La Calotte, revue anticléricale, coll. Laicite.fr

La Calotte

Hier & Aujourd’hui. Revue(s) La Calotte, revues anticléricales illustrées (et antireligieuses). Du slogan « A bas la Calotte » aux journaux « La Calotte ». Et, constatons que les propos d’hier étaient bien plus violents que ceux d’aujourd’hui.

Dessins d’hier et d’aujourd’hui

L’arme du rire, adaptation d’un mémoire de maîtrise d’histoire, avec pour sous-titre « La presse satirique radicale à Marseille 1871-1879 » [éd. Via Valeriano, 2004], un titre qui illustre bien notre sujet. Bien avant Charlie Hebdo et Le Canard Enchaîné, le dessin de presse d’actualité, la caricature étaient une expression de la contestation des pouvoirs politiques et religieux. Parmi les revues qui publiaient ces dessins et des textes au « vitriol », il y avait les différentes versions de « La Calotte« …

La Calotte est toujours publiée…

La Calotte n° 539, 4e trimestre 2017 © Coll. Laicite.fr
La Calotte n° 539, 4e trimestre 2017 © Coll. Laicite.fr

Aujourd’hui, La Calotte, trimestriel (La Calotte, J.-M. Lecompte, BP 90924, 51060 Reims Cedex), abonnement simple, 16 € / an, abonnement de soutien, à partir de 20 € (à l’ordre de « La Calotte« )

"Pour une société humaine" La Calotte n° 539, 4e trim. '17 © Laicite.fr
« Pour une société humaine » La Calotte n° 539, 4e trim. ’17 © Laicite.fr

La Calotte, c’est quoi ?

  • Calotte (paramentique). fr.wikipedia.org, vu 1.12.20. « La calotte est une coiffe ronde, portée par les ecclésiastiques dans la liturgie catholique. Elle est également en usage chez les Anglicans. Chez les catholiques, on la nomme parfois de son italien zucchetto [] En France, sous la Troisième République, fortement anticléricale, un slogan populaire souvent répété est « À bas la calotte« , employé pour dénoncer l’influence de la religion sur la vie publique. []« 

« A Bas La Calotte !« 

A bas la Calotte ! la caricature anticléricale & la séparation des Eglises & de l’Etat, Guillaume Doizy & J.-Bernard Lalaux, éd. Alternatives 9.05, 30 €, 172 pp. couleur, ISBN 2-86227-459-3 [Multi-Mediathèques Laïq]. « A la fin du XIXe siècle, l’Église catholique et la République s’affrontent pour la domination des institutions du pays. Élaborant un langage trivial et violent, la caricature anticléricale, imprimée sur les supports les plus variés, devient une arme de combat aux mains du milieu libre-penseur, très actif depuis l’affaire Dreyfus. Volontiers effrontée et blasphématoire, cette imagerie satirique envahit la rue, commente les crises et les alimente, diffusant non seulement une vision infamante du clergé mais attaquant aussi les dogmes. Si les Républicains au pouvoir font finalement voter, en 1905, la loi de séparation de l’Église et de l’État, l’imagerie anticléricale s’était donner pour tâche de séparer l’Église de toute la société, sur le terrain moral, affectif et idéologique. Une œuvre immense et passionnante d’une étonnante actualité qui aura inspiré certains des meilleurs dessinateurs de la Belle Époque comme André Gill, Pépin, Grandjouan, Delannoy« 

croix sur un sommet autour de Gap (05) 22.8.07 Laicite.fr © PhI
croix sur un sommet autour de Gap (05) 22.8.07 Laicite.fr © PhI

Querelle, ou plus ?

La République & l’Eglise, Images d’une Querelle. Michel Dixmier, Jacqueline Lalouette, Didier Pasamonik, éd. de la Martinière 7.05, 152 pp. 29 €, ISBN 2-7324-3288-1. Multi-Mediathèques Laïq.

