’éditeur]

« Horria Saïhi, journaliste de télévision et de radio et réalisatrice algérienne, a été grand reporter à la télévision nationale algérienne dans les années 1990 et a réalisé nombre de reportages et de documentaires télévisés ou radiophoniques sur les violences faites aux femmes, les méfaits des terroristes islamistes et les Résistances pacifique et armée. Soumise à la censure du pouvoir, objet de pressions judiciaires, menacée par les islamistes, elle s’exile en France en 2000. Elle a notamment publié Voix sans voile (éd. Helvétius, 2016) ».

Dragon (13) Tarascon, 19.12.20 création, Jean Thoosen © PhI
Dragon (13) Tarascon, 19.12.20 création, Jean Thoosen © PhI

Féministes face à l’Ayatollah

[Contre un] Hommage à l’ayatollah Khomeiny (78). « La Ligue du Droit International des Femmes (ass. créée par Simone de Beauvoir, ldif.asso.fr), lettre [ouverte] au préfet des Yvelines, 26.1.22. Hommage à l’ayatollah Khomeiny. Monsieur le Préfet. Dans notre courrier cité en référence [18.3.21], nous vous faisions part de notre indignation en apprenant que l’ambassade d’Iran organise chaque année, au mois de février à Neauphle-le-Château, une cérémonie commémorant le séjour de l’ayatollah Khomeiny dans cette commune. Si une telle cérémonie devait se tenir cette année, elle serait d’autant plus choquante que le régime iranien vient encore de manifester son mépris pour la France en condamnant à 8 ans de prison l’un de nos concitoyens, Benjamin Brière, qui voulait simplement admirer les beautés de l’Iran et qui a déjà subi des mois de détention. Nous espérons avoir votre soutien dans cette démarche républicaine appuyée par plus de trente associations féministes, laïques, antiracistes. Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le préfet l’expression de notre considération distinguée. A. Sugier »

La laïcité c’est :
. La Liberté de conscience : croire ou ne pas croire, changer de conviction (croyance, athéisme, agnosticisme) ou en afficher aucune. Pouvoir afficher une opinion et discuter celle des autres.
. Le libre exercice des cultes, limité par les obligations et les interdictions légales (santé, protection des mineurs, liberté de circulation, etc.)
. L’égalité de tous les citoyens devant la loi, quelles que soient leurs options spirituelles, religieuses ou philosophiques.
. l’enseignement public laïque et gratuit, chacun pouvant bénéficier d’une instruction en dehors de toute influence religieuse pour permettre son émancipation.

Fleur fruitière 5.4.22 Jardins Citoyens (13) Tarascon © PhI
Fleur fruitière 5.4.22 Jardins Citoyens (13) Tarascon © PhI

Bibliographie Laïcité

« Qu’est-ce que la laïcité ? » (éd. Vrin) et « Penser la laïcité » (éd. Minerve), Catherine Kintzler.
« Liberté ? Egalité ? » Nadia Geerts, éd. du Cep
« Qu’est-ce que la laïcité ? » (coll. Folio), « Dieu & Marianne, philosophie de la laïcité » (éd. PUF), « Histoire de la laïcité » (éd. Gallimard) ; Henri Pena Ruiz
« L’Etat chez lui, l’Eglise chez elle » (coll. Points éd. Seuil), Jean-Paul Scot
« ABC de la laïcité » et « ABC de la laïcité pour les jeunes » (éd. Démopolis), Eddy Khaldi
« Dictionnaire de la Laïcité » (éd. Armand Colin 8.16) & « Vivre la Laïcité » (éd. Dunod 1.22) ; Martine Cerf & Marc Horwitz
« Les frontières de la laïcité« , Frédérique de la Morena, éd. LGDJ 6.16 [Juridique]
Livret laïcité, UFAL.org et Clip Laïcité UFAL
« Boîte à outils Laïq » & « La laïcité c’est quoi ?« , Laicite.fr Midi.

Champsaur. Brutinel (05) Laye, vu de la berge du Drac, 2.5.22 © PhI
Champsaur. Brutinel (05) Laye, vu de la berge du Drac, 2.5.22 © PhI

création, 1.5.22