Allemagne-en-Provence (04) Expo © PhI

Info Dernière, décembre 2019

Infos rassemblées par des laïques

page Noël, Solstice, Sol Invictus, images, infos

Chardon bleu (06) Andon, août 2012-2016 © PhI
Chardon bleu (06) Andon, août 2012-2016 © PhI
  • Blasphème, parole interdite et droit. 4.12.19 FranceCulture
    « Dans quel état est le droit ? (3/5) Gouverner le commun. « Le blasphème est un péché qui devient un crime au XIIIe siècle : travaillant sur la parole interdite, en médiéviste et en historienne du droit, Corinne Leveleux-Teixeira , historienne et professeure d’histoire du droit et des institutions, a vu l’actualité rejoindre son sujet d’étude. Elle est aussi élue locale, et sa réflexion historique sur le bien commun croise également son engagement dans la vie publique […] » [Délit de blasphème Alsace-Moselle – « Evêque Blasphème Avignon« ]

« Démocrate : « Vivre Ensemble » – Républicain : « Faire Ensemble » (l’idée de Nation républicaine, cf. Dominique Schnapper « La Communauté des Citoyens. Sur l’idée moderne de Nation, coll. NRF Essais, éd. Gallimard sept. 94 [Clovis Hugues, 2.12.19, sur Facebook]

Voile, école, marques, dévoilée © PhI Laicite.fr
Voile, école, marques, dévoilée © PhI Laicite.fr

« Maintenons les signes religieux hors des sorties scolaires, par Henri Peña-Ruiz, 15.11.19 Marianne.net, Philosophe et écrivain. Son Dictionnaire amoureux de la laïcité (Plon) s’est vu décerner le Prix national de la laïcité 2014. Henri Pena-Ruiz plaide pour une défense de la laïcité qui s’oppose autant à la droite identitaire qu’à la gauche différentialiste. L’extension de la neutralité religieuse aux sorties scolaires irait, selon lui, dans ce sens. […] »

page Débaptisation, (info, mode d’emploi…)

« Pour un enseignement-apprentissage militant de la laïcité et « une transcendance immanente ». […] Chantal Forestal souligne la nécessité d’une exigence laïque dans l’enseignement-apprentissage d’une langue-culture. Elle défend l’importance d’un point de vue éthique et d’une approche transculturelle en DLC [Didactique des Langues-Cultures], celle qui concerne principalement les valeurs universelles. Les sociétés modernes doivent apprendre à se fonder sur l’éthique, c’est-à-dire aller bien au-delà et bien en-deçà de tout dogmatisme religieux. Il devient urgent de lutter pour une authentique éducation aux droits de l’homme, [une] « transcendance immanente », une éthique temporelle qui concerne les humains toutes catégories confondues, croyants, non croyants, hommes et femmes […] » Chantal Forestal, Synergies Royaume-Uni et Irlande n° 5 – 2012 [Gerflint.fr], pp. 179-197.

abeille & fleur (83) Vinon 26.3.19 © PhI
abeille & fleur (83) Vinon 26.3.19 © PhI

page Aix (13), infos, images…

  • « Marché halal, une « tradition inventée » et non une obligation religieuse, 27.1.17 France24.com, Le marché du halal ne cesse de se développer depuis les années 1980. Pourtant, selon Florence Bergeaud-Blackler, il ne s’agit pas d’une obligation religieuse. C’est le fruit de la rencontre entre capitalisme et islam. Nourriture, vêtements, maquillages, banques… Le halal (licite) est partout mais est-ce une obligation religieuse ? Pour l’anthropologue Florence Bergeaud-Blackler, qui vient de publier « Le marché halal ou l’invention d’une tradition » (éd. du Seuil), la réponse est catégorique. Si le porc, le sang et l’alcool sont formellement interdits dans le Coran ou la Sunna (les dires et les gestes du prophète), aucune norme ou comportement n’est en revanche imposé. Seule une prescription alimentaire propre à l’abattage des animaux existe. Les bêtes doivent être tuées « par blessure lors de la chasse, par saignée soit au niveau de la gorge, soit au niveau du sternum de l’animal », écrit la chercheuse. Le marché halal est une « tradition inventée » apparue au début des années 1980 […] L’industrie du halal serait née de la « rencontre non programmée entre le néo-fondamentalisme et le néo-libéralisme […] »
Halal, K. Daoud, Charb, Honoré © CharlieHebdo.fr & Laicite.fr
Halal, K. Daoud, Charb, Honoré © CharlieHebdo.fr & Laicite.fr
  • « SuperMarché Halal. la grande distribution est en train de s’abattre sur les consommateurs musulmans comme la vérole sur… (vous connaissez la suite). Massive sera la conversion. Il suffira d’être tourné vers la Mecque pour semer, planter, récolter, cueillir ou traire et les étiquettes halal vont se multiplier ! Non de Dieu », dessin de feu Honoré, CharlieHebdo.fr 16.8.10

Var Inondé, pourquoi ?

Inondations dans le Var : des catastrophes inévitables ? « 9.12.19 FranceCulture-Superfail, Guillaume Erner, 19 mn. Deux épisodes de violentes inondations dans le sud de la France viennent de reposer une nouvelle fois la question de l’anticipation et de la prévention de tels dégâts. Pourquoi certains cours d’eau sortent-ils de leur lit, et pourquoi les inondations sont-elles si dramatiques ? Réponses d’une géographe. Le sud de la France en général, le Var en particulier, a été durement touché par les inondations les 23 novembre et 1er décembre dernier. Et plus particulièrement la basse vallée de l’Argens qui est régulièrement soumise aux inondations depuis 10 ans. Mais l’Argens, ce fleuve côtier long de 115,6 kilomètres, entièrement situé dans le département du Var entre Seillons-Source-d’Argens et Fréjus où il se jette dans la Méditerranée, est connu depuis des temps immémoriaux pour ses crues. Alors, comment peut-on expliquer ces nouvelles inondations catastrophes et les dégâts qu’elles ont provoqués ? […] »

« Amazon » contestée

Amazon Gare Arles 27.11.19 © PhI
Amazon Gare Arles 27.11.19 © PhI

« Gard : le géant du commerce électronique Amazon s’implante entre Nîmes et Avignon, 21.11.19 france3-regions.francetvinfo.fr Le préfet du Gard, Didier Lauga, a confirmé l’arrivée de l’entreprise de commerce américaine Amazon à Fournès, entre Nîmes et Avignon et a donné son aval pour le début des travaux d’implantation. Une plateforme logistique de 39 000 m² avec 150 à 200 emplois à la clé… »

projet "Amazon" à (30) Fournès. Laicite.fr
projet « Amazon » à (30) Fournès. Laicite.fr

