à Poil Contre Burkini 2016-2019 Aix-Marseille & Grenoble © Laicite.fr

Info Dernière, juin 2019

Camargue, archives

Toro & silo de Riz (13) Sambuc-Arles Camargue © PhI
Toro & silo de Riz (13) Sambuc-Arles Camargue © PhI

Un « toro brave », élevage Colombeau, et un ancien boisseau de chargement de riz (Tourtoulen), le Sambuc d’Arles (images datant d’une 15e d’années) © PhI

à Poil, Manifestons tous nus ! 2016 Aix-Marseille © Laicite.fr
à Poil, Manifestons tous nus ! 2016 Aix-Marseille © Laicite.fr

CensureS du corps : Ultra-Religieux & Facebook, même Combat puritain !

à Poil Contre Burkini 2016-2019 Aix-Marseille & Grenoble © Laicite.fr
à Poil Contre Burkini 2016-2019 Aix-Marseille & Grenoble © Laicite.fr
Tous à Poil ! Les Jours Heureux 6.19 Grenoble © Laicite.fr
Tous à Poil ! Les Jours Heureux 6.19 Grenoble © Laicite.fr

Laïcité & Sexisme

« Terroirs d’aujourd’hui, saveurs d’antan. Heureusement que les festivités françaises sont là pour nous rappeler à nos vraies valeurs. Ainsi de la fête de la Saint-Marcellin à Boulbon (près de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône), dont la « procession des bouteilles », chaque 1er juin, impose aux femmes de rester à la porte de la chapelle, où seuls les hommes sont autorisés à entrer pour porter le vin à bénir. Un résidu de « discrimination sexiste », selon l’Association des libres penseurs de France (ADLPF), qui s’en est offusquée, début mai, dans un courrier au maire. L’occasion parfaite pour Bernard Dupont, édile de la fière Boulbon, de se payer la tête de ces « Parisiens » qui croient pouvoir nous arracher nos traditions d’antan.[…] La suite dans Causette #92 [sept. 2018] (merci à Clovis Hugues & à PhI) « 

Boulbon, "foule exclusivement masculine" 6.09 laProvence
Boulbon, « foule exclusivement masculine » 6.09 laProvence

Comme chaque 1er juin, à 19 h…

Boulbon 2008, 2015, 2017 © PhI
Boulbon 2008, 2015, 2017 © PhI

… nos élus « laïques » toujours présents

Boulbon (13) Exclusion des Femmes 1.6.17 © PhI
Boulbon (13) Exclusion des Femmes 1.6.17 © PhI

Une chapelle, local public, interdit illégalement aux femmes

Aix-Marseille, saintes élues 11.16 Laicite.fr
Aix-Marseille, saintes élues 11.16 – Laicite.fr – capture écran Facebook

Jardins Familiaux OAC Tarascon

Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 2016-2017 © Laicite.fr
Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 2016-2017 © Laicite.fr

Jardins Familiaux & Laïcité, OAC, Tarascon, www.laicite.fr/osons-l-action-citoyenne (13)

Assemblée Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 9.16 © Laicite.fr
Assemblée Jardins Familiaux OAC 13 Tarascon 9.16 © Laicite.fr

Marseille, archives

Marseille, rue République, place Marceau © PhI
Marseille, rue République, place Marceau © PhI

Marseille centre-ville : rue de la République, deux hommes vont vers le port de la Joliette ; vers la porte d’Aix et la gare, la place Marceau qui voit disparaitre le Bar Alpin, devenu une boucherie (images datant d’une 15e d’années) © PhI

Dans les vignes 11.1.17 Var © PhI
Dans les vignes 11.1.17 Var © PhI

création, 1.6.19

Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 bando (c) PhI

Beaucaire sur Rhône

Beaucaire, ville du Gard, Languedoc-Roussillon, sud de la France, au bord du Rhône, séparée et réunie par deux ponts avec la ville de Tarascon (Bouches-du-Rhône, PACA). Rivalité et union : pour les deux cités, une seule piscine, une seule librairie, un seul cinéma, une association Les Têtes à Claps, qui travaille de chaque côté du pont…


Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 © PhI

Beaucaire (30) vu d’un canal 2.12.14 © PhI

Quelques images et infos sur la ville de Beaucaire, la Laïcité, l’extrême-droite…



Vue de la ville et détails d’un bateau abandonné au bord d’une annexe du canal principal, à Beaucaire


  • Beaucaire (30), le 9 décembre 2014 la laïcité fêtée avec la Ligue de l’enseignement et des citoyens qui s’opposent à la nouvelle mairie d’extrême-droite. « Journée de la Laïcité en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement du Gard, Prix Desmons & Banquet Républicain, à Beaucaire. Remise du Galet de Brignon aux établissements scolaires lauréats et à une personnalité qui s’est particulièrement illustrée pour la promotion et la défense de la liberté de conscience » [billet de Laure, Beaucaire] 11.12.14.

