Rassemblement, Vitrolles (13) mairie alors d'extrême-droite, années 90 © PhI

Philippe Lamotte

Philippe Lamotte, traducteur, militant anarchiste, anticlérical et anti-fasciste, est décédé le 17 juillet 2022 à Marseille. Avec l’aide des archives de « Laïq ! », de Laicite.fr Midi, et de quelques amis, nous commençons à recenser ses écrits laïques et sociaux.

Le Nouvel Ordre Moral

En 1981, la refonte du code pénal français commence. « Au Sénat, un groupe de pression, dirigé par le sénateur Jolibois et soutenu par quelques dirigeants des Associations Familiales Catholiques (AFC), s’active. Il se constitue d’un réseau de 52 media et associations regroupés dans le Comité de Coordination et d’Action contre la Perversion des Moeurs et les Incitations à la Débauche (CCAPMID). Cette organisation a pour porte-parole Brigitte Chapouthier, également animatrice de Droit et Vérité qui est le comité de soutien à Paul Touvier. Militia Sanctæ Mariæ (MSM) : la Milice de Sainte-Marie, société secrète proche de l’Opus Dei, organisation intégriste de l’église espagnole et très active au Vatican depuis que Jean-Paul II est entré en fonction fait également partie du CCAPMID. Le service d’ordre de MSM est dirigé par l’ancien SS Jean-Pierre Lefebvre et compte Paul Touvier parmi ses membres. Les articles 283 et 284 réprimant les outrages aux bonnes moeurs vont disparaître du nouveau code et le réseau intégriste exige une contrepartie []« . Contribution à la conférence-débat du 21.9.96 au Théâtre Toursky à Marseille, intervention de Philippe Lamotte, SDM-LP [Ph. Lamotte est décédé le 17.7.22 ; archives Laicite.fr Midi]

Rassemblement, Vitrolles (13) mairie alors d'extrême-droite, années 90 © PhI
Rassemblement, Vitrolles (13) mairie alors d’extrême-droite, années 90 © PhI
  • Philippe Lamotte est également l’auteur du texte « Un ascenseur pour la Censure » (projet de nouvelle publication).

création, 20.7.22