« Amazon, un empire logistique 14.3.18 FranceCulture.fr Entendez-vous l’éco ? Histoires de géants (3/4). Amazon est l’un des GAFAM, les géants du web. L’entreprise de commerce en ligne a misé sur la vente de produits très divers, des objets culturels aux produits alimentaires en passant par l’électroménager. Mais elle est fréquemment pointée du doigt pour les conditions de travail de ses employés… […]

Le Texte du Rapport

Amazon décortiqué par un Rapport, 24.11.19 france.attac.org « Attac, les Amis de la Terre et l’Union syndicale [Sud] Solidaires ont publié un long rapport qui décortique le monde selon Amazon et met en lumière les dérives fiscales, sociales et environnementales du géant de la surconsommation. Évasion fiscale massive, développement d’entrepôts entièrement robotisés, livraisons par drones, repas fournis en moins de 30 mn, salarié.e.s sous surveillance, reconnaissance faciale, destruction d’invendus… Le monde selon Amazon, première capitalisation boursière mondiale, semble s’inspirer d’une science-fiction. C’est pourtant une réalité chaque jour plus concrète. » # ATTAC : la Page web # le Rapport #

Notre Dossier, revue de Media : « Amazon » contestée..

Allemagne-en-Provence (04) Expo © PhI
Allemagne-en-Provence, quartier ND des Grâces (04) Expo © PhI


Elections Municipales

Sauveterre (30)

Dans le Gard, dans une commune près d’Avignon, Sauveterre Renouveau, « Collectif de Soutien à la Majorité Municipale et à la Protection de l’Environnement »

Roses & Rouges (30) Sauveterre 8.19 © PhI
Roses & Rouges (30) Sauveterre 8.19 © PhI

création, 1.12.19

projet "Amazon" à (30) Fournès. Laicite.fr

« Amazon » contestée

Revue de Media : un Rapport Analysant les Pratiques de la Multinationale Amazon, des Propos d’un Ancien Ministre, et des infos sur le projet gardois

  • « Amazon (encore) attaqué pour son impact environnemental, fiscal et social en France, 25.11.19 01net.com – À quatre jours de l’opération commerciale Black Friday, le géant américain est une nouvelle fois pointé du doigt pour l’impact « négatif » de ses activités en France. Amazon dément. « Le monde selon Amazon n’est pas viable. » C’est le constat dressé -de nouveau- par les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l’Union syndicale Solidaires. De concert, les trois organisations militantes ont dénoncé, dimanche 24 novembre, dans un rapport intitulé « Impunité fiscale, sociale et environnementale : immersion dans le modèle Amazon », l’impact «négatif» du géant de la distribution en ligne en France. À quatre jours du Black Friday, le géant du e-commerce a réfuté ces informations « trompeuses ». L’équivalent des émissions du Portugal Le rapport pointe notamment les « très lourds impacts environnementaux » de l’entreprise, alors que son patron, Jeff Bezos, a promis que l’entreprise atteindrait la neutralité carbone en 2030. Parmi les pratiques épinglées : la livraison rapide, « source d’émissions de gaz à effet de serre » et la destruction des invendus. Les auteurs déplorent également les 3 millions de produits neufs invendus jetés par la société alors qu’ils étaient fonctionnels. Concernant les gaz à effet de serre, les associations ont croisé des « données et estimations publiques » afin d’obtenir un « ordre de grandeur » concernant le stockage de données d’Amazon. Selon leurs calculs, cette activité a généré « 55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre en 2018, soit l’équivalent des émissions du Portugal ». La livraison en accéléré est également critiquée puisqu’elle augmente le transport aérien, une de sources avérée de pollution […] »

« Amazon, un empire logistique14.3.18 FranceCulture.fr Entendez-vous l’éco ? Histoires de géants (3/4). Amazon est l’un des GAFAM, les géants du web. L’entreprise de commerce en ligne a misé sur la vente de produits très divers, des objets culturels aux produits alimentaires en passant par l’électroménager. Mais elle est fréquemment pointée du doigt pour les conditions de travail de ses employés… […] la multinationale ne doit pas son succès à sa production, mais à la vente de celle des autres. Et ce sont ses méthodes de stockage, d’acheminement et d’organisation du travail qui font sa marque de fabrique et nourrissent aujourd’hui les controverses. Aujourd’hui nous allons parler de l’empire logistique Amazon en compagnie de David Gaborieau, sociologue du travail, chercheur à l’Université Paris-Est et auteur d’une thèse intitulée “Des Usines à colis – trajectoire ouvrière des entrepôts de la grande distribution”… Egalement avec nous, François Lévêque, professeur d’économie à Mines-ParisTech et auteur des « Habits neufs de la concurrence », publié aux éditions Odile Jacob. […] »

  • « Comment les GAFA ont bouleversé le travail, 18.12.19 FranceCulture.fr Géants du web : les nouveaux bras de fer (2/3). D’un côté, des sièges sociaux futuriste, et de l’autre, des usines tout ce qu’il y a de plus « XXe siècle » où des ouvriers chinois assemblent à la chaîne des smartphones derniers cris. L’organisation du travail promue par les GAFA constitue-t-elle une avancée ou un retour en arrière ? […] »

