Chardon bleu (06) Andon, août 2012-2016 © PhI

Info Dernière, novembre 2019

Brèves infos glanées par des laïques..

« Averroès (1126-1198) ou l’éternel retour du contresens, 23.11.19 FranceCulture.fr Lire & Ecouter – « Homme de logique et de foi, Averroès n’est pas un savant à tout faire, mais son œuvre a servi d’appui aux controverses du XIIIème siècle jusqu’à aujourd’hui. Averroès tient du savant providentiel, précurseur des Lumières pour certains, philosophe musulman pour d’autres, ou encore fabuleux « produit de synthèse » qui a abouti au libertinage, à la dissimulation honnête ou encore à la crypto-philosophie, s’amuse le professeur au Collège de France Antoine de Libera. Le bon juriste et savant inlassablement sollicité par de justes causes se retrouve porte flambeau de nombreuses croisades intellectuelles. « N’est-il pas temps de relever la barrière d’Averroès pour la porter en avant ? » s’interrogeait Salman Rushdie pour lutter contre tous les intégrismes à l’orée du XXIème siècle. Averroès ou Ibn Rushd est l’un des savants arabes le plus commenté et celui que l’on cite à foison pour évoquer la translation du monde grec au monde chrétien par la voie de ses commentaires d’Aristote. Sa pensée est considérée comme un véritable adjuvant des débats de l’époque médiévale. Pourtant ses commentaires d’Aristote nous reviennent « revus et corrigés » dans les langues et mondes, syriaques, juifs, latins que sa pensée a traversé, au gré de traductions imparfaites et opportunes. Le corpus de texte circulant est variable, accidenté, donc faits de trahisons et de trous, donc propice à la controverse. De nouvelles recherches ressuscitent ces textes des décombres et tracent les circulations de ces textes dans le monde musulman. Qui fut-il ? Comment le philosophe arabe le plus commenté peut-il être paradoxalement le plus autant sujet à la méprise ? […] »

Sorties Scolaires. Dossier

« Nîmes. Une matinée pour décrypter la laïcité, 17.11.19,
 
ObjectifGard.com Anthony Maurin. L’Union régionale des associations familiales du Languedoc-Roussillon invite Henri Peña-Ruiz, écrivain et philosophe, pour une conférence-débat consacrée à la laïcité, sujet majeur de l’actualité, le mercredi 20 novembre [10 h, salle de Conférence, au siège de l’UDAF Gard 152, rue Gustave Eiffel, ZI de Grézan 30034 Nîmes Cedex 1. Tél. 04 66 02 17 33, www.udaf30.fr]. Matinale à l’UDAF 30 avec L’URAF Languedoc-Roussillon reçoit Henri Peña-Ruiz, philosophe et écrivain le mercredi 20 novembre. […] »

Allemagne-en-Provence (04) Expo © PhI
Allemagne-en-Provence (04) Expo © PhI

Images conçues pour un concours photo à Allemagne-en-Provence (04). La première (à gauche) a obtenu le prix « Originale » (sic), années ’90

« Amazon » contestée. Dossier Media

Soeurs d’Armes« … Certes fiction, le film n’est assurément pas lunaire. Et c’est malheureusement la réalité de l’absurdité de la barbarie des islamistes de Daech qui est décrite. C’est tout de même ça le fond du film. Les pisseurs d’encriers des beaux quartiers parisiens aux pieds plats et autres enfumés relativistes de l’islam politique se focalisent sur Caroline Fourest pour déverser leur haine mais n’ont aucune compassion pour le martyr des Yazidis et la descente des populations dans les horreurs de l’Etat Islamique. Le film est poignant. Il est très bien filmé. Les paysages sont beaux et bien mis en valeur. Les scènes d’horreur sont difficiles à supporter mais sans voyeurisme gore. Les scènes de combat et de guerre sont très réalistes et non rien de conforme avec les pastiches de Hollywood. […] » N. Pomiès, UFAL.org – nov. 2019

  • Barème de AlloCine.fr (une à 5 étoiles) : « Soeurs d’Armes » a obtenu 3 étoiles ou plus, de Paris Match, Charlie Hebdo, Cnews, l’Express, Marianne, Marie-Claire, Ouest France, Première et Voici. (vu 18.11.19).
  • Film « Soeurs d’Armes » : quotidien 20 minutes ; AlloCiné
  • « Sœurs d’Armes : un beau film de guerre féministe, Laure Daussy CharlieHebdo.fr 18.10.19, D’habitude, on fait rarement des critiques de films, mais là, à lire la hargne avec laquelle certains critiques s’acharnent sur le film de Caroline Fourest, très loin de notre ressenti en sortant du film, on s’est dit, nous aussi on va donner notre avis. C’est un film de guerre féministe, et à ce titre, c’est jubilatoire. Sans oublier l’hommage magnifique aux combattantes kurdes. […] »

UFAL Info Pratique.

bando Expo Femmes du Monde 3.19 FS+UFAL Arles
bando Expo Femmes du Monde 3.19 FS+UFAL Arles

Laïcité

Sorties Scolaires

  • Chateaurenard (13). En février 2017, Le député-maire Bernard Reynès interpelle la ministre de L’Education Nationale N.V-B. à propos de l’action de l’association CCIF (fondamentaliste) sur la présence de parents accompagnants de sorties scolaires… (courriers que le député nous a envoyé en mars 2017)

« Maintenons les signes religieux hors des sorties scolaires, Henri Peña-Ruiz, 15.11.19 Marianne.net, Philosophe et écrivain. Son Dictionnaire amoureux de la laïcité (Plon) s’est vu décerner le Prix national de la laïcité 2014. Henri Pena-Ruiz plaide pour une défense de la laïcité qui s’oppose autant à la droite identitaire qu’à la gauche différentialiste. L’extension de la neutralité religieuse aux sorties scolaires irait, selon lui, dans ce sens. […] »

Témoignage. « Si stigmatisation il y a, c’est à l’encontre de la laïcité, 10.11.19 lexpress.fr, Amandine Hirou. Hanane Pernel raconte comment l’école de la République l’a aidée à se « réaliser pleinement, en tant que femme ». Et crie son attachement viscéral à la laïcité. Les récents débats autour de la laïcité à l’école ont encouragé Hanane Pernel à prendre la plume. Cette auxiliaire de puériculture, qui a quitté son Maroc natal pour la France à l’âge de 13 ans, livre à L’Express son histoire. Même si elle a arrêté l’école à 16 ans, « rattrapée par l’obscurantisme familial », elle aura hérité de cette « petite graine » qui l’aidera à s’émanciper et à « se réaliser pleinement en tant que femme ». Un droit précieux que cette mère de famille s’attache aujourd’hui à défendre. […] Je suis tellement surprise de constater les réclamations permanentes de certaines familles concernant les repas sans porc et même désormais les repas hallal. L’an passé, en accord total avec l’équipe enseignante de l’école, j’ai appuyé et soutenu la volonté de demander aux parents accompagnateurs de sorties scolaires la neutralité religieuse et d’opinion dans leur aspect vestimentaire en étant tout à fait consciente que dans mon quartier, cela s’adressait plus particulièrement aux mères d’élèves voilées. Cet ajout au règlement de l’école, voté très majoritairement par le conseil d’école a bien sûr, suscité un vif émoi, émoi provoqué par l’action de 2 parents d’élèves. Lorsqu’il fut question pour ces mamans de rallier le soutien des parents, quelle ne fut pas leur surprise de constater que, malgré mon aspect méditerranéen et mon prénom, mes réponses étaient claires sur ce sujet : J’approuvais totalement cet ajout au règlement de l’école. Après tout ce que j’avais vécu pour m’en sortir, je me voyais rattrapée par ce voile promu désormais par les femmes elles-mêmes. […] »