  • Critique. La République et L’Eglise. Images d’une querelle, G. Doisy, CaricaturesEtCaricature.com 6.1.07, « Ce livre de Jacqueline Lalouette, Michel Dixmier et Didier Pasamonik publié à l’occasion du centenaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat entreprend de dresser l’inventaire des relations entre l’Eglise (surtout catholique) et l’Etat dans les premières décennies de la Troisième République. Les auteurs s’intéressent avant tout à la traduction de ces rapports houleux (un peu plus qu’une « querelle » pour reprendre l’expression du sous-titre de cet ouvrage) par l’image satirique et principalement au travers des dessins publiés par la presse []« 
La Calotte, revue anticléricale, coll. Laicite.fr
La Calotte, revue anticléricale, coll. Laicite.fr

Auteur du slogan ?

Croix des Alpes et du Midi 5.20 Laicite.fr © PhI
Croix des Alpes et du Midi 5.20 Laicite.fr © PhI

Croix hors-la-loi, mini-dossier sur Laicite.fr

Paris & Marseille

La Calotte [de Paris]G. Doizy, caricaturesetcaricature.com 13.1.07.  » Revue anticléricale illustrée, La Calotte est fondée à Paris en 1906 par l’éditeur Louis Grenêche. Lancée dans un contexte fin de crise autour des Inventaires faisant suite au vote et à l’application de la loi de 1905 sur la Séparation des Eglises et de l’Etat, La Calotte surfe sur une puissante vague anticléricale et reprend la formule lancée un an plus tôt en France par le belge Didier Dubucq, Les Corbeaux. La Calotte, hebdomadaire composé de 16 pages, est pour moitié illustrée de dessins satiriques visant exclusivement l’Eglise. Pour le reste, il s’agit de textes de la même veine, chansons, blagues, articles défendant les idées rationalistes et dénonçant le cléricalisme et ses méfaits. Dans son premier numéro du 14 septembre 1906, la rédaction explique à ses lecteurs, « vous pouvez vous rendre compte de l’allure combative de La Calotte. Nous n’avons qu’une arme : le rire, seule arme que redoutent les soldats de Tartuffe, c’est vous dire que nous ne manquerons pas d’ennemis qui chercheront à nous étouffer par tous les moyens. Si vous partagez notre avis, chers lecteurs, insistez auprès de vos kiosques et marchands de journaux, qui sont nos seuls vendeurs afin qu’ils nous affichent en bonne place. Vous soutiendrez ainsi notre cause ». […] »

La Calotte (1897-1902, Marseille) sur CaricaturesetCaricature.com Notice extraite de Ridiculosa n° 18, « La presse satirique française ». La presse satirique illustrée de province s’aligne en général mais avec retard et moins de brio, sur sa consœur de Paris. La Calotte de Marseille []« 

Mouton noir et ciel bleu (04) Pierrerue 2.7.05 © PhI
Mouton noir et ciel bleu (04) Pierrerue 2.7.05 © PhI
  • création, 9.12.10 (sur l’ex-laicite.free.fr) # Re-fondation 9.12.20Merci à Alain et ses amis historiens
Villard-St-Pierre / Aubessagne (05) vallée du Champsaur 29.1.20 © PhI

Info Dernière mars 2020

Brèves infos glanées par des laïques…

Marché aux poissons (13) Marseille Vieux-Port 2009-2010 © PhI
Marché aux poissons (13) Marseille Vieux-Port 2009-2010 © PhI

« Est ainsi que les hommes vivent… », près d’un ancien silo, devenu salle de spectacle, à Arenc Marseille port, une voie rapide, une tour de verre et d’acier, une tour tricolore « bénie » par trois dignitaires religieux avec des élus marseillais (D. Coquille, laMarseillaise.fr), et, toujours plus de béton, d’acier, de verre et de goudron dans un quartier que l’on embourgeoise…