  • « A Beaucaire ce soir nous fêterons la Laïcité dans un centre socio-culturel appelé hélas à fermer ses portes à la fin du mois. Nous remettrons le Galet de Grignon à une personnalité qui a œuvré pour la laïcité et ensuite nous partagerons un apéritif du vivre ensemble préparé par les familles de toutes origines du centre ville qui sera suivi d’un banquet #républicain  Une belle soirée en perspective ! » L. Cordelet

Beaucaire (30) bateau 2.12.14 (c) PhI

Beaucaire (30) bateau 2.12.14 (c) PhI


  • Un centre social doit fermer à Beaucaire. Un centre social se nomme Ferdinand Buisson, qui  » [co-fondateur de] la Ligue des Droits de l’Homme […] participa à la Ligue de l’Enseignement, [et] en 1905, est le président de la commission parlementaire qui rédige le texte de la loi de séparation des Églises et de l’État. […] Ferdinand Buisson fut également le maître d’œuvre d’un chantier éditorial remarquable, le Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire […] » (source,Wikipédia),11.12.14.

bando Beaucaire (30) bateaux, détails 2.12.14 © PhI

Beaucaire (30) bateaux, détails 2.12.14 © PhI

(à la photographe Sandra Affentranger d’Arles)


  • « On répète incessamment que la société laïque n’a aucun principe, et par conséquent rien à enseigner. Il faut du moins reconnaître qu’elle peut mieux qu’aucune autre s’enseigner elle-même, et voilà précisément de quoi il est question dans l’enseignement laïque. Pour moi, j’ai toujours prétendu qu’elle possède un principe que, seule, elle est en état de professer et c’est sur ce principe qu’est fondé son droit absolu d’enseignement en matière civile. Ce qui fait le fond de cette société, ce qui la rend possible, ce qui l’empêche de se décomposer est précisément un point qui ne peut être enseigné avec la même autorité par aucun des cultes officiels. Cette société vit sur le principe de l’amour des citoyens les uns pour les autres, indépendamment de leur croyance. Or, dites-moi qui professera, non pas seulement en paroles, mais en action cette doctrine, qui est le pain de vie du monde moderne ? Evidemment un principe supérieur et plus universel. Ce principe, qui n’est celui d’aucune église, voilà la pierre de fondation de l’enseignement laïque. » Edgar QuinetExtrait de L’Enseignement du peuple, Chapitre XIV, 1849. (cité par L. Cordelet)


  • Les élus d’extrême-droite de Beaucaire et de Tarascon ont organisé une manifestation de soutien aux chrétiens d’orient persécutés au départ… d’une église de Beaucaire. Difficile d’accréditer ensuite le credo laïque de ces politiques bien « traditionnels », qui flirtent avec le communautarisme (chrétien). Cette manifestation, qui soutenait uniquement les chrétiens et ayant de plus un départ d’un lieu religieux, a été contestée par des citoyens de Beaucaire.

rues-renommees-routes-republique-wb


  • Rappelons le passé laïque et républicain de la ville : une église de Beaucaire a une inscription républicaine « République Française Liberté Egalité Fraternité » (inscription identique au fronton de l’hôtel de ville) ; des rues renommées avec des noms républicains : la rue Rouget de l’Isle était la rue de la Providence…  On trouve des rues renommées à Manosque, Arles et Tarascon… Voir nos pages : Patrimoine Laïque et Les Routes de la République.