L’État protège la liberté de conscience des élèves

Pourtant, rappelons que l’article L.141-5-2 du code de l’éducation s’applique aussi « hors les murs » : « L’État protège la liberté de conscience des élèves. Les comportements constitutifs de pressions sur les croyances des élèves ou de tentatives d’endoctrinement de ceux-ci sont interdits dans les écoles publiques et les établissements publics locaux d’enseignement, à leurs abords immédiats et pendant toute activité liée à l’enseignement. » […]

  • Les signataires de cette tribune sont : Catherine Kintzler, philosophe ; Elisabeth de Fontenay, philosophe ; Sabine Prokhoris, philosophe et psychanalyste ; Fatiha Agag-Boudjahlat, enseignante, essayiste, féministe universaliste pour la laïcité ; Charles Arambourou, magistrat honoraire, militant laïque (UFAL) ; Laurent Bouvet, cofondateur du Printemps républicain, professeur de science politique ; Martine Cerf, secrétaire générale d’Égalité Laïcité Europe (EGALE) ; Marieme Hélie Lucas, sociologue, directrice du réseau « Secularism Is a Women’s Issue » ; Liliane Kandel, sociologue ; Eddy Khaldi, président de la Fédération nationale des délégués départementaux de l’Éducation nationale (DDEN) ; François Rastier, linguiste, directeur de recherches au CNRS ; et Jean-Pierre Sakoun, président du Comité Laïcité République.

« Algérie: des femmes en campagne contre le port du voile, 16.2.19, francetvinfo.fr Sous le hashtag « Les prisonnières du voile en Algérie », des femmes de ce pays dénoncent, sur les réseaux sociaux, le port du hijab comme instrument d’oppression. Elles ont le soutien de l’écrivaine et conférencière Djemila Benhabib qui explique à franceinfo Afrique la genèse de cette campagne. Algérie: des femmes en campagne contre le port du voile. Sous le hashtag « Les prisonnières du voile en Algérie », des femmes de ce pays dénoncent, sur les réseaux sociaux, le port du hijab comme instrument d’oppression. Elles ont le soutien de l’écrivaine et conférencière Djemila Benhabib qui explique à franceinfo Afrique la genèse de cette campagne […] »

vigne effeuillée, Vaucluse © PhI, 2012, etc
vigne effeuillée, Vaucluse © PhI, 2012, etc

Big bazar. Voile : signal faible, trouble fort, Matthieu Deprieck, Ivanne Trippenbach, lopinion.fr, 16.10.19. Entre l’appel d’Emmanuel Macron à basculer dans une « société de vigilance » et la énième polémique sur le port du voile lors des sorties scolaires, la majorité cherche à garder la tête froide pour éviter toute stigmatisation des musulmans… »

  • Exégèse. Femme voilée au Conseil régional: une polémique et des questions, Marie-Amélie Lombard-Latune, lopinion.fr 16.10.19. Après l’incident qu’il a provoqué face à une femme voilée présente au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, l’élu RN Julien Odoul continue de dénoncer une « provocation salafiste ​». Retour sur les faits vendredi à Dijon… Depuis vendredi, la photo de Fatima prenant son fils dans ses bras en plein Conseil général a enflammé Twitter… »
Voile, école, marques, dévoilée © PhI Laicite.fr
Voile, école, marques, dévoilée © PhI Laicite.fr

Polémique. Accompagnatrices scolaires voilées : à l’Assemblée, Edouard Philippe tente de recadrer le débat, l’Opinion vidéos 15.10.19 « Interpellé à l’Assemblée nationale, le Premier ministre a haussé le ton au sujet de la polémique lancé par Julien Odoul (RN) concernant le voile pour les accompagnatrices scolaires. Pour Edouard Philippe, «ce n’est pas un enjeu»… »

Laïcité, etc.

« Le concept d’islamophobie nous ramène deux siècles et demi en arrière, Alban Ketelbuters, LeMondeDesReligions.fr, 13.11.19. Pour Alban Ketelbuters*, l’intimidation de la population à propos d’une croyance religieuse fait le jeu de ses fidèles les plus sectaires. En 2011, à Paris, l’auteur hispano-argentin Rodrigo Garcia met en scène la pièce Golgota Picnic. Furieux de savoir que Jésus de Nazareth, leur Messie, y est représenté comme un fou, deux milliers de catholiques intégristes manifestent alors pour dénoncer la « christianophobie » à l’œuvre, quelques semaines après que des fanatiques de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet ont protesté devant le Théâtre de la Ville contre la pièce « blasphématoire » de l’Italien Romeo Castellucci Sur le concept du visage du fils de Dieu, déroulée sous bonne garde policière. À l’époque, le Parti de gauche, le Parti communiste et le Nouveau parti anticapitaliste organisent une contre-manifestation dans le quartier latin pour protester contre « l’ordre moral ». […] »

  • A propos de 1905 (encore) ! 5.2.08 www.republicains-laiques-audois.org (ex-site) « […] Nous voudrions voir afficher une laïcité moins manipulée et plus éclairante sur les libertés, de façon attractive, et moins apparaître en contre, en anti… Plus de réalisme, moins d’hypocrisie, plus de volonté de transcender les clivages politiques, plus d’affirmation de cette valeur dont nous sommes les héritiers, dont nous devons montrer que nous sommes toujours capables de la porter et de la développer vers le futur. », Raymond Beltran, www.societe-laique.eu (ex-site)…

« Préfecture de police de Paris: une manifestation de soutien au terroriste provoque l’indignation. Hadama Traoré, le «candidat des banlieues», organise ce jeudi un rassemblement contesté à Gonesse. Stéphane Kovacs, 8.10.19, leFigaro.fr – «C’est une honte, un véritable scandale!» La tenue d’une manifestation en faveur du terroriste Mickaël Harpon, ce jeudi, à Gonesse, crée un vif émoi. […] »