Environnement & Emploi

Amazon aurait détruit près de 8 000 emplois en France, 22.11.19 01net.com. « À une semaine du Black Friday, Mounir Mahjoubi, l’ex-secrétaire d’État au Numérique, dénonce l’impact négatif d’Amazon sur l’emploi sur le territoire français. Il en appelle à la responsabilité du consommateur. 7 900. C’est le nombre d’emplois potentiellement détruits par Amazon en France, selon l’ancien secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi. Dans une note « Amazon : vers l’infini et Pôle Emploi », publiée vendredi 22 novembre, le député du 19e arrondissement de Paris alerte de l’impact de l’entreprise américaine sur l’emploi français. Une attaque frontale de plus pour « stopper » Amazon. Cliquer c’est choisir. « Les internautes doivent cliquer en connaissance de cause. Leurs achats sur Amazon pèsent sur l’emploi national alors que cette entreprise maintient sous pression ses salariés pour dégager une productivité singulièrement élevée », a estimé Mounir Mahjoubi. Avant d’abonder : « Par nos choix de consommation, par nos clics, militons pour qu’Amazon devienne plus humaine », à une semaine du Black Friday. « Ce matin j’ai rappelé sur @franceinfo qu’acheter sur @Amazon à un coût pour la France « Lorsque c’est moins cher, lorsque c’est plus rapide, la variable d’ajustement : 1 – C’est l’humain. 2 – C’est l’emploi. 3 – C’est le territoire ». À Noël, achetons localement à nos #PME pic.twitter.com/yphwbTtuDB – Mounir Mahjoubi (@mounir) November 22, 2019″. Sollicité, Amazon n’a pas souhaité nous commenter. L’entreprise de Jeff Bezos a tout de même tenu à rappeler avoir créé 1 800 emplois en CDI en 2019, et que « plus de 10 000 PME et TPE » vendent sur sa plate-forme. 1 emploi crée contre plus de 2 détruits. Selon les calculs présentés par Mounir Mahjoubi, Amazon, qui a réalisé 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires hors taxe en France en 2018, employait 4 737 personnes à la même époque dans ses entrepôts logistiques hexagonaux. La plate-forme peut également être créditée de 7 600 emplois équivalents temps plein (indiqués par le sigle ETP dans le document) chez les vendeurs tiers en France. Mais dans le même temps, Amazon aurait contribué à faire disparaître 20 239 emplois dans le commerce physique. Ce chiffre correspond au nombre d’emplois qui auraient été générés si les 5,5 milliards d’euros de ventes d’Amazon en France avaient été réalisés dans les magasins traditionnels. Le calcul se base sur les chiffres de l’INSEE. « Pour une création d’emploi » chez Amazon en France, il y a « 2,2 emplois perdus dans les commerces traditionnels », dénonce-t-il. Avant de détailler : « Pour une création d’emploi chez un vendeur tiers, il y a potentiellement 1,3 emploi détruit [dans lesdits commerces] ».Selon la note, cette estimation est conforme aux résultats obtenus, en 2016, par le Institute Local Self-Reliance (LSR), une ONG qui promeut le développement durable aux États-Unis. […] »

Amazon Gare Arles 27.11.19 © PhI
Amazon Gare Arles 27.11.19 © PhI

Amazon dans le Gard

« Gard : le géant du commerce électronique Amazon s’implante entre Nîmes et Avignon, 21.11.19 france3-regions.francetvinfo.fr Le préfet du Gard, Didier Lauga, a confirmé l’arrivée de l’entreprise de commerce américaine Amazon à Fournès, entre Nîmes et Avignon et a donné son aval pour le début des travaux d’implantation. Une plateforme logistique de 39.000m2 avec 150 à 200 emplois à la clé… »

« ATTAC ne veut pas d’Amazon à Fournès (Gard), 9.4.19 france3-regions.francetvinfo.fr « Une entreprise de prédateurs qui fait couler les autres entreprises pour un emploi par Amazon, 7 à 8 sont détruits. » ATTAC n’est pas favorable à l’implantation d’Amazon à Fournès, dans le Gard. Une plateforme logistique de 30 000 mètres carrés doit voir le jour fin 2019-début 2020. « Au total ce seront 11 hectares de bitume et béton au service de plus de 100 camions par jour. Le bâtiment de quatre hectares sera entouré d’immenses parkings permettant une rotation optimale des véhicules 24 heures sur 24. » ATTAC n’est pas favorable à l’implantation d’Amazon à Fournès, dans le Gard. Une plateforme logistique de 30 000 mètres carrés doit voir le jour fin 2019-début 2020. Elle sera située juste à proximité de la sortie Remoulins sur l’A9, dans un triangle formé par Uzès, Avignon et Nîmes… »

  • « Attac s’engage contre l’installation d’Amazon à Fournès, 27.6.19 ATTAC 30 Nîmes (Enquête publique jusqu’au 3 juillet 2019) Alors qu’Amazon veut s’implanter à Fournès, ATTAC Nîmes s’oppose à l’installation de cette multinationale reine de l’évasion fiscale au prix de nos ressources en terres agricoles, en biodiversité, en capital social et humain… » [ ATTAC : Arles @AvignonNîmes @Forum Citoyen Fournès, Communauté du Pont du Gard dit Non – Tract ATTAC 30…]
  • « Bienvenue à Fournès [30], ses vignes… et 38 800 m² d’entrepôt » ! Commune de Fournès [page Facebook]. La Communauté du Pont du Gard – Non à Amazon,·24.11.19. Le 26 juin 2018 à 20 h 45, se sont réunis les membres du conseil municipal, sous la présidence de son maire. Un vote fut proposé pour l’installation d’une plateforme européenne de redistribution Argan sur une zone dénommée La Pâle d’une surface de 13,7 ha où cohabitent aujourd’hui des vignes et une biodiversité contre demain un beau béton et des nuisances de toutes sortes qui bouleverseront les équilibres et l’environnement économique, commercial, social, naturel et paysager de tous nos villages aux alentours. Aussi, comme ce fameux village Gaulois, des irréductibles Gardois ont décidé de briser le silence qui entoure ce projet … et vous invitent tous les mercredis soir à partir de 19 h pour en discuter. Vous pouvez aussi nous contacter via cette adresse mél, forum.fournes(a)gmx.fr »

Gard : projet d’une grande plateforme logistique d’Amazon à Fournès, 28.2.19 france3-regions.francetvinfo.fr « Cela fait quelques années que les projets fleurissent dans la zone, mais cette fois les élus semblent séduits. Une plateforme logistique d’Amazon, Décathlon ou Castorama pourrait voir le jour à l’entrée de Fournès, entre Nîmes et Arles. On parle de 200 emplois mais les opposants restent dubitatifs.Une plateforme de 38000 m², avec au moins 200 emplois à la clef, juste à l’entrée de la commune de Fournès. Et parmi les entreprises qui occuperaient les lieux, les noms d’Amazon, Décathlon ou Castorama sont évoqués. Voila pour le projet alléchant qui voudrait voir le jour d’ici un an sur cet axe stratégique entre Nîmes et Arles. De quoi faire rêver les élus mais aussi susciter des oppositions, surtout environnementales. Une manne de 250 à 300 000 euros pour l’intercommunalité. « Notre territoire a quand même souffert d’une fermeture de centrale thermique à Aramon », rapelle Claude Martinet, le président de la communauté de communes du Pont du Gard. Une fermeture qui a engendré une perte fiscale importante de 30% du budget intercommunal […] Un projet incohérent avec la politique touristique d’Uzès Pont du Gard. Parmi les habitants de Fournès, on est beaucoup plus dubitatifs. Peut-être à cause des zones d’activités déjà laissées en plan dans le secteur. Mais aussi parce que la plateforme en question serait gigantesque.  » Regardez où on est » explique Patrick Genay, apiculteur à Fournès. « Au loin Saint-Hilaire, Remoulins. Il y a les Cévennes au fond, le Mont Lozère dans la brume…et on va avoir une plateforme logistique ici quand vous sortez de l’autoroute…. comme support pour un pays Uzès Pont du Gard qui a mis la primeur sur le tourisme et l’oenotourisme, c’est pas cohérent ». Réhabiliter les zones d’activités fantômes… »