Beaucaire (30) vu d'un canal 2.12.14 bando (c) PhI

Beaucaire (30) vu d’un canal 2.12.14 bando © PhI



bando 4 Drac © PhI

Quatre Drac’s, Vinon, Beaucaire et Gréoux © PhI


LIRE à Beaucaire (30). Une Maison de la Presse (près de la mairie), avec donc, de la presse, mais aussi des livres (régionalisme, actualité, livres de poche,livres scolaires et éducatifs, etc.) – 18, rue de l’Hôtel de Ville 30300 Beaucaire, tél. 04 66 59 65 68


bando Drac's (c) PhI

Drac’s : Draguignan, Laye et Beaucaire © PhI


« Le Drac de Beaucaire. La légende d’un dragon du Rhône« , Valeria Jourcin-Campanile (texte), Yannick Vincente (illustrations), éd. Rêve de livres (13) Boulbon, coll. Rêve de légendes, 14 €, 28 pp. ISBN 978-2-9543054-2-4 (« à partir de 8 ans ») – Page Lo Drac.



création, avec l’aide de citoyen.ne.s de Beaucaire et Tarascon, 19.12.14

www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando

Laïq ! Info, avril 2019

Recueil d’infos sur la Laïcité

bando La Laïcité c'est quoi ? UFAL & Observatoire, diapo 01
La Laïcité c’est quoi ? UFAL & Observatoire, diapo 01, bandô

Québec, Anti-s Loi Laïcité, « Un imam [chiite] controversé sur un panel avec des politiciens. LeJournalDeMontreal.com, 14.4.19. Ils ne connaissaient pas le passé d’un religieux pourtant enquêté par la GRC. Un imam montréalais qui avait vu son passeport révoqué pour des raisons de sécurité nationale s’est retrouvé hier sur le même panel que des politiciens et un philosophe à propos du projet de loi sur la laïcité. Devant plusieurs dizaines de personnes, Charles Taylor [chantre du communautarisme], le député libéral Frantz Benjamin, la députée solidaire Ruba Ghazal, ainsi que le cheikh Ali Sobeity, un imam du Centre communautaire musulman de Montréal, étaient invités à parler du projet de loi 21. Or, ce que les trois invités semblaient ignorer, c’est que le passeport de l’homme, connu sous le nom d’Ali Sbeiti, a déjà été révoqué. La GRC avait l’homme religieux à l’œil comme « sujet d’intérêt » dans le cadre d’une enquête remontant à au moins 2009, selon des documents judiciaires consultés par notre Bureau d’enquête à l’époque. « Je ne le connais pas », a dit au Journal le philosophe Charles Taylor, quelques minutes avant de grimper sur l’estrade du Centre communautaire musulman de Montréal. […] Notons que le Centre communautaire musulman où prêche Ali Sobeity a diffusé par le passé des textes intolérants à l’égard des homosexuels sur son site internet. Journée de contestations. Cette table ronde mettait un terme à une journée de contestations dans les rues de la métropole. Des milliers de personnes ont manifesté, hier à Montréal, lors de deux rassemblements contre le projet de loi sur la laïcité du gouvernement Legault. […] »

  • « Un vicaire du diocèse de Lyon démissionne, en désaccord avec Barbarin » leMonde.fr / AFP, 12.4.19, p. 14, éd. papier.
  • « Radicalisation : une stratégie de prévention pour les délinquants » leMonde.fr, 12.4.19, p. 14, éd. papier.
  • « Eyschyle et le « blackface » : ne pas céder aux intimidations est notre responsabilité« , appel collectif, leMonde.fr, 12.4.19, p. 29, éd. papier.
  • « Olivier Beaud. La liberté académique est de plus en plus menacée en France« , leMonde.fr, 12.4.19, p. 29, éd. papier.
  • « Quand le IIIe Reich tentait de gagner l’islam à sa cause » leMonde.fr, 12.4.19, p. 7, éd. papier.
www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando
www.laicite.fr/laiq-info 4.19 bando

« L’exposition Toutânkhamon accusée de racisme: «Nous sommes entrés dans l’âge identitaire» leFigaro.fr 13.4.19. Quelques militants demandent la fermeture de l’exposition Toutânkhamon à Paris, accusant ses organisateurs de dissimuler l’origine africaine du roi égyptien. Laurent Bouvet dénonce depuis longtemps déjà les dérives de ces «activistes identitaires» qui, sous couvert d’antiracisme, s’en prennent à la culture et à l’histoire.[…] »