« Les extrêmes-droite, nationaliste et ultra-religieuse (« rasée » et « barbue »), s’entrainent avec leurs provocations réciproques, chacune réagit aux provocations de l’autre ! La réaction de chacune des deux, aux provocations de l’autre, permet à chacune de faire progresser son audience. L’extrême-droite nationaliste, RN ex-FN, et autres, provoquent, les « Barbus », leurs alliés et des « idiots utiles » réagissent. Et, à l’inverse, les « Barbus » provoquent, RN et ultra-droite réagissent. Et, cela bénéfice à chaque camp, opposés, mais rassemblés par leur propre intérêt boutiquier. Chaque camp, est l’allié objectif de l’autre, en réagissant aux provocations de l’autre, s’y nourrit et prospère grâce à lui !!! » 10.11.19 – Ida Vidal (38) Vizille

Toiles d'araignée (04) Ste-Croix-à-Lauze 9.13 © PhI
Toiles d’araignée (04) Ste-Croix-à-Lauze 9.13 © PhI
  • « La Leçon de Malicornay (36), Le fait religieux pris en otage. René Nouailhat, éd. l’Harmattan 15.2.19, , coll. Histoire Textes Sociétés, pp. 25,50 €
  • Nouilhat, universitaire, auteur (13) Fontvieille, René Nouailhat, Wikipédia
  • « Instituteur de Malicornay dans l’Indre : une nouvelle bataille judiciaire, 25.10.19 LaNouvelleRepublique.fr, L’Éducation nationale demandait la suspension de la réintégration de l’instituteur, elle a été déboutée. L’Éducation nationale a fait appel de la décision du tribunal administratif qui a annulé la sanction pour “ manque neutralité ” vis-à-vis de la religion. En septembre dernier, Mathieu Faucher attendait encore sa lettre de mission qui devait le réintégrer à l’école de Malicornay. L’enseignant avait été suspendu de sa fonction dans sa classe de CM1-CM2 depuis février 2017 puis muté d’office. En cause, une lettre anonyme qui avait conduit à une visite d’un inspecteur de l’académie sur la question de « non-respect de la neutralité vis-à-vis de la religion ». « Je ne sais pas où ils veulent aller. « L’enseignant a fait étudier en cours des textes tirés de la Bible, fait visionner un extrait du film « L’Évangile selon Saint Mathieu » du réalisateur Pasolini « et je n’ai jamais fait voir le film “ Théorème ” ! » répète l’enseignant.[…]

« Qui est la déesse de la justice ? 31.8.12 ViePublique.fr Les symboles de la justice. Qui est la déesse de la justice ? Que représentent le glaive et la balance ? À quoi sert le rituel judiciaire ? Il est possible de rattacher symboliquement la justice à plusieurs filiations divines, selon les cultures ou les religions auxquelles on se réfère. […] »

vigne, cep, grappe 2011-2015 Vaucluse © PhI
vigne, cep, grappe 2011-2015 Vaucluse © PhI

La lutte contre les sectes a-t-elle du plomb dans l’aile ? Les associations s’inquiètent de la dissolution, confirmée hier, de la Miviludes. laProvence.com, Marseille 2.10.19 Delphine Tanguy. Didier Pachoud anime le GEMPPI, une association de lutte contre les sectes soutenue par la MIVILUDES. Elle a conçu une formation qui fera bientôt l’objet d’un partenariat avec Aix-Marseille université. C’est un service unique au monde qui ferme ses portes. Hier, France Inter a révélé ce que les associations pressentaient avec inquiétude depuis des mois : au 1er janvier 2020, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contres les dérives sectaires (Miviludes), qui n’avait déjà plus de président depuis le départ en retraite de Serge Blisko, voici un an, ne sera plus rattachée au Premier ministre. Seuls 3 ou 4 de ses fonctionnaires seront « absorbés » au sein du ministère de l’Intérieur et fusionnés avec le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR). « C’est signer la mort de la Miviludes », a déclaré, consterné, l’ancien député LR Georges Fenech [….] »

Transport

  • Suppression du Bus LER 18 régional Arles-Tarascon-Avignon TGV (Sud PACA), des usagers de Tarascon, d’Arles et d’Avignon, avec l’UFAL Familles Laïques, protestent auprès du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (Sud PACA), avec le soutien de la mairie de Tarascon, des conseillers départementaux, Lucien Limousin (LR Tarascon) et Nicolas Koukas ( PCF  Arles), et de l’ADU-GARE d’Arles… Article dans laProvence.com 29.8.19.
Chardon bleu (06) Andon, août 2012-2016 © PhI
Chardon bleu (06) Andon, août 2012-2016 © PhI

Campagne

On la voyait depuis toujours / Cette fleur agressive à l’entour / Mais jamais on l’avait vue pareille / A l’œil émoustillé la voilà merveille… / Candide, elle émanait l’amour, / Au bleu d’acier presque velours, / Et comme tricotée d’une soie fine / Elle avait un charme, une grâce divine. / Jamais on n’eût vu plus beau chardon / Son élégance mériterait une chanson… (Beau Chardon, texte écrit par Eliane Mévouillon le 19.08.12 Facebook, (04) Manosque)

Elevage avicole (04) Allemagne-en-Provence / St-Martin-de-Brômes 26.3.17 © PhI
Elevage avicole (04) Allemagne-en-Provence / St-Martin-de-Brômes 26.3.17 © PhI