« Le projet Argan-Amazon de Fournès entaché de prises illégales d’intérêts ? 28.11.19 ObjectifGard.com – La maire de Fournès, Christelle Hinque, et plusieurs élus font l’objet de plaintes pour « prise illégale d’intérêt » sur le dossier Argan-Amazon, qui doit voir le géant du commerce en ligne ouvrir une plateforme logistique sur la commune dans les prochains mois. « On a fait des recherches dans le cadastre et on a eu une grosse surprise ». C’est comme ça que Gérard Tornay, membre de l’Association pour le développement de l’emploi respectueux de l’environnement (ADERE), à Fournès, raconte cette découverte pour le moins intéressante. L’association, opposée au projet de plateforme Amazon sur la zone de la Pale, à la sortie de l’autoroute A9, travaille depuis plusieurs mois sur le projet. Ce qu’elle a découvert, c’est tout simplement qu’« entre 30 et 40 % du terrain du projet appartient aux deux oncles de madame le maire (Christelle Hinque, ndlr) et son premier-adjoint, Thierry Boudinaud, vend lui aussi un terrain, tout comme le frère d’une élue, Laurence Castan », présente Gérard Tornay, qui donne aussi le nom du maire d’une commune voisine, qui aurait vendu deux terrains. Pour lui, et pour l’association ADERE, c’est évident, « il y a un conflit d’intérêt. » À l’aube de l’été, un des membres de l’association en avise alors le préfet, le conseil municipal et les conseils départemental et régional puis, devant l’absence de réponse, décide de déposer plainte le 2 juillet contre les quatre élus concernés. […] ». (merci pour la correspondance gardoise)

projet "Amazon" à (30) Fournès. Laicite.fr
projet « Amazon » à (30) Fournès. Laicite.fr

Emploi, Impôts…

  •  » « Pour un emploi créé chez Amazon« , 22.11.19 FranceTvInfo.fr Le commerce de proximité perd 2,2 emplois, selon une étude de Mounir Mahjoubi. Le géant américain Amazon a détruit 7 900 emplois en France en 2018, selon une note publiée par l’ex-secrétaire d’État au numérique. 22.11.19, Dans une note d’analyse publiée vendredi 22 novembre, et que franceinfo a pu consulter, Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’État au Numérique et député LREM de Paris, estime que 7 900 emplois ont été détruits en France en 2018 par Amazon. Cette année-là, l’entreprise de Jeff Bezos a réalisé un volume d’affaires en France de 6,6 milliards d’euros selon Kantar Worldpanel, cité dans cette étude. C’est « en déduisant les embauches d’Amazon et des vendeurs tiers (12 337 emplois créés) aux suppressions d’emplois dans le commerce physique à cause des activités du site d’achat (20 239 emplois perdus) », que Mounir Mahjoubi aboutit à ce chiffre de 7 900 emplois perdus en France. Une formule résume cette constatation, « pour un emploi créé chez Amazon », le commerce de proximité a perdu 2,2 emplois. Une étude américaine réalisée en novembre 2016 par l’Institute for Local Self-Reliance avait abouti au ratio de « deux emplois supprimés aux États-Unis pour un emploi créé par Amazon ». […] »

« Des ONG dénoncent l’impact environnemental d’Amazon. Les associations accusent également le groupe américain de dissimuler pour des raisons fiscales une grande partie de son chiffre d’affaires réalisé en France. 24.11.19 LeFigaro.fr / AFP. Les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l’Union syndicale Solidaires ont dénoncé dimanche dans un rapport l’impact social et environnemental du géant de la distribution en ligne Amazon, qui a de son côté réfuté ces informations « trompeuses », à quelques jours des opérations promotionnelles du « Black Friday ». « Le monde selon Amazon n’est pas viable« , écrivent dans un rapport compilant différentes données les trois organismes. Ils critiquent notamment les « très lourds impacts environnementaux » de l’entreprise, dont le patron Jeff Bezos a promis qu’elle atteindrait la neutralité carbone en 2040. Parmi les pratiques montrées du doigt, la livraison rapide « source d’émissions de gaz à effet de serre » et la destruction des invendus. […] »

image d’archive, Arles © PhI

  • « Jalousie ? Amazon, ce succès que les technocrates français adorent détester, 26.11.19 atlantico.fr – A l’approche des fêtes de Noël, certains hommes politiques en profitent pour relancer la polémique sur Amazon. Alors que les fêtes de fin d’année approchent et avec elles, les achats de cadeaux rituels, c’est avec une synchronicité qui tient quasiment de la magie noire que plusieurs clowns tragiques se réveillent pour dénoncer les méfaits d’Amazon, la cible idéale des apparatchiks français. Et c’est donc sans surprise qu’on retrouve dans ces derniers un certain Mahjoubi. Le petit Mounir, c’est cet ex-secrétaire d’État au Numérique et député LREM de Paris qui tente d’exister encore un peu et qui vient de faire fuiter vers la presse une note d’analyse dans laquelle il estime, tous calculs faits, que 7 900 emplois ont été détruits en France en 2018 par Amazon. […] »

Le Texte du Rapport

Amazon décortiqué par un Rapport, 24.11.19 france.attac.org « Attac, les Amis de la Terre et l’Union syndicale [Sud] Solidaires ont publié un long rapport qui décortique le monde selon Amazon et met en lumière les dérives fiscales, sociales et environnementales du géant de la surconsommation. Évasion fiscale massive, développement d’entrepôts entièrement robotisés, livraisons par drones, repas fournis en moins de 30 mn, salarié.e.s sous surveillance, reconnaissance faciale, destruction d’invendus… Le monde selon Amazon, première capitalisation boursière mondiale, semble s’inspirer d’une science-fiction. C’est pourtant une réalité chaque jour plus concrète. » – ATTAC : la Page weble Rapport # [ATTAC : Arles @AvignonNîmes @ ]