  • « L’Europe fantome, Régis Debray, éd. Gallimard 2.19, coll. Tracts n° 1, 48 pp. 3,90 €. ISBN 978-2-07285262-6. Pour mieux comprendre ce qui lui reste d’emprise sur les esprits, il faut rendre à l’idée sublime d’Union européenne son aura d’origine. Et rappeler à ceux de ses vingt-sept membres qui l’auraient oublié d’où vient la bannière bleue aux seulement douze étoiles d’or : du Nouveau Testament, Apocalypse de saint Jean, 12. L’emblème qui flotte au-dessus de nos têtes qui ne croient plus au Ciel remonte à l’an 95 de notre ère et célèbre l’imminent avènement du Royaume. Vision mystique engrisaillée, projet politique encalminé : les deux ne sont pas sans rapport. »

« Un collectif pour la laïcité met en cause le curé de Figeac », laDepeche.fr 13.4.19, « A Figeac [Lot], un collectif de citoyens et d’associations qui défend le principe de laïcité dénonce l’organisation de conférences par le prêtre de la paroisse, portant notamment sur les élections européennes. A Figeac, une vingtaine de citoyens et membres d’associations font cause commune pour défendre la laïcité et appeler à la plus grande vigilance. Tous issus de divers horizons (dont AFFIRMEE, EELV, FCPE 46, Figeac Insoumis, Planning familial 46, PCF, Solidaires 46, Vivre Figeac….) sont vent debout contre l’initiative du curé de la paroisse, le Père Guillaume Soury-Lavergne, qui a récemment organisé deux conférences en invitant à Figeac des personnalités issues de la Manif pour tous. La première qui a eu lieu le18 mars portait sur la procréation avec Charline D’Arcimoles, présidente de la branche Occitanie de la Manif pour Tous. La seconde, le 8 avril, faisait intervenir Philippe Desmoulins-Lebeault, vice-président de l’ONG Europe For Family, sur l’Europe et les élections européennes.[…] »


« Lot. Le curé de Figeac interpellé par un collectif pro-laïcité ». actu.fr 17.4.19, « Un collectif pro-laïcité a interpellé le père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, pour 2 conférences avec Europe For Family et la Manif pour Tous. […] Le Collectif note que lundi 8 avril 2019, le père Guillaume Soury-Lavergne, curé de Figeac, a programmé […] une conférence de Philippe Desmoulins-Lebeault sur l’Europe et les élections européennes. « Philippe Desmoulins-Lebeault est le vice-président de l’ONG Europe For Family. Cette organisation issue de la Manif pour Tous qui se présente comme défenseure de la famille est un lobby qui porte, entre autres, des positions anti-IVG et anti-mariage homosexuel. Elle dispose d’accréditations auprès du Parlement Européen. Ses valeurs sont fondées sur une représentation clairement conservatrice, sexiste et homophobe de la société. » Il précise que le 18 mars 2019, la paroisse avait déjà organisé une réunion publique sur la procréation en présence de Charline D’Arcimoles, présidente de la branche Occitanie de la Manif pour Tous. […] »


Digue de Trinquetaille (13) Arles 2.4.19 © PhI

Digue de Trinquetaille (13) Arles 2.4.19 © PhI


« Le pape relance le débat sur les crèches dans les lieux publics ». la-Croix.com 8.4.19, « L’interdiction des crèches de Noël dans les lieux publics est une « stupidité », a estimé le pape François lors d’une visite, dimanche 7 avril, dans une paroisse de Rome. » [article payant] (JM : « Chacun peut évidemment installer une crèche chez soi. Cela est aussi possible dans un lieu de culte . Mais quoiqu’en dise le conseil d’État la crèche est d’abord un symbole religieux, même s’il peut s’y ajouter un intérêt artistique ou culturel, et il n’a donc pas sa place dans un bâtiment représentant notre république laïque ».)