Amazon au Rapport

  • Amazon décortiqué par un Rapport. « Attac, les Amis de la Terre et l’Union syndicale Solidaires ont publié un long rapport qui décortique le monde selon Amazon et met en lumière les dérives fiscales, sociales et environnementales du géant de la surconsommation. Évasion fiscale massive, développement d’entrepôts entièrement robotisés, livraisons par drones, repas fournis en moins de 30 mn, salarié·e·s sous surveillance, reconnaissance faciale, destruction d’invendus… Le monde selon Amazon, première capitalisation boursière mondiale, semble s’inspirer d’une science-fiction. C’est pourtant une réalité chaque jour plus concrète.« 
  •  » « Pour un emploi créé chez Amazon », le commerce de proximité perd 2,2 emplois, selon une étude de Mounir Mahjoubi. Le géant américain Amazon a détruit 7 900 emplois en France en 2018, selon une note publiée par l’ex-secrétaire d’État au numérique. francetvinfo.fr 22.11.19, Dans une note d’analyse publiée vendredi 22 novembre, et que franceinfo a pu consulter, Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’État au Numérique et député LREM de Paris, estime que 7 900 emplois ont été détruits en France en 2018 par Amazon. Cette année-là, l’entreprise de Jeff Bezos a réalisé un volume d’affaires en France de 6,6 milliards d’euros selon Kantar Worldpanel, cité dans cette étude. C’est « en déduisant les embauches d’Amazon et des vendeurs tiers (12 337 emplois créés) aux suppressions d’emplois dans le commerce physique à cause des activités du site d’achat (20 239 emplois perdus) », que Mounir Mahjoubi aboutit à ce chiffre de 7 900 emplois perdus en France. Une formule résume cette constatation, « pour un emploi créé chez Amazon », le commerce de proximité a perdu 2,2 emplois. Une étude américaine réalisée en novembre 2016 par l’Institute for Local Self-Reliance avait abouti au ratio de « deux emplois supprimés aux États-Unis pour un emploi créé par Amazon ». […] »
  • « Des ONG dénoncent l’impact environnemental d’Amazon. Les associations accusent également le groupe américain de dissimuler pour des raisons fiscales une grande partie de son chiffre d’affaires réalisé en France. LeFigaro.fr / AFP, 24.11.19. Les associations Attac et les Amis de la Terre ainsi que l’Union syndicale Solidaires ont dénoncé dimanche dans un rapport l’impact social et environnemental du géant de la distribution en ligne Amazon, qui a de son côté réfuté ces informations « trompeuses », à quelques jours des opérations promotionnelles du « Black Friday ». « Le monde selon Amazon n’est pas viable », écrivent dans un rapport compilant différentes données les trois organismes. Ils critiquent notamment les « très lourds impacts environnementaux » de l’entreprise, dont le patron Jeff Bezos a promis qu’elle atteindrait la neutralité carbone en 2040. Parmi les pratiques montrées du doigt, la livraison rapide « source d’émissions de gaz à effet de serre » et la destruction des invendus. […] »
  • « Jalousie ? Amazon, ce succès que les technocrates français adorent détester, atlantico.frA l’approche des fêtes de Noël, certains hommes politiques en profitent pour relancer la polémique sur Amazon. Alors que les fêtes de fin d’année approchent et avec elles, les achats de cadeaux rituels, c’est avec une synchronicité qui tient quasiment de la magie noire que plusieurs clowns tragiques se réveillent pour dénoncer les méfaits d’Amazon, la cible idéale des apparatchiks français. Et c’est donc sans surprise qu’on retrouve dans ces derniers un certain Mahjoubi. Le petit Mounir, c’est cet ex-secrétaire d’État au Numérique et député LREM de Paris qui tente d’exister encore un peu et qui vient de faire fuiter vers la presse une note d’analyse dans laquelle il estime, tous calculs faits, que 7 900 emplois ont été détruits en France en 2018 par Amazon. […] »


Elections Municipales

Beaucaire (30)

  • « Beaucaire. Une nouvelle liste pour les municipales, ObjectifGard.com, 30.10.19. À l’approche des prochaines élections municipales, en mars prochain, une nouvelle liste veut se former avec le rassemblement Beaucaire en commun (BEC). Ce rassemblement se présente donc comme : « un groupe de citoyens engagés, en rupture totale avec les politiques clientélistes et/ou xénophobes menées dans notre ville de Beaucaire depuis près de 40 ans ». Leur but est de rassembler tous les Beaucairois, quels que soient leur âge, leurs origines ou encore leurs conditions sociales. […] Le rassemblement veut enfin faire : « revivre les vraies valeurs de gauche que sont la liberté, l’égalité, la fraternité, la souveraineté populaire, la laïcité, l’altruisme, le développement durable, la justice sociale, le service public… ». »
Chardon (06) Andon & (04) Valensole © PhI
Chardon (06) Andon & (04) Valensole © PhI

Tarascon (13)

Concurrence à l’extrême-droite, un candidat RN face à l’ex-FN V. Laupies. « Municipales 2020 : Jean-Guillaume Remise, candidat RN à Tarascon, 12.11.19 laProvence.com, Julia Razil. Le parti à la flamme a dévoilé hier soir celui qu’il a missionné pour briguer le fauteuil de maire, occupé par Lucien Limousin. Jean-Guillaume Remise (à gauche), 41 ans, aujourd’hui conseiller régional du groupe RN d’Occitanie a été présenté hier par Laurent Jacobelli, responsable de la fédération RN des Bouches-du-Rhône. Face à Valérie Laupies (déjà déclarée) et à possiblement Lucien Limousin, la connaissance du terrain ne sera, à coup sûr, pas son point fort, lui qui habite à Tarascon depuis cinq mois seulement. Mais Jean-Guillaume Remise, le candidat qui mènera la liste du Rassemblement national aux prochaines municipales, l’assume totalement. « On n’est jamais seul, il y a des gens qui vivent depuis plus longtemps ici et qui seront sur la liste », se défend celui qui s’est déclaré hier soir devant la presse.Ce jeune quadra (41 ans), s’il est inconnu des Tarasconnais, ne l’est pas des militants du parti de Marine Le Pen – laquelle l’a mandaté « personnellement » pour candidater – qu’il a rejoint voilà 12 ans, après un passage éclair au RPF (Rassemblement pour la France) […] »

Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 bando (c) PhI
Beaucaire (30) vu d’un canal 2.12.14 © PhI

création, 1.11.19

à Poil Contre Burkini 2016-2019 Aix-Marseille & Grenoble © Laicite.fr

Info Dernière, juin 2019

Camargue, archives

Toro & silo de Riz (13) Sambuc-Arles Camargue © PhI
Toro & silo de Riz (13) Sambuc-Arles Camargue © PhI

Un « toro brave », élevage Colombeau, et un ancien boisseau de chargement de riz (Tourtoulen), le Sambuc d’Arles (images datant d’une 15e d’années) © PhI

à Poil, Manifestons tous nus ! 2016 Aix-Marseille © Laicite.fr
à Poil, Manifestons tous nus ! 2016 Aix-Marseille © Laicite.fr

CensureS du corps : Ultra-Religieux & Facebook, même Combat puritain !

à Poil Contre Burkini 2016-2019 Aix-Marseille & Grenoble © Laicite.fr
à Poil Contre Burkini 2016-2019 Aix-Marseille & Grenoble © Laicite.fr
Tous à Poil ! Les Jours Heureux 6.19 Grenoble © Laicite.fr
Tous à Poil ! Les Jours Heureux 6.19 Grenoble © Laicite.fr

Laïcité & Sexisme

« Terroirs d’aujourd’hui, saveurs d’antan. Heureusement que les festivités françaises sont là pour nous rappeler à nos vraies valeurs. Ainsi de la fête de la Saint-Marcellin à Boulbon (près de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône), dont la « procession des bouteilles », chaque 1er juin, impose aux femmes de rester à la porte de la chapelle, où seuls les hommes sont autorisés à entrer pour porter le vin à bénir. Un résidu de « discrimination sexiste », selon l’Association des libres penseurs de France (ADLPF), qui s’en est offusquée, début mai, dans un courrier au maire. L’occasion parfaite pour Bernard Dupont, édile de la fière Boulbon, de se payer la tête de ces « Parisiens » qui croient pouvoir nous arracher nos traditions d’antan.[…] La suite dans Causette #92 [sept. 2018] (merci à Clovis Hugues & à PhI) « 