Marseille Arenc (13) EuroMéditerranée, béton, verre, acier 14.2.20 © PhI
Marseille Arenc (13) EuroMéditerranée, béton, verre, acier 14.2.20 © PhI
  • « Pour sa tour [La Marseillaise], Marc Pietri implore le très haut » D. Coquille 3.3.16 laMarseillaise.fr [ce constructeur est décédé début mars 2020, LaMarseille.fr] « « Je sais pas ce que Dieu vient faire là-dedans », commente André Jollivet, le président de la Maison de l’Architecture et de la Ville Paca… » « … Concrètement, il est question de trois rameaux d’olivier, d’un peu d’eau bénite et de discours mais pas de prêche ni de prie-Dieu, juste un moment privé partagé par des élus de la République : le sénateur-maire Jean-Claude Gaudin a annoncé sa venue. Il sera avec son premier adjoint Guy Teissier, « ancien président de MPM », Laure-Agnès Caradec, présidente d’Euroméditerranée, et Lisette Narducci, maire de secteur… »

Plus d’infos Laïcité à Marseille sur notre page-dossier… Marseille Laïcité.

Moutons près de la digue de Trinquetaille (13) Arles 22.3.20 © PhI
Moutons près de la digue de Trinquetaille (13) Arles 22.3.20 © PhI

Promenade de confiné, limitée en temps et distance : de Trinquetaille d’Arles, jusqu’au Rhône, quais-la-nuit noire, en pose…

de Trinquetaille, quais-la-nuit noire (13) Arles 19.3.20 © PhI
de Trinquetaille, quais-la-nuit noire (13) Arles 19.3.20 © PhI

Pas loin du Rhône, près des moutons, promenade, activité physique, dérogatoire au confinement… mais avec des masques originaux !

Promenade masquée 24.3.20 digue de Trinquetaille (13) Arles © PhI
Promenade masquée 24.3.20 digue de Trinquetaille (13) Arles © PhI

« A profiter du temps présent ! »

« […] Et un oiseau chante gaiement,
Sur un air joyeux de printemps.
J’appelle tous les confinés,
Confinés des villes et confinés des champs,
A profiter du temps présent ! »

Claudie Moureau, 21.3.20, sur Facebook

Une dernière strophe optimiste, non confinée

Mas de Reynaud Tarascon (13) petite route d'Arles 15.3.20 © PhI
Mas de Reynaud Tarascon (13) petite route d’Arles 15.3.20 © PhI

Laïcité, etc.

Municipales. « À Aubervilliers, une candidature communautaire défie la mairie communiste. Hadrien Mathoux, 14.3.20 Marianne.net. Ancien adjoint de la mairie PCF, Sofienne Karroumi s’est lancé dans la course aux municipales en créant son propre mouvement, l’Alternative citoyenne… et en entretenant des liens étroits avec l’Association des musulmans d’Aubervilliers, sur fond de construction de mosquée. Chiheb Harar a inventé une nouvelle forme d’appel au vote communautaire, dans un style tout à la fois explicite et nébuleux. Le vendredi 21 février, le président de l’Association des musulmans d’Aubervilliers (AMA) se filme et diffuse la vidéo sur Facebook. « Salam alaykum », salue-t-il, entouré de sépultures. Il indique avoir participé aux funérailles « du père d’un frère », au cimetière intercommunal de La Couverne. « Je me suis dit tout seul : c’est dommage, qu’à Aubervilliers on n’ait pas la possibilité d’enterrer nos morts. Une simple réflexion, pour vous les frères et les soeurs. Bientôt les élections municipales : je pense que c’est le moment de formuler vos demandes envers les divers candidats. » […]« 

Vigne (30) Beaucaire 16.11.19 © PhI
Vigne (30) Beaucaire 16.11.19 © PhI

« L’ex-curé d’Arles condamné pour vol de trésors et détournement de fonds, 10.3.20,Manon Variol, laProvence.com, Stéphane Cabanac a été curé à l’église Saint-Trophime d’Arles entre 2008 et 2017. Un procès peu commun s’est déroulé ce matin au tribunal correctionnel de Tarascon. Celui de Stéphane Cabanac, ex-curé de l’église Saint-Trophime à Arles (de 2008 à 2017), qui a été déclaré coupable du vol de 238 objets liturgiques, dont 42 étaient inscrits aux Monuments historiques. Il a également été prouvé que, dans le même temps, l’homme d’Eglise a dérobé de l’argent donné par les paroissiens, d’un montant d’environ 13 000 €. Des faits qui se sont produits entre 2014 et 2017 et qu’il a reconnus sans ciller […]« 