gare (Arles (13) 3.4.19 au matin © PhI

gare (Arles (13) 3.4.19 au matin © PhI


« Sénat. Persécutions des chrétiens en Orient » 14.419 Senat.fr  » Question écrite n° 09442 de Mme Isabelle Raimond-Pavero (Indre-et-Loire – Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 14/03/2019 – page 1368. Mme Isabelle Raimond-Pavero attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la persécution des chrétiens en Iran. Depuis cinq ans, l’association Portes ouvertes observe une augmentation constante de la pression du gouvernement iranien et des violences contre les chrétiens. Depuis novembre 2018, près de 200 chrétiens ont été arrêtés. Alors que l’église iranienne est formée d’églises historiques, comme les arméniennes et assyriennes, ces différentes églises officielles subissent une pression extrême. Leur liberté d’expression est très limitée et leur liberté de culte est conditionnée à l’utilisation de langues ethniques. L’utilisation du farsi (langue nationale iranienne) est en effet interdite lors de célébrations chrétiennes en Iran. Elle vient donc lui demander ce que le Gouvernement compte entreprendre pour améliorer la situation des chrétiens en Iran et pour assurer les droits de l’homme et la liberté religieuse dans ce pays. Réponse du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (publiée dans le JO Sénat du 11/04/2019 – page 1968) La France défend, au Proche et au Moyen-Orient comme partout dans le monde, la liberté de religion ou de conviction inscrite à l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et à l’article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Elle est ainsi très engagée en faveur des victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, parmi lesquelles les chrétiens d’Orient et les personnes appartenant à d’autres minorités, par fidélité envers des populations qui lui sont proches, par cohérence avec son engagement en faveur des droits de l’Homme et parce qu’elle est convaincue que l’on ne pourra pas bâtir la paix dans la région si celle-ci perd sa diversité humaine, culturelle et spirituelle. La France considère que le maintien de la diversité ethnique et religieuse du Moyen-Orient est une condition indispensable de l’évolution de cette région vers plus de démocratie, de liberté, de tolérance et de prospérité. En ce qui concerne plus spécifiquement l’Iran, la France suit avec la plus grande attention la situation des personnes se réclamant de toutes les confessions minoritaires, et en particulier de confession chrétienne soumises, à des degrés divers selon leur Église (arménienne apostolique, arménienne-catholique, chaldéenne, assyrienne, latine, protestante), à un contrôle étroit de la part des autorités. Celles-ci imposent, en effet, d’importantes restrictions à l’exercice du culte, à la diffusion d’ouvrages religieux chrétiens et à l’enseignement religieux. La plus grande partie du clergé chrétien non autochtone a été expulsé lors de la révolution islamique de 1979 et les écoles et hôpitaux gérés par des congrégations religieuses chrétiennes ont été confisqués. Les entraves apportées à la liberté de religion ou de conviction en Iran incitent nombre de chrétiens à quitter ce pays. La France est mobilisée, dans les enceintes multilatérales, en faveur de la protection des droits des personnes appartenant à des minorités religieuses. […] »


Arles Trinquetaille Digue 2.4.19 © PhI

Arles Trinquetaille Digue 2.4.19 © PhI

Digue à la nuit, avec un peu de pluie...


« #JeSoutiensHugo : on est en 2019 et il faut encore rappeler que le blasphème n’existe pas en France. » 15.4.19 Marianne.net « Hugo, 15 ans, est menacé depuis samedi pour une blague postée sur Twitter, comparant la kaaba de La Mecque à la boîte noire d’ »In Ze Boite », un jeu télé. Sous les hashtags #JeSoutiensHugo et #JeSuisHugo, intellectuels et politiques en sont réduits à rappeler aux fous qui visent l’adolescent que la France est une République laïque. « La France est une République laïque où chacun peut critiquer et se moquer des religions sans être menacé de mort pour cela ! ». Nous sommes en 2019 et ce dimanche 14 avril, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a dû s’employer à rappeler publiquement un principe de base de notre République laïque : « Le blasphème n’existe pas » en France. Et ce, car depuis la veille, un adolescent de 15 ans prénommé Hugo, auteur d’une blague potache sur Twitter à propos du pèlerinage musulman de La Mecque, reçoit insultes et menaces de mort. Une campagne de soutien, #JeSoutiensHugo, a été lancée sur le même réseau social et relayée par de nombreux représentants politiques afin de défendre la victime. […] »…