Boulbon, "foule exclusivement masculine" 6.09 laProvence
Boulbon, « foule exclusivement masculine » 6.09 laProvence

Comme chaque 1er juin, à 19 h…

Boulbon 2008, 2015, 2017 © PhI
Boulbon 2008, 2015, 2017 © PhI

… nos élus « laïques » toujours présents

Boulbon (13) Exclusion des Femmes 1.6.17 © PhI
Boulbon (13) Exclusion des Femmes 1.6.17 © PhI

Une chapelle, local public, interdit illégalement aux femmes

Aix-Marseille, saintes élues 11.16 Laicite.fr
Aix-Marseille, saintes élues 11.16 – Laicite.fr – capture écran Facebook

Jardins Familiaux OAC Tarascon

Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 2016-2017 © Laicite.fr
Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 2016-2017 © Laicite.fr

Jardins Familiaux & Laïcité, OAC, Tarascon, www.laicite.fr/osons-l-action-citoyenne (13)

Assemblée Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 9.16 © Laicite.fr
Assemblée Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 9.16 © Laicite.fr

Marseille, archives

Marseille, rue République, place Marceau © PhI
Marseille, rue République, place Marceau © PhI

Marseille centre-ville : rue de la République, deux hommes vont vers le port de la Joliette ; vers la porte d’Aix et la gare, la place Marceau qui voit disparaitre le Bar Alpin, devenu une boucherie (images datant d’une 15e d’années) © PhI

Dans les vignes 11.1.17 Var © PhI
Dans les vignes 11.1.17 Var © PhI

création, 1.6.19

Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 bando (c) PhI

Beaucaire sur Rhône

Beaucaire, ville du Gard, Languedoc-Roussillon, sud de la France, au bord du Rhône, séparée et réunie par deux ponts avec la ville de Tarascon (Bouches-du-Rhône, PACA). Rivalité et union : pour les deux cités, une seule piscine, une seule librairie, un seul cinéma, une association Les Têtes à Claps, qui travaille de chaque côté du pont…


Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 © PhI

Beaucaire (30) vu d’un canal 2.12.14 © PhI

Quelques images et infos sur la ville de Beaucaire, la Laïcité, l’extrême-droite…



Vue de la ville et détails d’un bateau abandonné au bord d’une annexe du canal principal, à Beaucaire


  • Beaucaire (30), le 9 décembre 2014 la laïcité fêtée avec la Ligue de l’enseignement et des citoyens qui s’opposent à la nouvelle mairie d’extrême-droite. « Journée de la Laïcité en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement du Gard, Prix Desmons & Banquet Républicain, à Beaucaire. Remise du Galet de Brignon aux établissements scolaires lauréats et à une personnalité qui s’est particulièrement illustrée pour la promotion et la défense de la liberté de conscience » [billet de Laure, Beaucaire] 11.12.14.

  • « A Beaucaire ce soir nous fêterons la Laïcité dans un centre socio-culturel appelé hélas à fermer ses portes à la fin du mois. Nous remettrons le Galet de Grignon à une personnalité qui a œuvré pour la laïcité et ensuite nous partagerons un apéritif du vivre ensemble préparé par les familles de toutes origines du centre ville qui sera suivi d’un banquet #républicain  Une belle soirée en perspective ! » L. Cordelet

Beaucaire (30) bateau 2.12.14 (c) PhI

Beaucaire (30) bateau 2.12.14 (c) PhI


  • Un centre social doit fermer à Beaucaire. Un centre social se nomme Ferdinand Buisson, qui  » [co-fondateur de] la Ligue des Droits de l’Homme […] participa à la Ligue de l’Enseignement, [et] en 1905, est le président de la commission parlementaire qui rédige le texte de la loi de séparation des Églises et de l’État. […] Ferdinand Buisson fut également le maître d’œuvre d’un chantier éditorial remarquable, le Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire […] » (source,Wikipédia),11.12.14.

bando Beaucaire (30) bateaux, détails 2.12.14 © PhI

Beaucaire (30) bateaux, détails 2.12.14 © PhI

(à la photographe Sandra Affentranger d’Arles)


  • « On répète incessamment que la société laïque n’a aucun principe, et par conséquent rien à enseigner. Il faut du moins reconnaître qu’elle peut mieux qu’aucune autre s’enseigner elle-même, et voilà précisément de quoi il est question dans l’enseignement laïque. Pour moi, j’ai toujours prétendu qu’elle possède un principe que, seule, elle est en état de professer et c’est sur ce principe qu’est fondé son droit absolu d’enseignement en matière civile. Ce qui fait le fond de cette société, ce qui la rend possible, ce qui l’empêche de se décomposer est précisément un point qui ne peut être enseigné avec la même autorité par aucun des cultes officiels. Cette société vit sur le principe de l’amour des citoyens les uns pour les autres, indépendamment de leur croyance. Or, dites-moi qui professera, non pas seulement en paroles, mais en action cette doctrine, qui est le pain de vie du monde moderne ? Evidemment un principe supérieur et plus universel. Ce principe, qui n’est celui d’aucune église, voilà la pierre de fondation de l’enseignement laïque. » Edgar QuinetExtrait de L’Enseignement du peuple, Chapitre XIV, 1849. (cité par L. Cordelet)


  • Les élus d’extrême-droite de Beaucaire et de Tarascon ont organisé une manifestation de soutien aux chrétiens d’orient persécutés au départ… d’une église de Beaucaire. Difficile d’accréditer ensuite le credo laïque de ces politiques bien « traditionnels », qui flirtent avec le communautarisme (chrétien). Cette manifestation, qui soutenait uniquement les chrétiens et ayant de plus un départ d’un lieu religieux, a été contestée par des citoyens de Beaucaire.

rues-renommees-routes-republique-wb


  • Rappelons le passé laïque et républicain de la ville : une église de Beaucaire a une inscription républicaine « République Française Liberté Egalité Fraternité » (inscription identique au fronton de l’hôtel de ville) ; des rues renommées avec des noms républicains : la rue Rouget de l’Isle était la rue de la Providence…  On trouve des rues renommées à Manosque, Arles et Tarascon… Voir nos pages : Patrimoine Laïque et Les Routes de la République.

Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 bando (c) PhI

Beaucaire (30) vu d’un canal 2.12.14 bando © PhI



bando 4 Drac © PhI

Quatre Drac’s, Vinon, Beaucaire et Gréoux © PhI


LIRE à Beaucaire (30). Une Maison de la Presse (près de la mairie), avec donc, de la presse, mais aussi des livres (régionalisme, actualité, livres de poche,livres scolaires et éducatifs, etc.) – 18, rue de l’Hôtel de Ville 30300 Beaucaire, tél. 04 66 59 65 68


bando Drac's (c) PhI

Drac’s : Draguignan, Laye et Beaucaire © PhI


« Le Drac de Beaucaire. La légende d’un dragon du Rhône« , Valeria Jourcin-Campanile (texte), Yannick Vincente (illustrations), éd. Rêve de livres (13) Boulbon, coll. Rêve de légendes, 14 €, 28 pp. ISBN 978-2-9543054-2-4 (« à partir de 8 ans ») – Page Lo Drac.



création, avec l’aide de citoyen.ne.s de Beaucaire et Tarascon, 19.12.14

www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando

Laïq ! Info, avril 2019

Recueil d’infos sur la Laïcité

bando La Laïcité c'est quoi ? UFAL & Observatoire, diapo 01
La Laïcité c’est quoi ? UFAL & Observatoire, diapo 01, bandô

Québec, Anti-s Loi Laïcité, « Un imam [chiite] controversé sur un panel avec des politiciens. LeJournalDeMontreal.com, 14.4.19. Ils ne connaissaient pas le passé d’un religieux pourtant enquêté par la GRC. Un imam montréalais qui avait vu son passeport révoqué pour des raisons de sécurité nationale s’est retrouvé hier sur le même panel que des politiciens et un philosophe à propos du projet de loi sur la laïcité. Devant plusieurs dizaines de personnes, Charles Taylor [chantre du communautarisme], le député libéral Frantz Benjamin, la députée solidaire Ruba Ghazal, ainsi que le cheikh Ali Sobeity, un imam du Centre communautaire musulman de Montréal, étaient invités à parler du projet de loi 21. Or, ce que les trois invités semblaient ignorer, c’est que le passeport de l’homme, connu sous le nom d’Ali Sbeiti, a déjà été révoqué. La GRC avait l’homme religieux à l’œil comme « sujet d’intérêt » dans le cadre d’une enquête remontant à au moins 2009, selon des documents judiciaires consultés par notre Bureau d’enquête à l’époque. « Je ne le connais pas », a dit au Journal le philosophe Charles Taylor, quelques minutes avant de grimper sur l’estrade du Centre communautaire musulman de Montréal. […] Notons que le Centre communautaire musulman où prêche Ali Sobeity a diffusé par le passé des textes intolérants à l’égard des homosexuels sur son site internet. Journée de contestations. Cette table ronde mettait un terme à une journée de contestations dans les rues de la métropole. Des milliers de personnes ont manifesté, hier à Montréal, lors de deux rassemblements contre le projet de loi sur la laïcité du gouvernement Legault. […] »

  • « Un vicaire du diocèse de Lyon démissionne, en désaccord avec Barbarin » leMonde.fr / AFP, 12.4.19, p. 14, éd. papier.
  • « Radicalisation : une stratégie de prévention pour les délinquants » leMonde.fr, 12.4.19, p. 14, éd. papier.
  • « Eyschyle et le « blackface » : ne pas céder aux intimidations est notre responsabilité« , appel collectif, leMonde.fr, 12.4.19, p. 29, éd. papier.
  • « Olivier Beaud. La liberté académique est de plus en plus menacée en France« , leMonde.fr, 12.4.19, p. 29, éd. papier.
  • « Quand le IIIe Reich tentait de gagner l’islam à sa cause » leMonde.fr, 12.4.19, p. 7, éd. papier.
www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando
www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando

« L’exposition Toutânkhamon accusée de racisme: «Nous sommes entrés dans l’âge identitaire» leFigaro.fr 13.4.19. Quelques militants demandent la fermeture de l’exposition Toutânkhamon à Paris, accusant ses organisateurs de dissimuler l’origine africaine du roi égyptien. Laurent Bouvet dénonce depuis longtemps déjà les dérives de ces «activistes identitaires» qui, sous couvert d’antiracisme, s’en prennent à la culture et à l’histoire.[…] »

  • « L’Europe fantome, Régis Debray, éd. Gallimard 2.19, coll. Tracts n° 1, 48 pp. 3,90 €. ISBN 978-2-07285262-6. Pour mieux comprendre ce qui lui reste d’emprise sur les esprits, il faut rendre à l’idée sublime d’Union européenne son aura d’origine. Et rappeler à ceux de ses vingt-sept membres qui l’auraient oublié d’où vient la bannière bleue aux seulement douze étoiles d’or : du Nouveau Testament, Apocalypse de saint Jean, 12. L’emblème qui flotte au-dessus de nos têtes qui ne croient plus au Ciel remonte à l’an 95 de notre ère et célèbre l’imminent avènement du Royaume. Vision mystique engrisaillée, projet politique encalminé : les deux ne sont pas sans rapport. »

« Un collectif pour la laïcité met en cause le curé de Figeac », laDepeche.fr 13.4.19, « A Figeac [Lot], un collectif de citoyens et d’associations qui défend le principe de laïcité dénonce l’organisation de conférences par le prêtre de la paroisse, portant notamment sur les élections européennes. A Figeac, une vingtaine de citoyens et membres d’associations font cause commune pour défendre la laïcité et appeler à la plus grande vigilance. Tous issus de divers horizons (dont AFFIRMEE, EELV, FCPE 46, Figeac Insoumis, Planning familial 46, PCF, Solidaires 46, Vivre Figeac….) sont vent debout contre l’initiative du curé de la paroisse, le Père Guillaume Soury-Lavergne, qui a récemment organisé deux conférences en invitant à Figeac des personnalités issues de la Manif pour tous. La première qui a eu lieu le18 mars portait sur la procréation avec Charline D’Arcimoles, présidente de la branche Occitanie de la Manif pour Tous. La seconde, le 8 avril, faisait intervenir Philippe Desmoulins-Lebeault, vice-président de l’ONG Europe For Family, sur l’Europe et les élections européennes.[…] »


« Lot. Le curé de Figeac interpellé par un collectif pro-laïcité ». actu.fr 17.4.19, « Un collectif pro-laïcité a interpellé le père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, pour 2 conférences avec Europe For Family et la Manif pour Tous. […] Le Collectif note que lundi 8 avril 2019, le père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, a programmé […] une conférence de Philippe Desmoulins-Lebeault sur l’Europe et les élections européennes. « Philippe Desmoulins-Lebeault est le vice-président de l’ONG Europe For Family. Cette organisation issue de la Manif pour Tous qui se présente comme défenseure de la famille est un lobby qui porte, entre autres, des positions anti-IVG et anti-mariage homosexuel. Elle dispose d’accréditations auprès du Parlement Européen. Ses valeurs sont fondées sur une représentation clairement conservatrice, sexiste et homophobe de la société. » Il précise que le 18 mars 2019, la paroisse avait déjà organisé une réunion publique sur la procréation en présence de Charline D’Arcimoles, présidente de la branche Occitanie de la Manif pour Tous. […] »