  • création, 23.11.19 Merci pour les correspondances : gardoises (UFAL 30, ufal.gard(a)ufal.org, en particulier), aux associations de consommateurs (dont l’INDECOSA CGT 13, 75, 83…), à la Gardoise Edith, à l’Iséroise Ida Vidal, au Francilien Alain Py et au Vauclusien Clovis Hugues
Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI

Info Dernière, avril 2019

Infos brèves glanées et rassemblées par des laïques d’ici et d’ailleurs…

Québec Citoyennes d'origine orientale féministes laïques 4.19 EtreEnsemble.org
Québec Citoyennes d’origine orientale féministes laïques 4.19 EtreEnsemble.org
www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando
www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando

Laïq ! info, le retour de la page d’info, www.laicite.fr/laiq-info

« Un peu de la couleur du désir » rencontré sur la digue, en fin de journée « nous voulons [un peu] des coquelicots »… « Le désir est-il l’essence même de l’Homme ? Henri Pena-Ruiz, philosophe, laïque, FranceCulture.fr 28.8.17 & 4.4.19. La quête du plaisir est souvent présentée comme contradictoire avec l’accomplissement éthique. N’est-ce pas là un préjugé hérité d’une culpabilisation du désir et du plaisir, notamment par les monothéismes. Peut-on concevoir une vie de plaisir, et en même temps une vie morale ? […] »

Arles digue de Trinquetaille, couleur désir 31.3.19, 18 h 26 © PhI
Arles digue de Trinquetaille, couleur désir 31.3.19, 18 h 26 © PhI
  • « L’Europe fantome, Régis Debray, éd. Gallimard 2.19, coll. Tracts n° 1, 48 pp. 3,90 €. ISBN 978-2-07285262-6. Pour mieux comprendre ce qui lui reste d’emprise sur les esprits, il faut rendre à l’idée sublime d’Union européenne son aura d’origine. Et rappeler à ceux de ses vingt-sept membres qui l’auraient oublié d’où vient la bannière bleue aux seulement douze étoiles d’or : du Nouveau Testament, Apocalypse de saint Jean, 12. L’emblème qui flotte au-dessus de nos têtes qui ne croient plus au Ciel remonte à l’an 95 de notre ère et célèbre l’imminent avènement du Royaume. Vision mystique engrisaillée, projet politique encalminé : les deux ne sont pas sans rapport. »
chatons, digue Trinquetaille (13) Arles 22.4.19 © PhI
chatons, digue Trinquetaille (13) Arles 22.4.19 © PhI

Marché Halal

[Marché Halal & articles LePoint.fr] Florence Bergeaud-Blackler, FB, 14.4.19, « Je n’ai pas lu l’article publié dans le Point mais l’édito de Frantz Olivier Gisbert me pose des problèmes. Certes il est important de faire savoir que le marché halal est une invention récente, ce à quoi je me suis employée dans mon livre « Le Marché Halal ou l’Invention d’une Tradition ». Je l’ai fait en pesant chaque mot pour restituer aussi fidèlement que possible quelques conclusions de vingt ans de recherches semées d’embuches. A commencer par celle-ci : me faire dire ce que je n’ai pas dit. Mais c’était sans doute inévitable, on ne contrôle pas ce qu’on fait de sa pensée. Pour éviter les confusions, et les tentations d’utiliser mes recherches et leurs conclusions pour des motifs autres que ceux de la connaissance je rappelle :

  • Je n’ai pas dit que le halal n’existait pas, j’ai dit que le marché halal était une « tradition inventée », une créature née dans les années 1980 d’une rencontre entre néo-libéralisme et fondamentalisme religieux, et non pas comme la publicité halal le présente une « tradition ancestrale ».
  • Je n’ai pas dit que les règles d’abattage islamique avaient été inventées au XXe, ce qui est une création c’est le protocole industriel halal
  • La « halalisation », c’est-à-dire la prolifération marchande du standard halal sur des produits et services de consommation, est un phénomène planétaire trop sérieux et complexe pour qu’on la confonde avec l’islamisation au sens complotiste du terme généralement porté par l’extrême-droite. Non on ne peut pas se servir de mon livre pour dire que la France se « halalise ».
  • Mon livre a été reçu par les media mais en effet peu commentés dans le milieu académique. Il n’a pas été mal reçu dans la muslimosphère laquelle n’a rien trouvé à en dire. Le bloggueur d’Al Kanz a bien essayé de le faire passer pour un brulot islamophobe, mais personne en dehors de ses proches fans, n’a donné à cette critique le moindre crédit. Dans les pays musulmans : mon livre a reçu au Maroc un excellent accueil. Je ne vois aucun signe qui prédirait son interdiction
  • « Le halal » per se n’est pas en cause dans la souffrance animale, ce qui l’est c’est le jeu de compétition qui amène les producteurs (souvent non musulmans) à conformer leurs méthodes aux exigences des plus intransigeants en pensant qu’ils pourront atteindre le plus de consommateurs musulmans (« qui peut le plus peut le moins »). C’est bien cette surenchère mortifère qui est cause de la souffrance animale. »

« Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue, chargée de recherche au CNRS à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (Aix-Marseille Université), est une spécialiste reconnue du marché halal en Europe dont elle a suivi l’évolution depuis plus de vingt ans. » Note [www.seuil.com/ouvrage/le-marche-halal-ou-l-invention-d-une-tradition-florence-bergeaud-blackler/9782021341614], éd. du Seuil – https://fr.wikipedia.org/wiki/Florence_Bergeaud-Blackler

« FOG – L’escroquerie du halal. Présentée comme une prescription séculaire, cette fiction récente isole les hommes et inflige des souffrances révoltantes aux animaux. éditorial de FOG (François-Olivier Giesbert) 12.4.19 LePoint.fr La halalisation de la France est en marche. Apparemment, rien ne l’arrêtera. Après les boucheries, des commerces de toute sorte se mettent au halal (« licite », en arabe). Certes, toutes les religions ont ou ont eu des codes alimentaires, et les musulmans ont les leurs comme les enfants d’Israël ont la cacherout, qui, dans la Bible hébraïque, fixe les interdits (porc, fruits de mer, poissons sans écailles ni nageoires, etc.). A ceci près : le halal n’est pas un héritage du passé, mais une mode sans fondement qui prétend réglementer aussi l’eau, les dentifrices, les rouges à lèvres […] » (article payant)