Sur une digue de Hyères (83), 23.2.19 © PhI

Sur une digue de Hyères (83), 23.2.19 © PhI


« Catholiques conservateurs. Yann Raison du Cleuziou : La crise qui frappe l’Eglise est paradoxalement le moteur de la contre-révolution catholique qui irrigue le champ politique français ». Atlantico.fr « Le texte de Benoît XVI a révélé l’existence d’une pensée « observante » au sein du catholicisme, la même qui ont conduit les catholiques français à s’engager en politique, notamment lors de la manif pour tous. Un entretien avec l’auteur d’ « Une Contre-Révolution Catholique » aux éditions du Seuil […] Dans mon livre Qui sont les cathos aujourd’hui ? (Desclée de Brouwer, 2014), j’ai montré que les catholiques ne partagent pas la même interprétation de la crise qu’ils traversent. Ceux que je qualifie de « conciliaires » pensent que la cause en est l’encyclique Humanae Vitae publiée par Paul VI en juin 1968 puis la focalisation de Jean-Paul II sur la morale sexuelle ; pour les catholiques conservateurs que je qualifie d’« observants », c’est la pastorale post-conciliaire et la rupture avec la tradition qu’elle provoque qui est la cause de la crise. Et il y a encore bien d’autres interprétations… Le pape Benoit XVI est particulièrement apprécié par les catholiques conservateurs […] » (« Une contre-révolution catholique. Aux origines de la manif pour tous » de Yann Raison du Cleuziou, Seuil)


"Laïcité, Une Idée Européenne" CLR 2003
« Laïcité, Une Idée Européenne » CLR 2003

« La crise de l’Eglise fait sortir Benoît XVI de son silence. leFigaro.fr, éd. papier, 12.4.16, p. 15, […] réquisitoire sévère sur la faillite morale que connaît l’Eglise avec ses scandales sexuels […] un texte de douze pages (publié, 11.4.19, en Italie et en Allemagne) […] son expérience de l’écroulement de la « théologie morale » à partir des années 60 [..] »

« Le réquisitoire de Benoit XVI sur la crise dans l’Église, Jean-Marie Guénois, leFigaro.fr, éd. web, 11.4.19 [article payant]. Très discret depuis sa renonciation au pontificat, en 2013, le pape émérite a publié jeudi par voie de presse un réquisitoire très sévère sur la faillite morale que connaît l’Eglise avec les scandales sexuels, sa genèse et ses conséquences. Un document événement. C’est un texte inédit de Benoît, pape émérite, qui fera date. Une sorte de testament ecclésial et spirituel de douze pages, publié jeudi dans le mensuel allemand Klerusblatt, dont le quotidien italien Corriere della Sera a eu l’exclusivité. Le pape émérite, qui aura 92 ans le 16 avril, s’était pourtant promis de ne jamais intervenir depuis sa renonciation au pontificat, le 11 février 2013, provoquée par la gravité de la crise (dont la pédophilie) dans l’Église. Il met donc les pieds dans le plat en prenant aujourd’hui la parole sur cette débâcle, sur ses conséquences pour les prêtres et sur les moyens de s’en sortir. […] »

  • « Un geste financier de l’Eglise espéré. 20 minutes.fr, éd. papier, p. 6, 12.4.19. Dans une interview au journal du diocèse de Paris, Paris Notre-Dame, le président de la Conférence des Evêques de France récemment élu, espère que l’Eglise sera « capable de proposer un geste financier aux victimes » d’actes de pédophilie commis par des prêtres […] »
  • « Pédophilie: Le président de la conférence des évêques veut mettre en place «un geste financier» pour les victimes. Réparation. Le dispositif devrait être « opérationnel » en novembre, selon le président de la Conférence des évêques de France, 20minutes.fr / AFP, 11.4.19. Un geste financier en guise de réparation pour les victimes de pédophilie. C’est ce qu’espère mettre en place Eric de Moulins-Beaufort, le président de la Conférence des évêques de France (CEF) récemment élu. Le dispositif devrait être « opérationnel » en novembre. […] »
quai du Rhône, berge de Trinquetaille (13) Arles 12.17 © PhI

[Marché Halal & articles LePoint.fr] Florence Bergeaud-Blackler, FB, 14.4.19, « Je n’ai pas lu l’article publié dans le Point mais l’édito de Frantz Olivier Gisbert me pose des problèmes. Certes il est important de faire savoir que le marché halal est une invention récente, ce à quoi je me suis employée dans mon livre « Le Marché Halal ou l’Invention d’une Tradition ». Je l’ai fait en pesant chaque mot pour restituer aussi fidèlement que possible quelques conclusions de vingt ans de recherches semées d’embuches. A commencer par celle-ci : me faire dire ce que je n’ai pas dit. Mais c’était sans doute inévitable, on ne contrôle pas ce qu’on fait de sa pensée. Pour éviter les confusions, et les tentations d’utiliser mes recherches et leurs conclusions pour des motifs autres que ceux de la connaissance je rappelle :