Digue de Trinquetaille (13) Arles 2.4.19 © PhI

Digue de Trinquetaille (13) Arles 2.4.19 © PhI


« Le pape relance le débat sur les crèches dans les lieux publics ». la-Croix.com 8.4.19, « L’interdiction des crèches de Noël dans les lieux publics est une « stupidité », a estimé le pape François lors d’une visite, dimanche 7 avril, dans une paroisse de Rome. » [article payant] (JM : « Chacun peut évidemment installer une crèche chez soi. Cela est aussi possible dans un lieu de culte . Mais quoiqu’en dise le conseil d’État la crèche est d’abord un symbole religieux, même s’il peut s’y ajouter un intérêt artistique ou culturel, et il n’a donc pas sa place dans un bâtiment représentant notre république laïque ».)


gare (Arles (13) 3.4.19 au matin © PhI

gare (Arles (13) 3.4.19 au matin © PhI


« Sénat. Persécutions des chrétiens en Orient » 14.419 Senat.fr  » Question écrite n° 09442 de Mme Isabelle Raimond-Pavero (Indre-et-Loire – Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 14/03/2019 – page 1368. Mme Isabelle Raimond-Pavero attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la persécution des chrétiens en Iran. Depuis cinq ans, l’association Portes ouvertes observe une augmentation constante de la pression du gouvernement iranien et des violences contre les chrétiens. Depuis novembre 2018, près de 200 chrétiens ont été arrêtés. Alors que l’église iranienne est formée d’églises historiques, comme les arméniennes et assyriennes, ces différentes églises officielles subissent une pression extrême. Leur liberté d’expression est très limitée et leur liberté de culte est conditionnée à l’utilisation de langues ethniques. L’utilisation du farsi (langue nationale iranienne) est en effet interdite lors de célébrations chrétiennes en Iran. Elle vient donc lui demander ce que le Gouvernement compte entreprendre pour améliorer la situation des chrétiens en Iran et pour assurer les droits de l’homme et la liberté religieuse dans ce pays. Réponse du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (publiée dans le JO Sénat du 11/04/2019 – page 1968) La France défend, au Proche et au Moyen-Orient comme partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction inscrite à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et à l’article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Elle est ainsi très engagée en faveur des victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, parmi lesquelles les chrétiens d’Orient et les personnes appartenant à d’autres minorités, par fidélité envers des populations qui lui sont proches, par cohérence avec son engagement en faveur des droits de l’Homme et parce qu’elle est convaincue que l’on ne pourra pas bâtir la paix dans la région si celle-ci perd sa diversité humaine, culturelle et spirituelle. La France considère que le maintien de la diversité ethnique et religieuse du Moyen-Orient est une condition indispensable de l’évolution de cette région vers plus de démocratie, de liberté, de tolérance et de prospérité. En ce qui concerne plus spécifiquement l’Iran, la France suit avec la plus grande attention la situation des personnes se réclamant de toutes les confessions minoritaires, et en particulier de confession chrétienne soumises, à des degrés divers selon leur Église (arménienne apostolique, arménienne-catholique, chaldéenne, assyrienne, latine, protestante), à un contrôle étroit de la part des autorités. Celles-ci imposent, en effet, d’importantes restrictions à l’exercice du culte, à la diffusion d’ouvrages religieux chrétiens et à l’enseignement religieux. La plus grande partie du clergé chrétien non autochtone a été expulsé lors de la révolution islamique de 1979 et les écoles et hôpitaux gérés par des congrégations religieuses chrétiennes ont été confisqués. Les entraves apportées à la liberté de religion ou de conviction en Iran incitent nombre de chrétiens à quitter ce pays. La France est mobilisée, dans les enceintes multilatérales, en faveur de la protection des droits des personnes appartenant à des minorités religieuses. […] »


Arles Trinquetaille Digue 2.4.19 © PhI

Arles Trinquetaille Digue 2.4.19 © PhI

Digue à la nuit, avec un peu de pluie...


« #JeSoutiensHugo : on est en 2019 et il faut encore rappeler que le blasphème n’existe pas en France. » 15.4.19 Marianne.net « Hugo, 15 ans, est menacé depuis samedi pour une blague postée sur Twitter, comparant la kaaba de La Mecque à la boîte noire d’ »In Ze Boite », un jeu télé. Sous les hashtags #JeSoutiensHugo et #JeSuisHugo, intellectuels et politiques en sont réduits à rappeler aux fous qui visent l’adolescent que la France est une République laïque. « La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela ! ». Nous sommes en 2019 et ce dimanche 14 avril, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a dû s’employer à rappeler publiquement un principe de base de notre République laïque : « Le blasphème n’existe pas » en France. Et ce, car depuis la veille, un adolescent de 15 ans prénommé Hugo, auteur d’une blague potache sur Twitter à propos du pèlerinage musulman de La Mecque, reçoit insultes et menaces de mort. Une campagne de soutien, #JeSoutiensHugo, a été lancée sur le même réseau social et relayée par de nombreux représentants politiques afin de défendre la victime. […] »…


Sur une digue de Hyères (83), 23.2.19 © PhI

Sur une digue de Hyères (83), 23.2.19 © PhI


« Catholiques conservateurs. Yann Raison du Cleuziou : La crise qui frappe l’Eglise est paradoxalement le moteur de la contre-révolution catholique qui irrigue le champ politique français ». Atlantico.fr « Le texte de Benoît XVI a révélé l’existence d’une pensée « observante » au sein du catholicisme, la même qui ont conduit les catholiques français à s’engager en politique, notamment lors de la manif pour tous. Un entretien avec l’auteur d’ « Une Contre-Révolution Catholique » aux éditions du Seuil […] Dans mon livre Qui sont les cathos aujourd’hui ? (Desclée de Brouwer, 2014), j’ai montré que les catholiques ne partagent pas la même interprétation de la crise qu’ils traversent. Ceux que je qualifie de « conciliaires » pensent que la cause en est l’encyclique Humanae Vitae publiée par Paul VI en juin 1968 puis la focalisation de Jean-Paul II sur la morale sexuelle ; pour les catholiques conservateurs que je qualifie d’« observants », c’est la pastorale post-conciliaire et la rupture avec la tradition qu’elle provoque qui est la cause de la crise. Et il y a encore bien d’autres interprétations… Le pape Benoit XVI est particulièrement apprécié par les catholiques conservateurs […] » (« Une contre-révolution catholique. Aux origines de la manif pour tous » de Yann Raison du Cleuziou, Seuil)


"Laïcité, Une Idée Européenne" CLR 2003
« Laïcité, Une Idée Européenne » CLR 2003

« La crise de l’Eglise fait sortir Benoît XVI de son silence. leFigaro.fr, éd. papier, 12.4.16, p. 15, […] réquisitoire sévère sur la faillite morale que connaît l’Eglise avec ses scandales sexuels […] un texte de douze pages (publié, 11.4.19, en Italie et en Allemagne) […] son expérience de l’écroulement de la « théologie morale » à partir des années 60 [..] »