  • « Le corps en islam » l’Histoire n° 458, avril 2019 (avec « Le Corps », 5e rendez-vous de l’Institut du Monde Arabe, 11 au 14 avril, www.ImArabe.org) http://www.imarabe.org

« Un peu de la couleur du désir » rencontré sur la digue, en fin de journée « nous voulons [un peu] des coquelicots »…
« Le désir est-il l’essence même de l’Homme ?Henri Pena-Ruiz, philosophe, laïque, FranceCulture.fr 28.8.17 & 4.4.19. La quête du plaisir est souvent présentée comme contradictoire avec l’accomplissement éthique. N’est-ce pas là un préjugé hérité d’une culpabilisation du désir et du plaisir, notamment par les monothéismes. Peut-on concevoir une vie de plaisir, et en même temps une vie morale ? […] »

Coquelicots de Haute et Basse Provence © PhI 4.19

« nous voulons [un peu] des coquelicots » sur un bord du plateau de Valensole (04), entre Gimeaux et le Sambuc d’Arles, en plein vent (6.13), et sur la digue de Trinquetaille (3.19)…

Figéac, Curé & Laïcité


« Un collectif pour la laïcité met en cause le curé de Figeac« , laDepeche.fr 13.4.19, « A Figeac [Lot], un collectif de citoyens et d’associations qui défend le principe de laïcité dénonce l’organisation de conférences par le prêtre de la paroisse, portant notamment sur les élections européennes. A Figeac, une vingtaine de citoyens et membres d’associations font cause commune pour défendre la laïcité et appeler à la plus grande vigilance. Tous issus de divers horizons (dont AFFIRMEE, EELV, FCPE 46, Figeac Insoumis, Planning familial 46, PCF, Solidaires 46, Vivre Figeac….) sont vent debout contre l’initiative du curé de la paroisse, le Père Guillaume Soury-Lavergne, qui a récemment organisé deux conférences en invitant à Figeac des personnalités issues de la Manif pour tous. La première qui a eu lieu le18 mars portait sur la procréation avec Charline D’Arcimoles, présidente de la branche Occitanie de la Manif pour Tous. La seconde, le 8 avril, faisait intervenir Philippe Desmoulins-Lebeault, vice-président de l’ONG Europe For Family, sur l’Europe et les élections européennes.[…] »


« Lot. Le curé de Figeac interpellé par un collectif pro-laïcité« . actu.fr 17.4.19, « Un collectif pro-laïcité a interpellé le père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, pour 2 conférences avec Europe For Family et la Manif pour Tous. […] Le Collectif note que lundi 8 avril 2019, le père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, a programmé […] une conférence de Philippe Desmoulins-Lebeault sur l’Europe et les élections européennes. « Philippe Desmoulins-Lebeault est le vice-président de l’ONG Europe For Family. Cette organisation issue de la Manif pour Tous qui se présente comme défenseure de la famille est un lobby qui porte, entre autres, des positions anti-IVG et anti-mariage homosexuel. Elle dispose d’accréditations auprès du Parlement Européen. Ses valeurs sont fondées sur une représentation clairement conservatrice, sexiste et homophobe de la société. » Il précise que le 18 mars 2019, la paroisse avait déjà organisé une réunion publique sur la procréation en présence de Charline D’Arcimoles, présidente de la branche Occitanie de la Manif pour Tous. […] »


Digue de Trinquetaille (13) Arles 2.4.19 © PhI

Digue de Trinquetaille (13) Arles 2.4.19 © PhI



« Le pape relance le débat sur les crèches dans les lieux publics« . la-Croix.com 8.4.19, « L’interdiction des crèches de Noël dans les lieux publics est une « stupidité », a estimé le pape François lors d’une visite, dimanche 7 avril, dans une paroisse de Rome. » [article payant]  (JM : « Chacun peut évidemment installer une crèche chez soi. Cela est aussi possible dans un lieu de culte . Mais quoiqu’en dise le conseil d’État la crèche est d’abord un symbole religieux, même s’il peut s’y ajouter un intérêt artistique ou culturel, et il n’a donc pas sa place dans un bâtiment représentant notre république laïque ».)


gare (Arles (13) 3.4.19 au matin © PhI

gare (Arles (13) 3.4.19 au matin © PhI



Chrétiens en Iran

« Sénat. Persécutions des chrétiens en Orient » 14.419 Senat.fr  » Question écrite n° 09442 de Mme Isabelle Raimond-Pavero (Indre-et-Loire – Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 14/03/2019 – page 1368. Mme Isabelle Raimond-Pavero attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la persécution des chrétiens en Iran. Depuis cinq ans, l’association Portes ouvertes observe une augmentation constante de la pression du gouvernement iranien et des violences contre les chrétiens. Depuis novembre 2018, près de 200 chrétiens ont été arrêtés. Alors que l’église iranienne est formée d’églises historiques, comme les arméniennes et assyriennes, ces différentes églises officielles subissent une pression extrême. Leur liberté d’expression est très limitée et leur liberté de culte est conditionnée à l’utilisation de langues ethniques. L’utilisation du farsi (langue nationale iranienne) est en effet interdite lors de célébrations chrétiennes en Iran. Elle vient donc lui demander ce que le Gouvernement compte entreprendre pour améliorer la situation des chrétiens en Iran et pour assurer les droits de l’homme et la liberté religieuse dans ce pays. Réponse du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (publiée dans le JO Sénat du 11/04/2019 – page 1968) La France défend, au Proche et au Moyen-Orient comme partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction inscrite à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et à l’article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Elle est ainsi très engagée en faveur des victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, parmi lesquelles les chrétiens d’Orient et les personnes appartenant à d’autres minorités, par fidélité envers des populations qui lui sont proches, par cohérence avec son engagement en faveur des droits de l’Homme et parce qu’elle est convaincue que l’on ne pourra pas bâtir la paix dans la région si celle-ci perd sa diversité humaine, culturelle et spirituelle. La France considère que le maintien de la diversité ethnique et religieuse du Moyen-Orient est une condition indispensable de l’évolution de cette région vers plus de démocratie, de liberté, de tolérance et de prospérité. En ce qui concerne plus spécifiquement l’Iran, la France suit avec la plus grande attention la situation des personnes se réclamant de toutes les confessions minoritaires, et en particulier de confession chrétienne soumises, à des degrés divers selon leur Église (arménienne apostolique, arménienne-catholique, chaldéenne, assyrienne, latine, protestante), à un contrôle étroit de la part des autorités. Celles-ci imposent, en effet, d’importantes restrictions à l’exercice du culte, à la diffusion d’ouvrages religieux chrétiens et à l’enseignement religieux. La plus grande partie du clergé chrétien non autochtone a été expulsé lors de la révolution islamique de 1979 et les écoles et hôpitaux gérés par des congrégations religieuses chrétiennes ont été confisqués. Les entraves apportées à la liberté de religion ou de conviction en Iran incitent nombre de chrétiens à quitter ce pays. La France est mobilisée, dans les enceintes multilatérales, en faveur de la protection des droits des personnes appartenant à des minorités religieuses. […] »


Arles Trinquetaille Digue 2.4.19 © PhI

Arles Trinquetaille Digue 2.4.19 © PhI



Digue à la nuit, avec un peu de pluie...