  • Je n’ai pas dit que le halal n’existait pas, j’ai dit que le marché halal était une « tradition inventée », une créature née dans les années 1980 d’une rencontre entre néo-libéralisme et fondamentalisme religieux, et non pas comme la publicité halal le présente une « tradition ancestrale ».
  • Je n’ai pas dit que les règles d’abattage islamique avaient été inventées au XXe, ce qui est une création c’est le protocole industriel halal
  • La « halalisation », c’est-à-dire la prolifération marchande du standard halal sur des produits et services de consommation, est un phénomène planétaire trop sérieux et complexe pour qu’on la confonde avec l’islamisation au sens complotiste du terme généralement porté par l’extrême-droite. Non on ne peut pas se servir de mon livre pour dire que la France se « halalise ».
  • Mon livre a été reçu par les media mais en effet peu commentés dans le milieu académique. Il n’a pas été mal reçu dans la muslimosphère laquelle n’a rien trouvé à en dire. Le bloggueur d’Al Kanz a bien essayé de le faire passer pour un brulot islamophobe, mais personne en dehors de ses proches fans, n’a donné à cette critique le moindre crédit. Dans les pays musulmans : mon livre a reçu au Maroc un excellent accueil. Je ne vois aucun signe qui prédirait son interdiction
  • « Le halal » per se n’est pas en cause dans la souffrance animale, ce qui l’est c’est le jeu de compétition qui amène les producteurs (souvent non musulmans) à conformer leurs méthodes aux exigences des plus intransigeants en pensant qu’ils pourront atteindre le plus de consommateurs musulmans (« qui peut le plus peut le moins »). C’est bien cette surenchère mortifère qui est cause de la souffrance animale. »

« Florence Bergeaud-Blackler, anthropologue, chargée de recherche au CNRS à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (Aix-Marseille Université), est une spécialiste reconnue du marché halal en Europe dont elle a suivi l’évolution depuis plus de vingt ans. » Note des éd. du Seuil : « Le Marché Halal ou l’Invention d’une Tradition » .

  • « FOG – L’escroquerie du halal. Présentée comme une prescription séculaire, cette fiction récente isole les hommes et inflige des souffrances révoltantes aux animaux. éditorial de FOG (François-Olivier Giesbert) 12.4.19 LePoint.fr La halalisation de la France est en marche. Apparemment, rien ne l’arrêtera. Après les boucheries, des commerces de toute sorte se mettent au halal (« licite », en arabe). Certes, toutes les religions ont ou ont eu des codes alimentaires, et les musulmans ont les leurs comme les enfants d’Israël ont la cacherout, qui, dans la Bible hébraïque, fixe les interdits (porc, fruits de mer, poissons sans écailles ni nageoires, etc.). A ceci près : le halal n’est pas un héritage du passé, mais une mode sans fondement qui prétend réglementer aussi l’eau, les dentifrices, les rouges à lèvres […] » (article payant)
Arles Trinquetaille sur la digue 31.3.19 bando © PhI
Arles Trinquetaille sur la digue 31.3.19 bando © PhI
Arles digue de Trinquetaille, couleur désir 31.3.19, 18 h 26 © PhI
Arles digue de Trinquetaille, couleur désir 31.3.19, 18 h 26 © PhI

« Un peu de la couleur du désir » rencontré sur la digue, en fin de journée « nous voulons [un peu] des coquelicots »…

« Le désir est-il l’essence même de l’Homme ? Henri Pena-Ruiz, philosophe, laïque, FranceCulture.fr 28.8.17 & 4.4.19. La quête du plaisir est souvent présentée comme contradictoire avec l’accomplissement éthique. N’est-ce pas là un préjugé hérité d’une culpabilisation du désir et du plaisir, notamment par les monothéismes. Peut-on concevoir une vie de plaisir, et en même temps une vie morale ? […] »

Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI
Coquelicots, Haute et Basse Provence, Valensole & Arles 2013-2019 © PhI

création, 31.3.19