Trinquetaille, Quai-la-nuit (13) Arles 19.320 © PhI
Trinquetaille, Quai-la-nuit (13) Arles 19.320 © PhI
  • Commentaire. » « Ne pas essentialiser » = Ne pas s’exprimer, ni critique, ni esquisse d’un sourire, de crainte de froisser les « sensibilités » religieuses, communautaires, et autres. Un moyen : Auto-Censure et Censure de tout ce qui peut déplaire (y compris, ce qui n’est pas interdit par la loi, seule régulatrice ; en France, la loi régule, aux EU, la morale politiquement correcte régule beaucoup… sauf Trump). Une étude sur la sensibilité religieuses « blessée » (cathos….) par une anthropologue, « Les sensibilités religieuses blessées » de Jeanne Favret-Saada éd. Fayard.fr«  [lu sur Facebook].
Clovis Hugues, jardin Embrun (05) statues J. Royannez, Laicite.fr © PhI & M@d
Clovis Hugues, jardin Embrun (05) statues J. Royannez, Laicite.fr © PhI & M@d
  • Sur cette statue et ce jardin d’autres photos, sur le blog d’Embrun HautesAlpesInsolites.com de Sylvie Damagnez. Et, une biographie, sur le poète, journaliste écrivain, homme politique, laïque et républicain, Clovis Hugues, a été publiée par feu Jean Vandenhove, historien d’Embrun. Enfin, signalons, qu’un ouvrage de Clovis Hugues, « Le Temps des Cerises », a été réédité par un Embrunais, Maurice Fortoul.
sur la digue de Trinquetaille (13) Arles 15.3.20 © PhI
sur la digue de Trinquetaille (13) Arles 15.3.20 © PhI

« Chahla Chafiq : « Le féminisme islamique est une invention occidentale », Entretien, hors-série féminisme (avril-mai 2011), Gérard Biard, 6.4.11. Chahla Chafiq est arrivée en France en 1981, après deux années de combat clandestin contre le régime des ayatollahs iraniens. Écrivaine et sociologue, elle travaille sur l’islamisme et les rapports sociaux de sexe. Son dernier essai, Islam politique, sexe et genre, vient de paraître aux Presses universitaires de France… »

Brutinel / Laye (05) torrent & ferme Disdier 29.4.12 © PhI
Brutinel / Laye (05) torrent & ferme Disdier 29.4.12 © PhI
Champ Fleury, hameau de Brutinel (05) Laye © PhI 29.4.12
Champ Fleury, hameau de Brutinel (05) Laye © PhI 29.4.12

Tradition. Ca vient d’où ? « Pourquoi la bise et pas un autre geste ? » 7.3.20 FranceCulture.fr, La bise est aussi un vent des Hautes-Alpes (vallée du Champsaur et du Drac), et de Savoie (à Ida Vidal, savoyarde)

Brutinel / Laye (05) entrée nord 29.4.12 route Napoléon RN 85 © PhI
Brutinel / Laye (05) entrée nord 29.4.12 route Napoléon RN 85 © PhI

Le Villard-St-Pierre, hameau de Aubessagne, nouvelle commune, issue de la fusion de Chauffayer, Les Costes et St-Eusèbe-en-Champsaur, Hautes-Alpes (depuis 1.1.18, Wikipédia)

Villard-St-Pierre / Aubessagne (05) vallée du Champsaur 29.1.20 © PhI
Villard-St-Pierre / Aubessagne (05) vallée du Champsaur 29.1.20 © PhI
  • Notre page, Champsaur (vallée où coule Le Drac, en direction de l’Isère, vers Grenoble)

Création, 1.3.20