« Le réquisitoire de Benoit XVI sur la crise dans l’Église, Jean-Marie Guénois, leFigaro.fr, éd. web, 11.4.19 [article payant]. Très discret depuis sa renonciation au pontificat, en 2013, le pape émérite a publié jeudi par voie de presse un réquisitoire très sévère sur la faillite morale que connaît l’Eglise avec les scandales sexuels, sa genèse et ses conséquences. Un document événement. C’est un texte inédit de Benoît, pape émérite, qui fera date. Une sorte de testament ecclésial et spirituel de douze pages, publié jeudi dans le mensuel allemand Klerusblatt, dont le quotidien italien Corriere della Sera a eu l’exclusivité. Le pape émérite, qui aura 92 ans le 16 avril, s’était pourtant promis de ne jamais intervenir depuis sa renonciation au pontificat, le 11 février 2013, provoquée par la gravité de la crise (dont la pédophilie) dans l’Église. Il met donc les pieds dans le plat en prenant aujourd’hui la parole sur cette débâcle, sur ses conséquences pour les prêtres et sur les moyens de s’en sortir. […] »

  • « Un geste financier de l’Eglise espéré. 20 minutes.fr, éd. papier, p. 6, 12.4.19. Dans une interview au journal du diocèse de Paris, Paris Notre-Dame, le président de la Conférence des Evêques de France récemment élu, espère que l’Eglise sera « capable de proposer un geste financier aux victimes » d’actes de pédophilie commis par des prêtres […] »
  • « Pédophilie: Le président de la conférence des évêques veut mettre en place «un geste financier» pour les victimes. Réparation. Le dispositif devrait être « opérationnel » en novembre, selon le président de la Conférence des évêques de France, 20minutes.fr / AFP, 11.4.19. Un geste financier en guise de réparation pour les victimes de pédophilie. C’est ce qu’espère mettre en place Eric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France (CEF) récemment élu. Le dispositif devrait être « opérationnel » en novembre. […] »
quai du Rhône, berge de Trinquetaille (13) Arles 12.17 © PhI

[Marché Halal & articles LePoint.fr] Florence Bergeaud-Blackler, FB, 14.4.19, « Je n’ai pas lu l’article publié dans le Point mais l’édito de Frantz Olivier Gisbert me pose des problèmes. Certes il est important de faire savoir que le marché halal est une invention récente, ce à quoi je me suis employée dans mon livre « Le Marché Halal ou l’Invention d’une Tradition ». Je l’ai fait en pesant chaque mot pour restituer aussi fidèlement que possible quelques conclusions de vingt ans de recherches semées d’embuches. A commencer par celle-ci : me faire dire ce que je n’ai pas dit. Mais c’était sans doute inévitable, on ne contrôle pas ce qu’on fait de sa pensée. Pour éviter les confusions, et les tentations d’utiliser mes recherches et leurs conclusions pour des motifs autres que ceux de la connaissance je rappelle :

  • Je n’ai pas dit que le halal n’existait pas, j’ai dit que le marché halal était une « tradition inventée », une créature née dans les années 1980 d’une rencontre entre néo-libéralisme et fondamentalisme religieux, et non pas comme la publicité halal le présente une « tradition ancestrale ».
  • Je n’ai pas dit que les règles d’abattage islamique avaient été inventées au XXe, ce qui est une création c’est le protocole industriel halal
  • La « halalisation », c’est-à-dire la prolifération marchande du standard halal sur des produits et services de consommation, est un phénomène planétaire trop sérieux et complexe pour qu’on la confonde avec l’islamisation au sens complotiste du terme généralement porté par l’extrême-droite. Non on ne peut pas se servir de mon livre pour dire que la France se « halalise ».
  • Mon livre a été reçu par les media mais en effet peu commentés dans le milieu académique. Il n’a pas été mal reçu dans la muslimosphère laquelle n’a rien trouvé à en dire. Le bloggueur d’Al Kanz a bien essayé de le faire passer pour un brulot islamophobe, mais personne en dehors de ses proches fans, n’a donné à cette critique le moindre crédit. Dans les pays musulmans : mon livre a reçu au Maroc un excellent accueil. Je ne vois aucun signe qui prédirait son interdiction
  • « Le halal » per se n’est pas en cause dans la souffrance animale, ce qui l’est c’est le jeu de compétition qui amène les producteurs (souvent non musulmans) à conformer leurs méthodes aux exigences des plus intransigeants en pensant qu’ils pourront atteindre le plus de consommateurs musulmans (« qui peut le plus peut le moins »). C’est bien cette surenchère mortifère qui est cause de la souffrance animale. »

« Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue, chargée de recherche au CNRS à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (Aix-Marseille Université), est une spécialiste reconnue du marché halal en Europe dont elle a suivi l’évolution depuis plus de vingt ans. » Note des éd. du Seuil : « Le Marché Halal ou l’Invention d’une Tradition » .

  • « FOG – L’escroquerie du halal. Présentée comme une prescription séculaire, cette fiction récente isole les hommes et inflige des souffrances révoltantes aux animaux. éditorial de FOG (François-Olivier Giesbert) 12.4.19 LePoint.fr La halalisation de la France est en marche. Apparemment, rien ne l’arrêtera. Après les boucheries, des commerces de toute sorte se mettent au halal (« licite », en arabe). Certes, toutes les religions ont ou ont eu des codes alimentaires, et les musulmans ont les leurs comme les enfants d’Israël ont la cacherout, qui, dans la Bible hébraïque, fixe les interdits (porc, fruits de mer, poissons sans écailles ni nageoires, etc.). A ceci près : le halal n’est pas un héritage du passé, mais une mode sans fondement qui prétend réglementer aussi l’eau, les dentifrices, les rouges à lèvres […] » (article payant)
Arles Trinquetaille sur la digue 31.3.19 bando © PhI
Arles Trinquetaille sur la digue 31.3.19 bando © PhI
Arles digue de Trinquetaille, couleur désir 31.3.19, 18 h 26 © PhI
Arles digue de Trinquetaille, couleur désir 31.3.19, 18 h 26 © PhI

« Un peu de la couleur du désir » rencontré sur la digue, en fin de journée « nous voulons [un peu] des coquelicots »…

« Le désir est-il l’essence même de l’Homme ? Henri Pena-Ruiz, philosophe, laïque, FranceCulture.fr 28.8.17 & 4.4.19. La quête du plaisir est souvent présentée comme contradictoire avec l’accomplissement éthique. N’est-ce pas là un préjugé hérité d’une culpabilisation du désir et du plaisir, notamment par les monothéismes. Peut-on concevoir une vie de plaisir, et en même temps une vie morale ? […] »

Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI
Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI

création, 31.3.19