Blasphème

« #JeSoutiensHugo : on est en 2019 et il faut encore rappeler que le blasphème n’existe pas en France. » 15.4.19 Marianne.net « Hugo, 15 ans, est menacé depuis samedi pour une blague postée sur Twitter, comparant la kaaba de La Mecque à la boîte noire d' »In Ze Boite », un jeu télé. Sous les hashtags #JeSoutiensHugo et #JeSuisHugo, intellectuels et politiques en sont réduits à rappeler aux fous qui visent l’adolescent que la France est une République laïque. « La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela ! ». Nous sommes en 2019 et ce dimanche 14 avril, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a dû s’employer à rappeler publiquement un principe de base de notre République laïque : « Le blasphème n’existe pas » en France. Et ce, car depuis la veille, un adolescent de 15 ans prénommé Hugo, auteur d’une blague potache sur Twitter à propos du pèlerinage musulman de La Mecque, reçoit insultes et menaces de mort. Une campagne de soutien, #JeSoutiensHugo, a été lancée sur le même réseau social et relayée par de nombreux représentants politiques afin de défendre la victime. […] »


Bord de mer à Hyères (83), 23.2.19 © PhI

Bord de mer à Hyères (83), 23.2.19 © PhI



Catholiques conservateurs

« Yann Raison du Cleuziou : La crise qui frappe l’Eglise est paradoxalement le moteur de la contre-révolution catholique qui irrigue le champ politique français« . Atlantico.fr « Le texte de Benoît XVI a révélé l’existence d’une pensée « observante » au sein du catholicisme, la même qui ont conduit les catholiques français à s’engager en politique, notamment lors de la manif pour tous. Un entretien avec l’auteur d’ « Une Contre-Révolution Catholique » aux éditions du Seuil […] Dans mon livre Qui sont les cathos aujourd’hui ? (Desclée de Brouwer, 2014), j’ai montré que les catholiques ne partagent pas la même interprétation de la crise qu’ils traversent. Ceux que je qualifie de « conciliaires » pensent que la cause en est l’encyclique Humanae Vitae publiée par Paul VI en juin 1968 puis la focalisation de Jean-Paul II sur la morale sexuelle ; pour les catholiques conservateurs que je qualifie d’« observants », c’est la pastorale post-conciliaire et la rupture avec la tradition qu’elle provoque qui est la cause de la crise. Et il y a encore bien d’autres interprétations… Le pape Benoit XVI est particulièrement apprécié par les catholiques conservateurs […] » (« Une contre-révolution catholique. Aux origines de la manif pour tous » de Yann Raison du Cleuziou, Seuil)


Arles Trinquetaille couleur printemps 2.4.19 © PhI

« La vie est [un peu] en rose », au printemps, à Trinquetaille, à la pointe du delta de Camargue, à Arles… [album « Rose » sur Facebook] « Je regarde une rose, et je suis apaisé » Victor Hugo

Champignons vénéneux (06) Andon-Caille 13.10.12 © PhI
Champignons vénéneux (06) Andon-Caille 13.10.12 © PhI
détail de glaïeul à Roumoules (04) 2.6.13 © PhI
détail de glaïeul à Roumoules (04) 2.6.13 © PhI

Djibouti & Droits de l’Homme

« Comité de soutien à Mohamed Kadamy (Vous inscrire) ardhd.org/comite-de-soutien-a-mohamed-kadamy, 10.3.19 Mohamed Kadamy Youssouf, réfugié politique djiboutien en France depuis une vingtaine d’année a déjà été convoqué à deux reprises par le Juge Tournaire qui a prononcé sa mise en examen, sur commission rogatoire envoyée par la justice djiboutienne et pour des faits qui se sont produits à Djibouti, alors qu’il est prouvé qu’il était en Europe au moment où ils se sont produits. Cela concerne l’incendie de trois véhicules appartenant à une société égyptienne de BTP, qui transportait « discrètement » des troupes et des munitions pour les militaires de l’Armée nationale djiboutienne. Aucun blessé n’a été signalé, les occupants ayant préalablement été invités à descendre. Pour dénoncer cette mise en examen et pour attirer l’attention des dirigeants politiques et de l’opinion sur les risques pour tous les réfugiés en France, dans la mesure où la justice française accepterait de se laisser instrumentaliser par des Etats « voyous », il a été décidé de constituer un Comité de Soutien ouvert à tous, sur simple adhésion […] » (via Femmes Solidaires d’Arles)

objet agricole (05) Brutinel-Laye 10.4.19 © PhI
objet agricole (05) Brutinel-Laye 10.4.19 © PhI

Clé pour serrer les cordes des charrettes et remorques (Hautes-Alpes), appelée aussi, « Tacoule », etc. Voir aussi le blog, – http://sylviedamagnez.canalblog.com/archives/2013/08/11/27820324.html (merci à FOC, 05-Gap)

  • Droits des Consommateurs dans l’UE à Nîmes, 3.19, maison de l’Europe, CTRC PACA / Indecosa CGT / UFAL, avec l’ADEIC Languedoc-Roussillon, association de consommateurs, affiliée à 60 Millions de Consommateurs / CTRC LR –
Archives d’Arles à Paris, début 1900, Persévérance, 4.19 © PhI

Expo. « Droit de vote et Elections, de 1789 à nos jours« , 4.19 CaricaturesEtCaricature.com

Vidéo, MalekChebel : L’étonnant érotisme arabe TV5monde / YT, janv. 2015, d’après son ouvrage l’Erotisme Arabe (éd. Robert Laffont / vu à la librairie Lettres Vives (13) Tarascon).

quai du Rhône, berge de Trinquetaille (13) Arles 12.17 © PhI

Bouquet tricolore à Forcalquier (04), le Rhône à Trinquetaille (13) Arles, et coquelicot dans le vent, entre Gimeaux et le Sambuc (13) d’Arles…

  • « Les ExtraTerrestes sont-ils parmi nous ? 27.3.19, FranceCulture.fr, « Existe-t-il des extraterrestres sur Terre ou ailleurs dans l’espace ? C’est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par FranceCulture et FranceInfo destiné à lutter contre les désordres de l’information, des fake news aux idées reçues. […] »

« Sur la digue, des marches, des lumières et des échanges qui éclairent, et, qui aèrent le corps et l’esprit »

Arles Trinquetaille sur la digue 31.3.19 bando ©  PhI

Arles Trinquetaille sur la digue 31.3.19 bando © PhI

« Loin de Marseille, Samia aime le vent, mais pas trop les moustiques »

La moitié d’un troupeau (brebis et chèvres), a été tué par un/des loup/s, à Avançon (près de Gap, Htes-Alpes), 7-8.3.19 : 33 bêtes tuées, 26 animaux disparus. (10.3.19 leDauphine.com ; 11.3.19 20minutes.fr ; laProvence.com ; France3…) photo sur le fil Twitter du DL )

Riziculture française Camargue 1961-62 bando archives © Laicite.fr
Riziculture française Camargue 1961-62 bando archives © Laicite.fr

Riz & Camargue

« Le riz de Camargue [Wikipédia], dont les premières traces de culture datent du Moyen Âge, est protégé par une IGP […]. Du XIIIe au XVIe siècle la riziculture ne cesse d’augmenter en Provence et surtout en Camargue. C’est à Henri IV que l’on doit la culture de riz en Camargue dès la fin du XVIe siècle, où il ordonna sa production […]. Dans les années 1840, les rizières vont être très utiles pour absorber l’eau des grandes crues du Rhône […] pour dessaler les terres. Grâce à cela, les terres vont être utilisées pour la culture des vignes. Au début du XXe siècle, la riziculture couvrait en Camargue 800 ha. […] Entre 1840 et 1913, plusieurs centaines d’hectares de rizières sont enregistrés. À cette époque, le riz n’est pas récolté, ou alors pour servir de nourriture aux cochons. La dernière rizière de cette époque disparaît en 1939. Le riz camarguais renaît en 1941 grâce à l’arrivée de travailleurs indochinois « accueillis » [travailleurs forcés] sous le régime de Vichy […] De 400 hectares en 1944, la Camargue passe à 3 000 ha en 1945, puis 32 000 ha en 1950 pour retomber 20 000 ha au tournant du millénaire. En 2000, le riz de Camargue bénéficie d’une indication géographique protégée (IGP) [..]. Cette zone s’étend sur 15 communes des Bouches-du-Rhône et du Gard, au cœur d’un triangle délimité par Aigues-Mortes à l’ouest, Port-Saint-Louis-du-Rhône à l’est et Tarascon au nord. […] » extrait de « Riz de Camargue / Wikipédia » – Voir aussi « Riziculture en Camargue / Wikipédia » et nos pages « Le Riz » et « Camargue ».

pierres noir et blanc (83) Hyères 2.19 © PhI
pierres, noir et blanc (83) Hyères 23.2.19 © Ph

« Des rochers au blanc et au noir étincelants s’emparent de la lumière, à midi plein… sud »

Le poisson d’avril était peut être « une sirène blonde sur un vieux port pluvieux », ou bien « une luciole, claire de lune, qui tentait de capturer l’image du Mont d’or par temps de vent ». Je ne sais pas si mes « mots sonnent » ou déraisonnent… Dans « Transparence », Elle [BD] écrivait « Chaque nuit il tissait le canevas de sa vie dans sa chevelure… ». Pêle-mêle ? sur FB, 1.4.19 http://fr.wikipedia.org/wiki/Poisson_d%27avril

Catherine Leforestier

« Le pays de ton corps » Catherine Le Forestier (paroles) 1971
 » Je connais un pays on dirait un jardin
Je peux y vivre nue sans avoir jamais froid
Quand j’y ferme les yeux je trouve sous mes doigts
Tous les chemins / J’ai le fond de tes yeux pour y chercher de l’or / La couleur de ta peau pour lire les saisons / Le creux de ton épaule pour ligne d’horizon […] »

_____________________________________

« Allez Voir Mes Voisins« , Catherine Le Forestier (paroles)
« Si vous voulez parler des pays lointains
Où l´on meurt de misère et de faim
Des enfants de Biafra et des petits Indiens
A deux pas de chez moi, allez voir mes voisins […] »

Hyères

Hyères (83) carte et bords de mer 23 & 24.2.19 © PhI
Hyères (83) carte et bords de mer 23 & 24.2.19 © PhI

« Hyères, [et] sans lendemain. Elle marchait très vite au bord de l’eau, sans regarder autour d’elle, avec dans sa tête des idées qui bougeaient, toujours des doutes, l’envie et la peur de son envie. Puis, elle s’échappait dans des images de cinéma, de Cannes, des films de la future sélection du festival. Puis elle revenait à ses pensées. Elle était comme le petit renard « je m’habille le coeur » qui bat à un rythme un peu particulier depuis cette rencontre. « La porte verte est ouverte » parfois, mais, quand elle le voit, c’est souvent, défense et doute qui reviennent… Trop simple, trop inhabituel pour accepter une situation rêvée, mais s’autorise-t-elle à vivre un petit bonheur. Le vent revient et balaye son visage et ses pensées, elle est déjà ailleurs. Elle se presse vers le train qui l’emmène vers d’autres destinations, vers d’autres rencontres possibles. » © I.V. [« Id@, la fille qui marchait sur le bord de mer »]

Hyères (83) bord de mer, 23.2.19 © PhI
Hyères (83) bord de mer, 23.2.19 © PhI
  • Hyères, nouvelle page web de Laicite.fr, 18.4.19
Vue de Hyères (83) d'une plage-promenade 24.2.19 ©PhI
Vue de Hyères (83) d’une plage-promenade 24.2.19 ©PhI

Au bord de la mer, et d’une presqu’île, d’une route du sel, du chemin des salins…

Hyères (83) route du sel 24.2.19 © PhI
Hyères (83) route du sel 24.2.19 © PhI

Oiseaux des salins de Hyères

Hyères (83) oiseaux au bord de la route du sel 24.2.19 © PhI
Hyères (83) oiseaux au bord de la route du sel 24.2.19 © PhI

____________________

  • création, 1.4.19